Pâque de l'indigne Eglise, Pierre Lefebvre

Publié le par danilette

Je vous invite à lire l'article en entier sur www.primo-info.eu

COE et Cie
COE (Conseil Œcuménique des Eglises) 

Les nouvelles qui viennent de cette ONG théoriquement charitable et officiellement chrétienne sont ânonnées dans toutes les paroisses du monde, chaque dimanche au moment des annonces, entre la collecte et le Notre Père.


Le paroissien lambda oublie un instant la faim qui le tenaille, car cela se passe aux environs de 11 h 45, pour écouter les nouvelles du monde, dans la version originale (au sens étymologique) de l’Eglise chrétienne.

Cela lui évite, au paroissien, de regarder le journal télévisé de 13 h sur TF1. De toute façon, il ne lui aurait rien appris qu’il ne croie déjà profondément.

Il y a bien longtemps que l’Eglise Chrétienne officielle (Protestante, Orthodoxe, Anglicane) sans parler de la très sainte Eglise Catholique Apostolique et surtout romaine, n’a plus grand-chose à dire de prophétique sur les événements de ce monde. 

Mais, de temps en temps, elle retrouve son allant et son dynamisme pour soutenir des flottilles de la haine et publier des déclarations à l’emporte-pièce sur les méfaits de son ennemi héréditaire, Israël. 

Le fait que le Christ ait été un rabbin en son temps et qu’il a partagé le quotidien des Hébreux justifie la jalousie maladive des églises, trop contentes d’accabler l’aîné dont elles sont issues! 

[...]

Mais, d’après les représentants officiels du Conseil Œcuménique des Églises, la situation terrible des chrétiens du Moyen-Orient ne trouve pas sa cause dans le fondamentalisme musulman. 

À les entendre, si les Églises sont brûlées, si les chrétiens de toutes confessions, sont massacrés, si les filles de familles chrétiennes sont violées, si le statut des femmes est minoré violemment, il ne faut y voir qu’un seul responsable : Israël. 

Mathews George Chunakara, directeur de la commission des Églises pour les affaires internationales du COE, a présenté un rapport de 100 pages (téléchargeables en anglais sur le site du COE)

Ce rapport intitulé 'La foi sous occupation : Le sort difficile des chrétiens indigènes en Terre sainte', est un amoncellement de demi-vérités et de mensonges éhontés qui cache difficilement un antisionisme primaire, pour ne pas dire un antisémitisme virulent 

[...]
Concernant la terreur qui règne à Damas et dans d’autres villes de Syrie, le COE se contente d’exhorter les Églises membres du COE à «mener des actions concrètes de solidarité» en cette période difficile et surtout à ne pas désespérer. 


C’était au mois de Février 2012, soit plus d’un an après le début des massacres du régime El Assad. 

Que c’est beau ! Que c’est grand ! C'est sirupeux comme du Hessel

Si les chrétiens, qui représentaient plus de 18% de la population de Terre sainte en 1948, à l’avènement de l’État d’Israël, ne sont plus aujourd’hui que 2%, c’est bien entendu uniquement par la faute d’Israël. 

En aucun cas, d'après ces envoyés de l'EAPPI, ces chrétiens ne sont victimes de l’intégrisme musulman. 

[...]

Vous êtes le sel de la terre, dit l’Évangile. Mais le sel a perdu sa saveur. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurent petit 20/04/2012 20:14


Je suis désolé que la discussion théologique ait viré à la diatribe politique.


Je vous prie de m'excuser d'en être le moteur malgré moi.


Bonne continuation dans votre idéal politique, dans lequel les chrétiens approuvent le fond.


au revoir.


LP

danilette 27/04/2012 01:05



Je ne sais pas pourquoi vous parlez de diatribe politique, je ne l'ai pas du tout perçue, mais je pense, enfin d'après mon expérience personnelle, que les débats théologiques ou discussions ne
servent pas à grand-chose, cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas discuter mais discuter en établissant des préalables, des conditions et le faire sur la base de la bonne foi et d'une bonne
connaissance du sujet. Ne soyez pas désolé, vous avez été courageux mais il vous manque des notions de judaïsme et d'histoire juive. Je vois que vous continuez à lire mon blog, merci !



olivier ypsilantis 19/04/2012 11:28


Un homme pour lequel j'ai de l'admiration disait dans son journal qu'il fallait rejudaïser le christianisme. C'est une entreprise probablement compliquée, ce souhait est néanmoins fort beau. Un
chrétien qui s'emploie à démontrer la supériorité de sa religion sur le judaïsme (et quelque soit le ton employé) m'est dans tous les cas particulièrement antipathique, et je fais usage de la
litote. Et je ne parlerai pas des musulmans qui aujourd'hui donnent l'image d'un désastre moral, intellectuel, sprirituel et matériel. Allez, chrétiens et musulmans, enjambez votre complexe
d'Oedipe avec lequel vous bassinez les foules depuis trop longtemps.  

Nina 18/04/2012 23:49


TOUS LES ANS nous avons droit à la loghorrée de ces pères d'églises ! Tous les ans, ils conspuent les juifs et Israel, rien de nouveau à l'horizon.


