Passage à l'antisémitisme d'état, Léon Rozenbaum

Publié le par danilette

Lire l'article en entier sur le site : http://www.sourceisrael.com/read.php?id=259

CHANGEMENT DE SIGNE: PASSAGE A L'ANTISEMITISME D'ETAT
par Léon Rozenbaum 

 

Insensiblement, les contradictions entre l'Europe et Israël changent de signe et prennent un tour dramatique. Cela est surtout vrai des rapports entre la France et Israël mais l'Europe entière est concernée.

Le premier vrai changement s'est produit lors du chantage arabe au pétrole dans le cadre de l'agression du Jour de Kippour en 1973. Soudain, les Européens ont bien compris que les Arabes étaient largement capables de leur couper les principales sources d'énergie. Jusque là, ils n'y croyaient pas, et ironisaient même quelques jours auparavant, sur les prétentions de l'OPEP, l'Organisation des Pays Producteurs de Pétrole. 

 

Les Historiens du futur devront étudier comment ce qui n'était d'abord qu'une complaisance, fruit d'une génuflexion devant un chantage sans précédent à l'échelle mondiale et le résultat de la peur panique devant ses effets très concrets, s'est transformé en conviction politique frelatée puis en idéologie nauséabonde qui menace d'engloutir un continent.


Israël, l'Etat souverain des Juifs, ne commet aucun crime d'exister. Tout au contraire, le rétablissement de la souveraineté juive dans son pays, dix-neuf siècles après l'écrasement par l'armée romaine, est le symbole même de l'espérance pour tous les peuples opprimés, exilés et méprisés que le salut collectif est possible et que l'amour de la patrie n'est pas un vain mot.

Il y a déjà une bonne vingtaine d'années, que les Etats de l'Europe occidentale ont démissionné face à l'importation massive de livres, brochures, enregistrements, films, vidéos, tout un matériel antisémite et sa diffusion à grande échelle, sur leur territoire, par l'intermédiaire des mosquées et des divers centres musulmans.

Pourtant, depuis la Shoa, le massacre sélectif de masse des Juifs d'Europe un peu avant le milieu du vingtième siècle, la haine institutionnelle des Juifs n'avait plus bonne presse. Toute une législation, surtout en France, était venue réglementer et sanctionner les atteintes à l'honneur et les agressions physiques contre les Juifs. 

La prétendue distinction entre "antisionisme" qui serait le "droit de critiquer Israël" et l'antisémitisme, la haine des Juifs, ne fait plus illusion depuis longtemps. Si le Juif entre les Etats est traité comme il l'est, calomnié et vilipendé sans vergogne, c'est bien parce que l'héritage de l'enseignement du mépris de l'Occident se focalise d'abord, 65 ans après, sur les retrouvailles entre les Juifs, la liberté et la souveraineté. Chassez le naturel, il revient au galop! 

Rien n'obligeait l'Occident à se vautrer de nouveau dans l'antisémitisme ni à accepter de se laisser dicter par l'Islam cette perversion si dommageable au monde musulman lui-même et qui, il y a moins d'un siècle, a entraîné la plus grave chute morale de l'humanité, en terre européenne. Les conséquences de cet abandon de soi par l'Occident sont d'abord dramatiques pour lui-même, et l'on voit bien que les valeurs qu'il a apportées au monde sont désormais en péril chez lui.

Mais désormais, une nouvelle étape a été franchie, celle d'un retour surprenant à l'antisémitisme d'Etat. Le prestigieux Musée du Jeu de Paume à Paris accueille en effet ces jours-ci, une exposition prétendument "artistique" qui prétend magnifier les terroristes islamikazes criminels qui se sont fait exploser au milieu de la foule en Israël, provoquant la mort et les blessures de centaines d'Israéliens qui vaquaient paisiblement à leur occupations. Comme par hasard, une manifestation légitime de la Communauté Juive à Paris pour dénoncer ce scandale a été interdite alors qu'une manifestation de soutien des islamistes a été permise et a bien eu lieu.

