Palestine : constructions illégales pour 2014

Publié le par danilette

Cet article ne traite que de 2014 mais le phénomène est généralisé, alors qu'il est commun de parler de constructions illégales juives qui font la une des media dans le monde entier, qui parle des constructions illégales arabes, bien plus intensives, financées par divers fonds et soutenues par de nombreux pays étrangers dont les Etats de l'Union européenne ?

La construction illégale arabe est 16 fois supérieure à la construction illégale juive, selon le ratio par habitant.

Le Sous-Comité pour la Judée Samarie du Comité des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset a accueilli dimanche le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), le major-général Yoav Mordechai, pour un débat sur la construction illégale en Judée Samarie.

Selon les informations présentées à la commission, environ 550 bâtiments illégaux ont été construits par les Arabes dans les zones C au cours de l'année 2014, par opposition à 150 bâtiments illégaux construits par les Juifs. Sachant que vivent dans la zone C environ 90 000 Arabes comparativement à environ 400 000 Juifs - le taux de construction illégale dans le secteur arabe est 16 fois plus élevé que dans le secteur juif.

Le Président du Sous-Comité, le député Moti Yogev (Bait Hayéhudi) a exigé que les autorités de sécurité émettent des ordres de démolition contre les structures illégales et présentent un calendrier pour la relocalisation des Bédouins d'Abu Dis et de la zone nord de Jéricho. En outre, il a demandé qu'il soit mis un frein aux actions des ong qui encouragent la construction illégale.

Il a ajouté que "comme nous avons réussi à le faire dans le passé [en Israël], avec la coopération de la police et de la justice israélienne, nous avons réussi à traduire en justice les contrevenants et à les expulser d'Israël. C'est ce que nous devons faire aujourd'hui [dans la zone C] avec le Commandement central, l'Administration civile et le Ministère des Affaires étrangères - afin de faire respecter la loi ".

La députée Orit Struk (Bayt Hayehudi) dit que l'information présentée au comité montre un taux démesuré de constructions illégales par les Arabes dans la zone C. Elle a déclaré que ce phénomène a été "organisé, financé et mis en place par l'Autorité palestinienne (AP) et l'Union européenne" et a blâmé l'administration civile qui a laissé faire.

L'ong Regavim a présenté au comité des photographies aériennes qui montrent que l'Autorité palestinienne encourage systématiquement la construction illégale dans la zone de Jérusalem [ce phénomène dure depuis des années consultez ce lienlink].
La construction illégale arabe est financée par les Etats européens en violation de la loi et des accords antérieurs.

Ovad Arad de Regavim a accusé l'establishment de l'armée de rester les bras croisés alors que l'Autorité palestinienne travaille jour et nuit pour s'approprier des terres de l'État. Il a dit que certains des retards sont dus à des obstacles juridiques, mais il est incompréhensible que le conseiller juridique de l'Administration civile soit celui qui dirige de facto l'administration. Il a ajouté que l'administration reste passive même lorsqu'il n'y a pas d'obstacles juridiques à la démolition de structures illégales.

Une source du COGAT a affirmé au journal Arutz Sheva, que contrairement aux apparences, il n'y a aucune discrimination contre les Juifs dans l'application des ordres de démolition [qui touchent en priorité les constructions illégales juives]

Source : www.israelnationalnews.com

Articles liés :

EU Funding of Palestinian Homes Undermines Israeli Control

Activités de développement et de construction illégales à Jérusalem, TheIsraelProject

Sur la zone C, Cisjordanie, etc.

Publié dans Arabes palestiniens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article