Lorsque je pense aux coptes, effectivement j'ai un peu de peine pour ce qu'ils subissent mais pour être franchement honnête, je m'en contrefiche.


Le Pape Shenouda qui vient de mourir en Egypte et devant ses ouailles qui crevaient sous les coups de l'islam n'avait qu'une seule haine à la bouche : LES JUIFS !


Il condamna d'excommunication les fidèles chrétiens si ceux-ci soutenaient ISRAEL !


Que voulez-vous ? Même massacrés, leurs dernières paroles n'iront jamais contre leurs assassins véritables mais contre le dogme haineux à l'égard des juifs qu'ils ont enregistré comme leurs
compatriotes musulmans.


Les deux arabes, l'un chrétien et l'autre musulman ont un ennemi commun, le juif. Pourtant c'est bien entre eux qu'ils se tuent.


Bon sang que j'aime mon judaïsme ! Quand bien même l'exode, les pogromes, les croisades, les nazis...JE RESIGNE ENCORE ET ENCORE !


Certains ont tenté de me tenter. "Si vous en bavez autant c'est que vous le méritez".



Ces pauvres abrutis me donnaient de quoi croire encore plus à mon destin de juive issu d'un peuple fort malgré les apparences.


Qu'ont fait les monothéismes suivants ? Ils ont évangélisé par le fer, le feu, le sang versé.


Si le Tout Puissant m'a jeté parmi les nations et ne m'a pas donné les moyens de faire comme les chrétiens et les musulmans en tuant des millions d'hommes et de femmes, alors Barouh Aschem !


J'ai payé mais je n'ai pas tué. J'ai survécu des millénaires sans jamais plier ou si peu.


Jean Jacques Rousseau a écrit : "Comment un peuple apatride, rejeté de tant de pays peut-il tout de même être considéré comme une nation ? Ils ont la nuque raide les juifs. Ils ont la loi et ils
s'y conforment quand dans nos civilisations nous ne savons qu'apprendre à la contourner ou à la réduire en miettes."


Ces crétins réunis en synode et ne voyant rien à reprocher aux tenants de l'islam et encore rien à reprocher à leurs propres mensonges, ne peuvent que s'en prendre aux juifs. Si demain, une
disputation avait lieu, publique, équitable, il ne substiterait rien des allégations du nouveau testament.


Comment le sais-je ? Parce qu'il a fallu à nos sages, à nos rabbins assez de science pour sauver la vie de leurs ouailles dans des débats théologiques. La vie de juifs en dépendait. Alors ils ont
appris patiemment à démonter la mécanique mise au point par les pères de l'Eglise et, parfois, comme si une petite étincelle avait touché l'âme du seigneur des lieux, le rabbin repartait avec ses
juifs, sauvés jusqu'à la prochaine joute...


 

laurent petit 18/04/2012 07:56


Bonjour à tous.


Livre de RUTH


J'ai beaucoup apprécié de lire ce livre qui montre effectivement qu'une femme peut devenir juive sans l'hériter de sa mère. Je m'étonne qu'il y ait des gens pour m'avoir faire croire le
contraire. Merci de cet apport.


ALLIANCE NOUVELLE


Le concept d'alliance nouvelle n'est pas chrétienne ni catholique, mais juive. Jérémie 31:31-34 "Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda
Une alliance nouvelle". Cette prophétie de Jérémie est-elle, selon vous, réalisée ou dans l'attente ?. Pour les chrétiens, elle est réalisée. Luc 22, 19-20


AMSAGOLAH (celà veut-il dire : mis à part ?)


Je suis tout disposé à prendre la définition juive de l'élection, puisque le peuple élu est élu 'gratuitement' par Dieu, sans tenir compte de ses actes bons ou mauvais. Dt 9,6 "Sache aujourd'hui
que ce n'est pas ta juste conduite qui te vaut de recevoir de l'éternel cet heureux pays pour domaine : car tu es un peuple à la nuque raide". Le péché des chrétiens, comme celui des juifs,
n'entame en rien l'élection. C'est un chemin. Tout à fait d'accord avec vous.


PAPE EUGENE 4/02/1442


Concile de Florence, "Decretum pro Jacobitis" et Bulle "Cantate Domino". La situation est plus complexe, car la phrase est choquante dans une première lecture. Dans une seconde lecture, il est
plutôt de se demander le sens des mots.  Commençons par le plus simple : hérétique. Cela vient du grec aïrô qui veut dire choisir. Un hérétique est celui qui fait un choix (différent). Il
connaît donc deux options et en choisit une, la mauvaise. Je ne pense pas que la Bible soit moins intransigeante à l'égard de ceux qui choisissent la mauvaise voie. Plus compliqué est
d'interpréter le mot "juif". Si on le prend au sens de "celui qui a pour Dieu le Dieu de la Bible" cela n'a pas de sens. Ce serait une auto-condamnation. Si cela veut dire "qui a pour Dieu le
Dieu de la Bible, et qui n'a jamais entendu le message de Jésus", cette phrase est alors choquante, mais ce cas existe-t-il ? Si par contre, cela désigne "celui qui a pour Dieu le Dieu de la
Bible, mais qui, ayant entendu le message de Jésus, le nie et le refuse", on retrouve-là une sévérité tout à fait biblique, voire même évangélique. Cf Jn Chap 7. La Grand Refus.  Il faut
donc prendre le temps de comprendre la signification des mots et pas leur plaquer le sens qu'ils ont en 2012. Cette bulle du pape n'est pas plus dure que beaucoup de condamnations qu'on peut lire
dans la Bible. C'est donc un message bien rapeux de 1442, pour des gens rapeux de l'époque. Le scandale (authentique) ressenti par un juif à cette phrase et le même que celui ressenti par un
athée en lisant la Bible. Cela ne veut pas non plus dire que les chrétiens vont au paradis d'office, évidemment.


