Pris sur le blog de Claude Goasgen

Publié le par danilette

 Ayant apprécié une déclaration de Claude Goasgen à la télévision "ce n'est pas parce que Marine le Pen parle de certains sujets comme la laïcité ou l'immigration que ces sujets doivent devenir tabou", j'ai regardé sur son blog et j'ai trouvé deux notes intéressantes

 Ne reculons pas devant le débat

La publication d'une série de sondages qui montrerait une poussée du parti de Marine Le Pen doit permettre de prendre conscience tant qu'il est temps de la nécessité pour l'UMP et la majorité présidentielle d'être davantage unie et pugnace dans ses prises de position.

Je reste convaincu que la terreur intellectuelle qu'a fait peser la gauche sur ce pays pendant plus de 30 ans sur des questions rendues tabou comme l'immigration, la nationalité, les fraudes ou la sécurité sont les véritables causes d'une exaspération de la droite et des milieux populaires contre notre démocratie.

Je comprends dans ces conditions assez mal que des personnalités importantes de notre formation en profitent pour avoir des états d'âme sur la nécessité de débattre de ces sujets essentiels. Nous devons faire des propositions conformes à l'esprit de laïcité pour constituer un véritable islam de France. Nous devons réexaminer une politique qui a laissé de côté l'aspect volontariste de l'adhésion à la nationalité et les devoirs qui y sont issus. Nous devons manifester une grande vigueur contre les fraudes fiscales et les budgets sociaux qui ont donné naissance à des abus et à un manque de contrôle évident.

Quant aux élections cantonales, dans le cas où l'UMP ne serait pas au second tour, ce qui risque d'arriver, notre position doit être ferme. Il ne s'agit pas de conforter un Front National qui n'est que l'expression d'une démagogie primaire et sans issue, mais il ne s'agit pas non plus de soutenir des socialistes et des hommes de gauche qui entraînent nos collectivités locales dans une politique suicidaire par l'augmentation fiscale et de dépenses de fonctionnement.

Ni Front national ni front républicain, voilà ce qui doit être la réponse de l'UMP.

 

  Rencontre avec Avigdor Liberman

J'ai rencontré, dans le cadre du groupe d'aimtié France/Israël que je préside à l'Assemblée nationale, le Ministre des Affaires étrangères israélien qui a exposé les préoccupations et les inquiétudes de l'Etat hébreu devant la recrudescence d'attentats.

Les difficultés démographiques et sociales des pays arabes sont très difficiles à solutionner. Leurs dirigeants sont déçus et inquiets de l'attitude de Barack Obama. Les USA ont lâché du jour au lendemain le Président égyptien Moubarak, ce qui a déstabilisé les alliés traditionnels sunnites, cette déstabilisation étant renforcée par la pression iranienne sur le monde arabe.

Les inquiétudes politiques pourraient s'aggraver dans les semaines à venir et A. Liberman a rappelé qu'Israël restait le plus solide allié de l'Union européenne dans cette région.

Les Européens vont-ils essayer de racheter leur perte d'influence dans le monde arabe en poussant à des concessions supplémentaires sur la Palestine ? C'est l'inquiétude de certains parlementaires, dont je fais partie,  qui expriment qu'il s'agirait là d'une fausse solution pour la paix dans cette région.

 

 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article