Ceci s'ajoute à un flot d'incidents, d'une gravité croissante, qui mettent en jeu l'Autorité Publique en France: des mairies font "citoyens d'honneur" des terroristes antijuifs avérés; l'Université de La Rochelle laisse représenter une pièce de théâtre grossièrement antisémite au nom de la "liberté d'expression"; des chaînes publiques de télévision françaises se livrent à une désinformation criminelle sur Israël que ce soit par la diffusion mondiale de la fausse légende du "petit Mohamed" (qui reçoit l'absolution de la Cour de Cassation!) ou par un "reportage" bidon d'un "œil sur la planète" bourré de mensonges; ou encore les déclarations du Consul Général de France à Jérusalem qui ose évoquer lors de la réception du 14 Juillet 2013 les "responsabilités de la France à Jérusalem" au mépris du respect de la souveraineté de l' Etat qui l'accueille dans sa capitale. 

Le départ de l'Ambassadeur de France, M. Bigot, qui sera regretté sincèrement par les Israéliens parce que ce dernier a manifesté un réel intérêt pour notre pays et ses habitants, ne doit pas servir de rideau de fumée car tout se passe comme si s'était installé en France un climat d'hostilité foncière et durable à l'égard d'Israël et des Juifs. L'arsenal législatif français contre l'antisémitisme est devenu un vain mot et l'activisme, au départ seulement arabe et gauchiste, contre l'Etat juif souverain est désormais soutenu par les pouvoirs publics.

L'on ne peut se défaire de l'impression que cette évolution est aussi le résultat d'une erreur d'appréciation grossière des Européens des rapports réciproques avec Israël, dans l'espace, le temps, la stratégie et la morale. 

Si l'Europe a longtemps été une superpuissance économique, elle l'est déjà beaucoup moins. Mais la "politique" de Catherine Ashton montre bien que l'Europe politique n'a jamais décollé. Depuis la trop fameuse "Déclaration de Venise", les Européens n'ont en effet pu s'entendre que sur un seul sujet: l'anti-israélisme. Le dynamisme économique et technologique de l'Etat d'Israël et la chance qu'il représente pour l'économie européenne devrait inciter les dirigeants de ces pays à plus de modération.

Le temps de l'Europe coloniale appartient au passé, mais tout se passe comme si certaines personnalités en visite au Proche-Orient n'ont pas vraiment intégré cette donnée et se conduisent en donneurs de leçons s'adressant à des "petits nègres". Or nos universités, nos centres de recherche, nos hôpitaux regorgent d'inventions bénéfiques pour la civilisation humaine dans son ensemble, en proportion bien au-delà du chiffre de notre population. Un peu plus de respect ne nuirait pas. 

Personne n'ignore d'autre part que l'Etat d'Israël s'est trouvé contraint de bâtir une puissance stratégique non négligeable en termes régionaux et même au-delà. D'une façon générale les Israéliens n'en font pas étalage. Mais chacun devrait se souvenir que l'on ne devrait pas traiter par le mépris la simple concentration de moyens militaires importants, simplement parce qu'ils sont aux mains d'un pays démocratique et responsable. 

Le chapitre de la morale n'est pas moins épineux: L'on a bien compris en Israël que les Européens cherchent consciemment ou non à se défausser sur Israël de leurs culpabilités coloniales bien réelles pendant des siècles en Afrique, en Asie et en Amérique, en taxant à tout propos et hors de propos le Israéliens de "colonialistes" et ceux qui sont établis en toute légalité en Judée et en Samarie de "colons" alors qu'en termes de Droit International Public authentique et vérifiable, depuis le Traité de San- Remo, les Juifs peuvent s'établir légalement sur ces territoires. Mais pire peut-être, ces mêmes peuples de l'Europe dont la majorité ont été complices actifs du massacre des Juifs européens entre 1939 et 1945, voudraient aussi se libérer de cette tâche en taxant les Israéliens de "génocidaires" contre les Arabes palestiniens. Or il n'est pas de mensonge plus grossier et plus ignoble.

Il n'est pas possible que l'Europe entière ignore que depuis 1948 et depuis 1967 Israël a tout fait pour parvenir à une stabilisation avec tous ses voisins. Si 20% des Israéliens sont Arabes et jouissent de tous les droits et avantages de citoyens d'un Etat démocratique et si leur niveau de vie est le meilleur de tous les Arabes du monde, si les Arabes palestiniens de Gaza jouissent d'une indépendance totale, si les Arabes de Judée-Samarie jouissent d'une très large autonomie et si les négociations sont bloquées du fait des dirigeants de l'Autorité Palestinienne, comment et pourquoi entend-on de semblables calomnies?