HORS DE L'EGLISE  POINT DE SALUT.


Saint Cyprien (200-258) s'adressait là à des chrétiens qui voulaient quitter l'Eglise catholique. Connaissant le message évangélique, et se trouvant en situation de choix libre, il est normal que
le jugement de Dieu soit aussi clair et net que celui qu'on trouve dans la Bible à l'égard du peuple de Dieu. Par contre, Bossuet l'a repris à son compte en l'appliquant même à ceux qui ne
connaissent pas le message évangélique. Là, il se trompait, mais il engageait l'église catholique gallicane. J'ai cherché le texte original (grec ?) sur internet mais je ne l'ai pas trouvé. Merci
à celui qui peut m'aider.


ENERGUMENE


Merci. Cela veut dire "qui est mû par une énergie".


Je vous souhaite cette énergie (dans le respect)


Shalom.

danilette 18/04/2012 15:35



Bonjour Laurent, j'admire votre ténacité et votre energie d'"énergumène", votre curiosité aussi, bravo ! Nous ne sommes pas toujours très accueillants mais ce n'est pas facile d'appartenir à un
groupe humain aussi détesté et jalousé... Pour ce qui est de la filiation matrilinéaire, elle n'a pas toujours été prévalente et dans l'antiquité des Patriarches, ce n'était pas le cas. Elle est
devenue matrilinéaire dans un contexte de fortes persécutions... Pour ce qui est de cette disputation j'espère que vous trouverez des interlocuteurs intéressés, c'est vrai qu'il y a d'autres
sujets plus prioritaires, je pense. Quant à convaincre des Juifs, je vous l'ai dit vous n'avez aucune chance, le christianisme nous intéresse peu en général... Shalom à vous, 



myriam 17/04/2012 17:25


Chère Madame,j'admire votre courage de "disputer" avec un pareil énergumène... Espèrons que la teneur de ses commentaires aideront certains Juifs naifs à relativiser le très hypothétique"
soutien" de la très grande majorité des chrétiens au Judaisme. Ces derniers,surtout en Israel, sont les meilleurs appuis de l'Islam qui veut nous détruire ,leur but étant au final le même.Toutes
leurs arguties ne changent rien à la réalité des discours et surtout des faits.Il y a toujours quelques exceptions mais ce sont justement des exceptions.


Avec tout mon amical soutien.Myriam.

olivier 17/04/2012 17:20


Marie


«Peuple élu», méfiez-vous des traductions. Allez faire un tour du côté d’AMSAGOLAH. Maxime Alexandre en parle très bien dans son Journal. Au lieu de «Peuple
élu», comprenez «Implacable exigence envers soi-même». Et n’oubliez pas AMSAGOLAH. 



danilette 17/04/2012 18:32



Je vais essayer d'écrire ou plutôt de trouver des articles sur le sujet, car mes connaissances ne sont pas suffisantes. Il est urgent d'expliquer ce concept "Am ségoulah", j'ai entendu le
brillantissime rav Zemour expliquer que cette notion s'appliquera dans le futur, le peuple juif n'est pas encore "am ségoulah" mais il le deviendra dans le futur, à condition qu'il
assume son rôle, cette notion de "peuple élu" ou plus exactement "peuple précieux" ne désigne pas un état du peuple d'Israël mais un projet, il s'agit d'une demande divine à
l'égard d'Israël et dans tous les versets où l'expression est employée, le verbe est au temps futur, forme inaccompli ! Alors il sera "une lumière pour les nations", alors seulement !



olivier ypsilantis 17/04/2012 17:04


Monsieur Laurent Petit


La religion catholique (que je respecte a priori) ne complète en rien le judaïsme, mais en rien ! Ou alors, si elle le complète, dites-moi très précisément
comment. J’ai beaucoup lu saint Augustin que vous connaissez certainement fort bien. Je l’admire (ses travaux sur la mémoire et le souvenir) mais je ne souscris en rien à son approche du judaïsme
et du peuple juif. Monsieur Laurent Petit, il faut dépasser saint Augustin.  



Marie 17/04/2012 11:23


Cette discussion est intéressante, surtout pour une profane en la matière. J'ai beaucoup aimé cette analyse de Pierre Lefebvre qui m'a en même temps étonnée, je ne pensais pas qu'un chrétien
puisse avoir cette opinion. Qui pourrait développer la conception de "Peuple élu" pour les juifs ? C'est, à mon avis, une des raisons de l'antisémitisme.

