Pouce ! Jacques Kupfer

Publié le par danilette

source : Facebook de Jacques-Kupfer-Officiel via www.parolevolee.com

 


« Vae Victis » disaient les Romains.« Malheur aux vaincus » s’avère réel dans toutes les guerres et les vaincus ont toujours payé à travers l’histoire. Cette vérité s’applique à tous les peuples mais pas aux arabes et aux musulmans. Dans la fantasmagorie arabe, les vaincus se transforment en vainqueurs et la lâcheté occidentale salue cette métamorphose en lui accordant le crédit du vrai.

 
Ainsi la dernière opération de Gaza confirme cette évidence. Tout le monde sait que les arabes n’ont jamais perdu le moindre combat contre Israël et la raison essentielle en est le principe du cessez le feu. Lorsque la défaite était évidente même pour les arabes, il suffisait d’appeler à la rescousse un Kerry, un Fabius, un Juppé ou un Cameron pour obtenir une « houdna », une trêve qui n’engage que celui qui veut y croire. Il suffit pour les arabes de crier « pouce » et le jeu s’arrête. Pour reprendre au moment qu’ils jugent opportun. Cela fait plus d’un siècle que le peuple juif revenu sur sa terre en Israël doit supporter cette règle du jeu.


Les assassins du Hamas ont fêté leur« victoire ». Effectivement selon leur inculture barbare, ils ont gagné. Ils ont réussi à pousser les habitants des kibboutzim situés à la lisière de la bande de Gaza à quitter leurs maisons, leurs champs et leurs écoles. Ils ont réussi grâce à l’appui d’Hussein Obama à fermer l’aéroport international pour des compagnies étrangères. Ils ont réussi à nous imposer un prix qui pour nous est très élevé de la perte des meilleurs de nos enfants. Leurs chefs sortent pour crier leur haine abandonnant les égouts qui sont leur place naturelle. Ils osent encore nous menacer et ils portent dans leurs bras des enfants habillés d’uniformes militaires et de slogans musulmans, des civils innocents. Le Hamas a bombardé Israël avec des milliers de missiles, de roquettes et de mortiers obligeant la population à se calfeutrer dans les chambres fortes, les escaliers et les abris. Il a appris à nos enfants à écouter les sirènes et à se cacher.
Quelques instants avant le cessez le feu ils tirent roquettes et mortiers et tuent deux personnes.


Le chef du Hamas affirme qu’il n’est pas question de priver le Hamas de ses armes. Il rappelle le but du Hamas de libérer « toute la Palestine ». 


Donc, en fait on pourrait se demander qui est vaincu et qui est le vainqueur. Nous avons payé le lourd tribut du sang en perdant les meilleurs de nos enfants tombés pour la défense de la Patrie et de ses citoyens. Bien sûr, qu’aucun doute ne peut exister dans ce domaine car Tsahal a vaincu. Nous avons détruit tous ou pratiquement tous ces tunnels d’où devaient surgir les barbares pour tuer et kidnapper. Nous avons éliminé les commandos« grenouille » et leur tentative d’infiltration par les aires a échoué. Nous avons veillé trop scrupuleusement à des règles de morale qui ne devraient pas être appliquée à ces sauvages. Nous avons réussi grâce au génie technologique juif à éviter les milliers de roquettes, missiles et mortiers tirés sur nos villes où vraisemblablement les spectateurs de l’Onu considèrent que n’y vivent pas de civils !


« Pouce ! » et les lamentables occidentaux se précipitent avec le fruit de ce racket arabe pour reconstruire les mosquées, les écoles, les hôpitaux, les bunkers et même les tunnels ! Ce pauvre Qatar peut continuer à acheter la France et avec les bénéfices continuer à inonder les terroristes d’argent.


Les atermoiements d’un cabinet israélien sans courage politique a une fois de plus réduit à néant devant le tapis vert de l’islam, les splendides réalisations de Tsahal. Pendant que nos medias chanteront les louanges du terroriste Abou Mazen, ce dernier pourra continuer à prétendre qu’il ne doit plus y avoir un seul Juif en Judée Samarie, refuser de reconnaitre Israël comme un Etat Juif et réclamer auprès de l’Onu le retour d’Israël aux lignes suicidaires de juin 1967. En somme, « pouce »encore une fois.


Les combattants d’Ukraine et de Russie viennent de tuer quelques milliers d‘hommes poussant Obama à considérer la possibilité de l’éventualité d’une future sanction !


Les arabes du Maghreb ont expulsé tous les non musulmans lors de leur accession à l’indépendance avait de conquérir leur ancienne métropole. Les pays arabes ont expulsé plus de huit cent mille Juifs vivant dans le Moyen Orient sans que ces derniers ne bénéficient de statut de« réfugiés ». Plus de deux millions de personnes déplacées lors du conflit syrien. Plus de deux millions de réfugiés en Irak. Des centaines de milliers de morts arabes égorgés par les fanatiques d’l’Islam. Cet Islam est un virus qui ronge la cervelle et représente un danger d’ebola mental qui risque de déferler sur l’Occident sans la garde d’Israël.


Mais le monde entier se repasse les images des quelques maisons bombardées à Gaza e des terroristes abattus.
Il est évident que nous aurons droit à une future guerre menée par le Hamas d’une part et le Fatah de l’autre.


Il suffisait à notre premier ministre d’écouter les voix majoritaires de ceux qui s’opposaient à toute trêve dans le cabinet de sécurité et dans le peuple.


Le Hamas continue de réclamer un port pour importer les armes iraniennes, un aéroport pour amener les djihadistes du Califat, des points de passage ouverts pour amener le ciment des tunnels. Il continuera à prôner la destruction d’Israël, à éduquer sa progéniture dans le fanatisme coranique et détester l’Occident. Il ne nous a pas remis le corps de nos deux soldats tombés, il ne nous a pas remis ses stocks d’armes et de missiles et pourtant nous avons accepté le « cessez-le-feu » !


Nous sommes frustrés de la victoire. Nous voulions sortir et voir défiler les Guivati, les paras et les Golani, les sapeurs et les tankistes, les aviateurs et les équipes de soutien. Notre peuple méritait cela et non pas un cessez-le-feu.


Le prochain rendez-vous avec le Hamas est donc pris dans un mois, six mois ou deux ans. Il est inéluctable et il nous faut espérer qu’à la tête de notre Etat se trouvera un leader qui osera vaincre. Un leader qui déclare au Monde qu’après deux mille ans d’exil forcé, après les exactions, inquisitions, spoliations, massacres dont le peuple juif a été victime : « Pouce ! Nous reprenons toute notre Terre et ne voulons plus d’ennemis sur notre sol national ».
Jacques Kupfer

Commenter cet article