Partialité de l'AFP, extraits d'un article d'Ilan Tsadik

Publié le par danilette

Extraits de l'article "Kipat Barzel", le Dôme de fer, par Ilan Tsadik http://www.menapress.org/

 

[...] Depuis vendredi matin, sur vingt-et-un morts et trente-cinq blessés, on ne déplore le décès que d’un seul innocent. Tous les autres sont des miliciens islamistes [1]

Voilà qui aurait dû satisfaire nos confrères de l’AFP et des media tricolores, toujours particulièrement vifs à dénoncer le nombre des civils palestiniens touchés lors des éliminations ciblées.

Erreur. L’agence de presse semi-officielle française, dans ses dépêches de fin de semaine, parle, à propos des miliciens islamistes des Comités de Résistance Populaires et de ceux du Djihad Islamique tués lors des combats avec Tsahal, de "combattants".

Le Monde, jamais en reste, en a fait un sous-titre majuscule : "ELIMINATION CIBLEE D’UN COMBATTANT PALESTINIEN".

On est ainsi en train de franchir un nouveau palier dans l’alignement sur la propagande des organisations génocidaires islamistes palestiniennes. Une nouvelle étape sémantique dans l’incitation du public français à la haine d’Israël.

Les organisations et milices djihadistes sont, quant à elles, devenues des "mouvements radicaux", et les chefs terroristes qui les dirigent, des "cadres".

Dans les faits, cependant, il n’existe pas d’activité plus fondamentalement terroriste que celle consistant à lancer des roquettes sur des villes, dans le but unique de tuer le plus de civils possible. Cela colle parfaitement à la définition des terroristes que nous avions proposée, et qui est désormais presque universellement acceptée : Des individus armés s’en prenant systématiquement à des civils.

Mais les journalistes français, de même que le Quai d’Orsay, ont décidé de placer dos-à-dos les terroristes des Comités de Résistance Populaires, ceux du Djihad Islamique, et ceux du Hamas, avec les soldats, les citoyens et les représentants de l’Etat hébreu. Les Français ont choisi de ne plus voir la différence entre ceux – les "combattants" - qui tirent des roquettes sur des cités de 200 000 âmes, dans le but d’en occire le plus grand nombre, et ceux qui tentent de les en empêcher, en faisant tout leur possible afin de ne pas blesser d’innocents.

[...] Que faut-il en déduire ? Que les Israéliens auraient dû épargner Zoher al Qaïssi, le chef des Comités de Résistance Populaires, victime d’une frappe ciblée, vendredi, alors qu’il préparait un méga-attentat contre des civils à partir du Sinaï égyptien ? De la même veine que celui que cette organisation avait déjà réalisé, le 18 août dernier, dans la région d’Eilat, assassinant huit Israéliens lien ?

Lire l'article en entier sur http://www.menapress.org

 


Lire aussi :


Terroristes du Djihad islamique tués

 

Publié dans France

Commenter cet article

ISRAEL 14/03/2012 06:21


les journaux sont payes par la pub donc par l audimat.....israel est le meilleur tensio actif pour faire prendre la mayonnaise..