Danilette 17/04/2012 10:58


Je poste ce commentaire reçu hier de M. Arnold Lagémi à qui j'avais demandé de donner son avis, Danilette



A l’attention de Pierre Lefebvre et de Laurent Petit. Chacun voudra bien prendre dans ma synthèse
la partie qui le concerne.


Des amis me demandent d’intervenir à propos de vos écrits. J’y souscris plus par amitié que par conviction que cela serve à quelque chose d’utile,
de bon et de juste.


 Je relève les points les plus significatifs.


 


Désolé de vous contredire mais Bossuet n’est pour rien dans l’affirmation « Hors de l’Eglise, point de salut. » D’après l’usage, son
auteur serait Cyprien de Carthage. Mais ce principe, dont la conception, je le répète n’a rien à voir avec Bossuet est pleinement signifié
dans les attendus du Concile de Florence :






"LA SAINTE ÉGLISE ROMAINE CROIT, PROFESSE ET PRECHE FERMEMENT QU'AUCUN DES HOMMES QUI VIVENT EN DEHORS DE L'ÉGLISE - LES JUIFS, LES
HÉRÉTIQUES ET LES SCHISMATIQUES TOUT COMME LES PAIENS - NE PEUT AVOIR PART A LA VIE ÉTERNELLE; MAIS QU'ILS IRONT TOUS DANS LE FEU ÉTERNEL, 'QUI A ÉTÉ PRÉPARÉ POUR LE DIABLE
ET SES ANGES' (Matt. XXV,41) A MOINS QU'AVANT LA FIN DE LEUR VIE ILS NE SE SOIENT RÉUNIS A ELLE...QUE PERSONNE, QUELLE QUE SOIT LA QUANTITÉ DE SES AUMONES, ET EUT-IL MEME VERSÉ SON SANG
POUR LE NOM DU CHRIST, NE PEUT ETRE SAUVÉ, S'IL N'EST PAS RESTÉ DANS LE GIRON ET L'UNITÉ DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE






Concile de Florence, "Decretum pro Jacobitis" et Bulle "Cantate Domino", tiré du Catéchisme Catholique pour adultes, du Cardinal Gaspari, p. 414,
éd. Nazareth,


                                         
------------------------


La position de plusieurs Pères de l’Eglise sur le sujet ne prête pas à équivoque. 


                                         
----------------------- 


Vous écrivez que Jésus serait un rabbin orthodoxe. Quelles sont vos sources SVP ? 


                 
                       --------------------------- 


Vous semblez attacher une grande importance à Vatican II ainsi qu’à la déclaration Nostra Aetate. Effectivement,  la lecture, si elle demeure
sympathique, ne pourrait être prise au sérieux que, dans la mesure où elle serait accompagnée de décisions parallèles et simultanées visant à la réparation de l’arbitraire subi par les
Juifs….


Il me serait, d’ailleurs, très agréable de connaître votre point de vue sur les négociations que je tente d’établir avec l’archevêque de
Strasbourg à propos de la statuaire infâme figurant sur la cathédrale de cette ville et qui, entre autres, présente l’Eglise sous la forme d’une jeune fille triomphante et la synagogue déchue par
une jeune fille aux yeux bandés. On est loin de Vatican II.


Je précise que je ne demandais pas plus la destruction de cette statue que son enlèvement mais seulement un panneau explicatif.


Il y avait pourtant là l’occasion de montrer la portée réparatrice de Vatican II….


Je crois à l’amitié entre les hommes mais j’ai cessé de croire au rapprochement entre les doctrines.


Bien fraternel Chalom

Elyane 17/04/2012 09:37


Danilette...l'ébranler????? peut-etre...mais pour moi, ce sont des combats d'arrière garde...j'en ai assez de devoir toujours se justifier envers ces catécheux!


ça fait plus de 2000ans que dure ce pilpul, et à dire vrai, ces gens-là me fatiguent plus qu'ils ne me séduisent.

Lefebvre 17/04/2012 08:58


Monsieur Laurent Petit parle du mépris que j'aurais de ces nobles institutions chrétiennes. Il est très éloigné du sujet.


Il ne s'agit pas du mépris mais 1) du refus d'entendre une quelconque institution chrétienne parler à ma place et en mon nom 2) du refus de voir une institution chrétienne se comporter en terrain
conquis en Israël.


Je ne sais si le concept de "Terre Sainte" existe encore. De fait, cette "disputatio" théologique me semble de peu d'importance lorsque le peuple Juif est menacé dans son existence même.


Les pitreries chrétiennes au Saint Sépulcre ou dans l'Eglise de la Nativité ont vraiment peu de rapport avec l'Evangile. Le Christ n'avait pas d'endroit ou reposer sa tête. Les Chrétiens ont
construit des Eglises. Comme des propriétaires rentiers ! Ils sont les premiers à demander l'internationalisation de Jérusalem pour pouvoir continuer leurs petits pélerinages et conforter leur
convictions rabougries.


L'Eglise est devenue une Institution alors qu'elle aurait du rester un Evènement (Cf. Karl Barth). Voila le principal reproche que l'on peut faire à l'Eglise en tant qu'institution humaine.