Israël s'est trouvé contraint d'établir une barrière de protection contra le terrorisme suicidaire insane, d'ailleurs efficace, et c'est Israël que l'on condamne! Est-ce qu'un continent entier est devenu fou ou sont-ce les démons si anciens et si prégnants de l'antisémitisme chrétien, et de l'antisémitisme des temps modernes qui ont refait surface?

Nous ignorons en Israël ce qu'il faudrait faire pour enrayer cette évolution néfaste. Cela n'entravera pas, quoiqu'il arrive, notre marche en avant. Nous ne pouvons qu'inviter ceux des Juifs qui vivent encore en Europe à rejoindre le vieux et jeune pays de leurs ancêtres au plus vite. Mais nous pouvons souhaiter aussi une véritable prise de conscience des Européens du caractère dangereux de cette orientation malheureuse.

Léon ROZENBAUM

Publié dans Léon Rozenbaum

Commenter cet article

elie de paris 18/07/2013 13:44


Voici donc encore une photo de classe, un trombinoscope comme
on dit, où certains exhibent deux doigts pour faire des cornes à leur voisins, à leur insu...La photo est bonne, et le petit Juif au milieu des autres élèves (nations) fait figure de morveux.
C'est sur lui qu'à la récrée, les cancres vont se défouler, histoire d'évacuer leur colère due au constat de l'incurie de leurs parents générationnels successifs, qui si mal les ont
éduqués...Mais les psychologues de l'enfance vous expliqueront que les caractères  des enfants(?) ont la fâcheuse et curieuse spécificité d' incorporer leurs "mises à jours" en ne percevant
plus les effets additionnels de ses dernières, un peu comme les joueurs  invétérés  qui ne cumulent plus consciemment leurs pertes,et se faisant, ruinent leur vie. Nos Rabbins, dans
leurs sagesses avaient bien compris que, sans une certaine orthodoxie, le "toléré"  serait permis, puis autorisé, puis conseillé,  recommandé, encouragé et  enfin,inclus dans les
codes sociaux et moraux comme un "devoir" .


Les pires extrémités ont suivi ce schéma au siècle dernier,
et les massacres de masses ont fait fi des enseignements humanistes pour ces raisons-là.


Comme simple exemple, le mariage "pour tous" qui s'est
profilé dès que l'adultère a légalement cesser d'être un délit .Les prochaines étapes de ces dérives sont ,excusez la crudité, la multi- parentalité, l'inceste ,et pour le moins ,les
rapports « non humains »...


La bible a spécifié les causes du Déluge, et l'atomisation
des villes de...Sodome (!) Gomorrhe, et j'en passe...et les sociologues du monde entier ont pourtant bien confirmé que la base de la société humaine était la Famille, avec sa composante mâle
femelle ...les deviations, une exception et pas une norme.Tous les repères moraux sont remis en question,(suicide assisté,homoparentalité etc...au nom de l'interdit à la
discrimination...) 


Aujourd'hui, les curseurs de la Vérité ont été tellement
déplacés que la perception d' Israël, de son gouvernement, de ses habitants, et des Juifs en général est déformée à tel point que les les engagements et décrets passés disparaissent de la
conscience internationale.


Pardonnez mon pessimisme sur cet état de fait, mais il me
semble que plus RIEN ne peut empêcher cette « pariatisation » du peuple juif, pas même nos efforts scientifiques, médicaux ,économiques et humanistes quelqu'ils soient. Pour enfoncer un
peu plus le clou, les rubriques dans les sites juifs comme celui de notre chère Danillette ne ne font que rassurer les convaincus que nous sommes , mais la très grande majorité
des« autres lecteurs » n'y voit que de la propagande sioniste..En Vérité,
je veux y voir, et cette fois-ci par optimisme, la dernière ligne droite paroxysmique prévue par nos Anciens, qui apportera la Délivrance ultime, et si ce n'est, se-peut il qu'IL Se soit
désintéressé de nous ???


Qu'Il nous protège et nous benisse
!


 


 

yehudit 17/07/2013 11:05


Comme d'habitude, vous résumez de manière magistrale les fondements du problème entre L'europe et Israël.
Oui il est plus qu'urgent que les Juifs du monde entier, conscients qu'il est plus que temps de faire leurs valises, encore une fois, mais la dernière, puisque pour rejoindre le pays de leurs
ancêtres, le fassent au plus vite.
Cela s'accélère


Cela est écrit et nous le vivons