Pensées diverses concernant Israël, Olivier Ypsilantis

Publié le par danilette

Lire l'article en entier sur le site : http://zakhor-online.com/?p=4919


Israël est la complexité même. Le monde juif est la complexité même. Et c’est bien ainsi. Israël invite à réfléchir sans trêve, dans l’angoisse et dans l’ivresse. Le monde juif invite à réfléchir sans trêve, dans l’angoisse et dans l’ivresse. Et c’est bien ainsi. Israël est le cœur du réacteur nucléaire qui nous fournit l’énergie qui nous anime, une énergie infinie pour qui le veut — ou ne le veut pas. Ce que je viens d’écrire semblera quelque peu high-sounding, je n’en ai que faire. Chaque matin, au réveil, je remercie le peuple juif et Israël.

[...]

Ah ! Si Israël cédait aux exigences palestiniennes, tout irait mieux au Proche-Orient et au Moyen-Orient, et même en Extrême-Orient, et chez nous aussi, en Europe…  Ah ! Si Israël n’existait pas, l’Iran ne serait pas si menaçant… Ah ! Si les Juifs n’existaient pas nous serions plus tranquilles. Car, enfin, ils sont venus tout compliquer.

[...]

Emmanuel Navon combat la posture ‟morale” (idéologique) qui fait trop souvent fi de la connaissance historique. Des masses toujours augmentées s’avachissent dans cette si confortable posture. La connaissance historique suppose quant à elle un travail continu, modeste et silencieux. Et quand je pense que des universitaires israéliens, — des Juifs d’Israël ! — doivent leur avancement à une critique radicale de l’État Israël !

[...]

Les ‟Palestiniens” sont devenus des rentiers de l’humanitaire (voir le budget de l’UNRWA attribué aux ‟Palestiniens”), comme les Saoudiens sont devenus ceux du pétrole et, gardiens des lieux saints, ceux de la religion. Les Arabes ont refusé le plan de partage de l’ONU en 1947 et ont attaqué un pays qui n’avait pour se défendre que des armes de fortune et en petites quantités. Aujourd’hui, Israël reste en guerre pour vivre, ce qui en fait un pays particulier et extraordinairement stimulant. Le monde arabe (en déliquescence depuis tant de siècles, véritable lumpenproletariat du monde sur lequel s’apitoient diverses gauches orphelines du prolétariat de Zola) a trouvé en la personne du Juif, et plus précisément du Juif d’Israël, l’exutoire à ses déficiences.

LIRE l'article

Publié dans Olivier Ypsilantis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article