Je préfère parler de l'Eglise invisible, secrète, celle qui est au fond des coeurs et qui n'a pas besoin de coloniser des pans entiers de la capitale de l'Etat juif pour croire et exister.


Les chrétiens aurait du n'avoir que des certitudes. Ils les ont transformées en sécurité, sécurité du dogme, sécurité du droit, sécurité de l'Histoire, sécurité d'une liturgie figée.


quand l'Eglise chrétienne soutiendra et défendra l'idée que la Judée est la patrie des Juifs, alors, je me dirais qu'elle évolue. En attendant, cette institution mérite qu'on lui mette le nez sur
ses contradictions.

laurent petit 16/04/2012 23:35


Merci à Pat Quartier, qui m'a rendu hommage.


Je lui souhaite la paix.


Petits correctifs (car je suis bien content d'avoir appris pour Ruth). En retour, je vais vous apprendre quelque chose (c'est possible ?...)


1 - l'église catholique (le pape) n'a jamais dit "hors de l'Eglise point de salut". C'est une citation de Bossuet, qui était gallican et pas très ami du pape. Tout le monde peut se tromper. Vous
lirez par contre Vatican II qui est très clair là dessus.


2 - la Bible ni la Thora ne sont caduques. Votre citation de Jésus est exacte. Si vous entendez d'autres qui le disent, ils ont tort. Mais les lois qu'on a quand on grandit, ne sont pas forcément
celles qu'on a quand on est re-né. "On n'entre pas au rouayme de Dieu sans être né à nouveau" Cela ne veut pas dire que les lois de sa jeunesse sont caduques. D'ailleurs nous ne piochons pas dans
la bible, puisque nous la lisons de A à Z. D'ailleurs, les écarts de traductions entre juifs et chrétiens sont hyper minimes et liées à quelques diacritismes.


3- la religion catholique (au sens antérieur au schisme de 1054) est un complément à la religion juive d'avant JC.) Pie XII : "nous sommes spirituellement des sémites" Je pense avoir compris que
vous ne l'aimez pas,


mais vous devriez voir les documents à Rome. J'ai moi même participé à des shabbats de chrétiens.. Ca vous étonne ?


4- Terre sainte, terre sanctifiée, terre sanctifiante ? : arguties de mortels. Dieu dit : "Mes pensées sont au dessus de vos pensées"


5 - On peut trouver (quelques) contradictions dans les évangiles. Normal. C'est écrit pas des hommes, pas comme le coran (!)


6 - l'évangile a été écrit en grec, pour la même raison que si tout cela avait lieu aujourhd'hui, il serait écrit en anglais. St Luc était Grec, St Paul (juif) a évangélisé la grèce et
l'Anatolie, et St Jean a écrit à Patmos.


7- Eusèbe pense ce qu'il veut. Etre en désaccord est-il un signe de fausseté ? On dit (chez vous ? chez nous ?) que quand on met 2 rabbins sur un sujet théologique, on a vite 3 avis. Amusant,
mais c'est aussi le cas chez nous. Normal. On n'est que des hommes.


8- je me passerais volontier de mots suivants : 


"monsieur Petit qui pense" : connaissez-vous les pensées des autres ?


 "bondieuseries" (tout aussi indécent que juiverie)


"prosélytes" : ce mot-là n'est pas latin ni grec, mais juif.


"ce genre de personnage" : sympa


"opportunité de baver" : cool


"Pourquoi ne pas vous occuper un peu de tous les malheureux Chrétiens persécutés ?" : qu'en savez-vous ?


Quant à la façon de faire le proces des uns (moi) avec les péchés des autres (ceux du moyen-âge) cela me semble éloigné de toute justice.


Voilà. Si cette réponse vous offusque, merci de me dire en quoi. Sinon vous savez je ne suis pas rancunier.


LP

danilette 17/04/2012 00:29



Rapidement,


1) Il n'y a pas de salut dans le christianisme pour les non-chrétiens, ne me dites pas que vous l'ignorez. Par contre dans
le judaïsme, il n'est pas besoin d'être juif pour avoir droit au monde futur, tous les peuples ont leur place à condition de respecter un certain nombre de règles morales, les 7 lois de Noé voir
ici : 1 La foi en un D.ieu uunique 2 Le respect dû à D.ieu 3 Le
respect de la vie humaine 4 Le respect de la propriété d'autrui 5 Le respect de l'intégralité familiale 6 L'institution d'une justice équitable 7 Le respect des animaux


2) les écarts de traduction entre Juifs et Chrétiens ne sont pas hyper minimes et j'espère qu'en approfondissant cette
recherche qui semble vous intéresser, vous le découvrirez un jour. Ce sont 2 modes de pensées et 2 mondes différents


4) demande un grand développement, ce n'est pas une argutie !


6) il n'est pas sûr que tous les évangiles aient été écrits en grec et en les retraduisant on fait d'énormes découvertes.
Quand Jésus parle de paralysés par ex, il veut dire en dehors de la Halacha juive, qui littéralement signifie "en marche", donc celui qui ne marche pas est paralysé, il y a des centaines
d'exemples qui remis dans leur contexte élargissent le champ de compréhension


8) prosélyte est un mot d'origine grecque qui a été repris en latin, ce n'est pas de l'hébreu qui est basé sur des racines
trilitère (il y a aussi de nombreux mots avec des racines grecques ou autres en hébreu comme apifiore, Pape !)


"Quant à la façon de faire le proces des uns (moi) avec les péchés des autres (ceux du moyen-âge) cela me semble
éloigné de toute justice." Voici le point le plus important de ma réponse car c'est le passage de votre commentaire qui est le plus choquant, sachez que les Croisés et les Croisades sont
des éléments extrêmement douloureux pour nous, Juifs, et votre commentaire était tellement déplacé que j'ai l'impression que vous n'avez pas encore compris l'énormité que vous avez osé écrire
: "Vous savez pourtant pourquoi le sultan a créé le croissant rouge ? C'est qu'il voyait, ô surprise, que les croisés soignaient aussi les musulmans après la bataille"
!  La croix et les croisades ne symbolise pas pour nous, la compassion chrétienne mais les horreurs indicibles commises par les Croisés, c'est terrible ce que vous dites-là... Ceci
dit si vous avez envie d'autres réponses juives, je vous invite à aller sur Parolevolee.com Si vous cherchez vraiment un dialogue, alors je vous rends honneur.



Pat Quartier 16/04/2012 11:36


Un de vos lecteurs cherche à relancer le vieux et persistant conflit théologique entre judaisme et christianisme sur le point crucial qui nous divise :"Ancien" testament et "nouveau" testament,
"Ancienne" alliance et "nouvelle alliance".


Rendons hommage a votrre lecteur: peu de Chrétiens ont aujoud'hui le courage de s'aventurer dans une disputation dont rien n'est moins sur apres 2000 ans de catastrophe qu'a donne la civilasition
Chretienne que ce debat ttourne a leur avantage. Les yeux commencent a se desiller chez de nombreux chretiens qui cherchent a comprendre a partir des sources hebraiques..ce qui aurait toujours du
etre le cas avant qu'une nouvelle religion appellee le christiannisme se soit instituée  quelques centaines d'annees suivant la naissance de leur dieu comme nouvelle religion en opposition a
celle d'Israel , suivant un shema classique  à l'image de tous les imposteurs et voleurs de l'héritage d'Israel qui ont dans un premier temps appris dans les sources juives avant de s'en
separer parce que les juifs ont refuse de se soumettre a leurs nouveaux dogmes : il en va ainsi du christianisme, de la religion de Luther et de l'Islam.


La premiere des reponses a faire a monsieur Petit qui pense dans sa foi certainement :Hors du Christ ,point de Salut, et "il n'y'a plus ni juif ni greyc ..n..mais tous unis en "Jesus" lui sera
apportée par d'anciens chrétiens trés verses dans leur ancienne religion .L'opposition est radicale.Au moins le problème sera abordé franchement, car sous la formulation catholique "Terre Sainte"
pour tout le monde se cache le noeud du conflit : la negation par l'eglise catholique du projet divin pour le peuple juif et pour l'humanité en rapport avec la terre d'Israel.


Un grand maitre du Judaisme disait du Christianisme :"Nous ne reprochons pas au christianisme le fait qu'il se soit institué en religion de plus au milieu du concert des autres.Nous lui
reprochons d'avoir brouillé les pistes d'un vrai enseignement dont a besoin l'humanité hors bondieuseries." 


Place au texte à mediter de nos amis Wladislas et Isabelle Whals qui savent de quoi ils parlent:


Nos convictions les plus profondes nous appellent à un retour irrésistible vers nos racines juives.


Nous ne sommes, non plus "des juifs pour Jésus" ni "des juifs messianiques" car le "Nouveau Testament" est rempli de contradictions et de contrevérités.


Pourquoi parler de "Nouveau ou Ancien Testament"? Ce mot fait penser à un message post mortem!


L' Eternel est un D.ieu VIVANT! (qui était, qui est, et qui vient...donc, l'Eternel ne peut jamais naître, ni mourir).


D'ailleurs, Jésus, qui était un rabbin juif orthodoxe n'a jamais renié la Tora et il n'a fondé aucune religion puisqu'il n'a rien écrit sauf, sur le sable...et on ne sait toujours pas quoi ?


Dans l'Evangile, on lui prête ces paroles :


« le salut vient des Juifs » et pas d'un juif ! (Jean 4, 22) :


« ne croyez pas que je suis venu abolir la loi et les prophètes : je ne suis pas venu pour abolir mais pour accomplir. » (Matthieu 5, 17)


Il n'a jamais demandé que l'on prie en s'adressant à lui, au contraire, il a dit à Marie-Madeleine (Jean 20-17):


« Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers mon Père ; mais va vers mes frères, et dis-leur : Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu. »


D'ailleurs, sa prière commence par « Notre Père, qui est aux cieux... » (Mt 6, 9-13)


 


{slide=Fiabilité douteuse des Sources Chrétiennes|closed}


Pourquoi les manuscrits des apôtres ont-ils été écrits en grec alors que la langue parlée à l'époque de Jésus était l'hébreu et même l'araméen? Certains, comme Paolo et Paola Bigoni ont bien
insistés sur la pensée grecque qui est très différente de la pensée juive.


Mais toutes les traductions de la Bible souffrent d'une vision partiale, voire erronée de la Bible.


La fiabilité des scribes néo-testamentaires est plus que douteuse du Nouveau Testament : ratures, surcharges, omissions, trop d'interprétations des copies manuscrites grecques.


Nous avons été surpris de découvrir les nombreuses et déterminantes différences de traduction.


Il faut beaucoup d'imagination et une bonne pratique des mots croisés pour reconnaître les différents textes.


D'ailleurs, ce n'est qu'en 508 que l'Apocalypse est admis dans le Nouveau Testament syriaque alors que Eusèbe (265-340) le rejette parce qu'il n'aime pas son millénarisme !


Entre nous, quel foutoir avec les pré-millénaristes, les post-millénaristes et les a-millénaristes!


Prétendre que "l'Ancien Testament" est caduque, c'est logique pour le christianisme, mais alors pourquoi "piocher" des passages ciblés hors contexte, pour essayer à tout prix de faire valider le
"Nouveau Testament" et particulièrement la « messianité » de Jésus?


Je pense à l'histoire suivante : un homme se promenant dans la forêt, arrive à la lisière du bois et aperçoit une cible sur un arbre et une flèche en plein milieu!


Continuant son chemin, il aperçoit une seconde cible avec sa flèche également en plein dans le mille.


Il finit finalement par rencontrer le super archer. Félicitant ce dernier, il ne peut s'empêcher de lui demander le secret de sa réussite.


L'archer lui répond : « Rien de plus facile, il suffit de tirer la flèche, puis dessiner une cible autour!


Voilà comment les prosélytes du « Nouveau Testament » ont pu choisir des versets du Tanakh et les adapter à leur guise et piller ainsi ce qu'ils ont appelé « L'Ancien Testament » !


 


{slide=Promesses messianiques, le voile pour qui?}


L'Eternel n'a jamais fait croire qu'Il avait fait un brouillon, un essai, de « L'Ancienne Alliance » pour la remplacer ou la compléter par une «Nouvelle Alliance » !


Ainsi, le Messie, est attendu par les chrétiens à la fin des temps, comme le chevalier blanc-Superman- venant subitement du ciel et "convertissant" par des miracles des Juifs incrédules, « voilés
volontairement par D.ieu » écrit Paul!


Contrairement à ce que dit Paul, le voile n'est pas du côté du peuple Juif selon Isaïe 25-7 :

elyane 16/04/2012 10:36


Chère Danilette, ne perdez pas votre temps, ni votre énergie à discutailler avec ce genre de personnage, la bataille des mots, est perdue d'avance....


On a l'habitude de ce genre de catéchisme....ce n'est rien d'autre que de la poudre aux yeux. pour eux ISRAEL, sera toujours le parfait bouc émissaire, on connait la musique, depuis des
millénaires!!!! alors...ne pas leur donner l'opportunité de baver!

danilette 17/04/2012 00:54



Merci beaucoup chère Elyane d'avoir posté ce commentaire mais même en connaissant la musique, qui sait s'il n'existe pas une chance de l'ébranler dans ses convictions dues à un manque de
connaissance du monde juif ? 



Danilette 15/04/2012 19:21


Je vais vous répondre de manière plus détaillée mais rapidement :


"On y rentre, on
en sort librement, indépendamment de sa généalogie", n'importe qui, indépendamment de sa généalogie peut devenir juif, il suffit de se convertir mais bien sûr il faut étudier, il ne
suffit pas de réciter une profession de foi.


"pouvez-vous me trouver une ecriture d'avant JC dans laquelle une femme non juive devient juive
?" La plus célèbre femme non juive qui est devenue juive est Ruth, la moabite et non seulement elle est devenue juive mais elle est même l'aïeule du Roi David de qui descendra le
Machiah !


"les croisés soignaient aussi les musulmans après la bataille, et que ceux-ci se
convertissaient !" j'ajoute que les Croisés ont soigné d'une drôle de façons les Juifs en faisant le saccage de toutes les nombreuses communautés juives de la vallée du Rhin et en
massacrant d'une manière barbare tous les habitants avant d'arriver en "Terre sainte" (qualificatif chrétien, on ne parle pas de Terre sainte chez les Juifs) et de recommencer avec les habitants
juifs du pays d'Israël ! Certaines communautés devant le péril ont préféré se suicider collectivement... Je vous conseille l'ouvrage "La vallée des larmes" de Joseph Hacohen plus n'importe quel
livre sur l'histoire des Juifs par exemple "2000 ans d'histoire juive" de l'historien allemand Werner Keller dans lequel un chapître est consacré à cette épisode noir de l'histoire des
Croisades.


Je ne trouve pas que vous contribuez de manière construite et positive à mon blog, vous avez posté des dizaines de commentaires qui vont toujours dans le
même sens, la religion de Jésus est supérieure, je ne les ai toujours fait passer sans les  modérer mais il n'y a pas de place ici pour le prosélytisme, soit vous contribuez de manière
vraiment respectueuse et constructive soit cherchez un autre site en vous souhaitant bonne chance mais vous avez peu de chance de convertir un Juif.


Pourquoi ne pas vous occuper un peu de tous les malheureux Chrétiens persécutés dans le monde sans que beaucoup de Français chrétiens ne leur témoignent
beaucoup de solidarité, compassion et charité. Pour reprendre l'article du Pasteur Lefevbre, je vous donne un exemple personnel, quand j'avais un jour posé cette question à une bonne catholique
qui fréquente une église et un prêtre qui fait exactement ce qui est décrit dans l'article, pourquoi ne pas être un peu plus solidaire avec les Chrétiens persécutés ? Elle m'a répondu : "on prie
pour eux et d'ailleurs il y a un autre peuple qui lui est vraiment "crucifiés", les Palestiniens !!!

laurent petit 15/04/2012 18:10


Bonjour. C'est dommage qu'il y ait si peu de commentaires dans votre blog, alors que vous traitez de cette façon ceux qui y contribuent de manière construite. En fait, peu importe l'adjectif :
peuple élu, distingué, précieux, choisi etc... car cela veut dire en fait que vous seriez un peuple qui "a" ce que d'autres n' "ont" pas. C'était effectivement le cas avant. Mais depuis, un seul
peuple "a" désormais cette élection, cette  distinction, cette richesse ou préciosité : le peuple des croyants en JC. On y rentre, on en sort librement, indépendamment de sa généalogie. Mais
je vais vous poser une question : pouvez-vous me trouver une ecriture d'avant JC dans laquelle une femme non juive devient juive ? 


 


Toujours est-il que le droit des juifs à la terre d'israël est un droit inaliénable, mais c'est un droit que partagent aussi d'autres peuples sur leurs terres, tels que les indiens du chiapas,
les kurdes, et à certaines périodes aussi les polonais. Nous vous soutenons dans la lutte contre l'aveuglement et la haine, qui est si visible, et si désespérant, mais ayez au moins le
vocabulaire adéquat : ne pas traiter d'anonneurs les gens qui portent secours à un être humain. Vous savez pourtant pourquoi le sultan a créé le croissant rouge ? C'est qu'il voyait, ô surprise,
que les croisés soignaient aussi les musulmans après la bataille, et que ceux-ci se convertissaient !


Shalom 

olivier ypsilantis 15/04/2012 08:54


Monsieur Laurent Petit, vous ne faites que réciter un catéchisme, "Jérusalem terrestre" et "Jérusalem céleste", "Ancienne Alliance", "Nouvelle Alliance", je ne marche pas dans votre combine,
pardonnez-moi. Trop facile, tout est à revoir. Un chrétien ne peut plus se contenter de tels paradigmes, d'une telle rente, pardonnez-moi. 

laurent petit 14/04/2012 14:20


"Les nouvelles qui viennent de cette ONG théoriquement charitable et officiellement chrétienne sont ânonnées dans
toutes les paroisses du monde, chaque dimanche au moment des annonces, entre la collecte et le Notre Père."


 


Dès le début, on sent chez l'auteur un mépris des autres. Mépris qui l'habite, sinon il apporterait des arguments
dans le respect.


 


Le conflit israélo-palestinien est le modèle d'aporie. Chacun ne regarde que l'intérêt de son peuple. Chacun croit
son peuple supérieur à l'autre. D'un côté un développement moderne, avec son lot de liberté, mais aussi d'allégeance à la société de consommation et à ses vices, et de l'autre l'attachement à une
foi et à son "credo" illisible et arriéré. Le coran. Du moins illisible tant qu'on n'a pas les clés pour le lire (pour cela, il faut lire EM. Gallez). 


 


Les chrétiens, qui considèrent que l'éléction du peuple de Dieu (juifs) s'est étendue à tous les peuples de la terre,
par Jésus, ont quitté la poursuite idôlatrique des "lieux saints" comme apportant l'avènement de la Jérusalem celeste. Les lieux saints, le pélerinage n'est que nourriture de l'esprit, comme peut
l'être de s'occuper des pauvres dans la banlieue de Calcutta.


Non : la Jérusalem celeste viendra de l'entente entre les peuples. Voilà ma réponse à cet article qui ne voit qu'un
aspects des choses.

danilette 14/04/2012 21:05



Cela me confirme comme je l'avais déjà remarqué dans votre autres commentaires que votre connaissance du judaïsme, des Juifs et d'Israël est très sommaire. Je n'ai pas le temps de continuer à me
fatiguer à vous répondre, je vous redis que vous trouverez sans doute des interlocuteurs plus aptes à le faire sur d'autres sites, ici la rubrique commentaires n'est pas très active...


Je relève rapidement "Les chrétiens, qui considèrent que l'éléction du peuple de Dieu (juifs) s'est étendue à
tous les peuples de la terre"


encore cette notion de "peuple élu" qui fait des ravages, ce concept est très mal connu et
très mal interpreté, même chez de nombreux juifs qui connaissent mal leur tradition, tous les peuples ont leur place et Israël est "am ségoula", ce qui a un autre sens et adviendra dans l'avenir
sous conditions... "Les lieux ne sont pas saints" mais sanctifiés...