Que vont devenir les armes syriennes ? Farid Ghadry

Publié le par danilette

Je remets en ligne cet article du 28 janvier 2012

What Will Happen to Syria’s Weapons ? Farid Ghadry*

http://ghadry.com/2012/01/28/what-will-happen-to-syrian-weapons/

Il y a deux opinions qui prévalent sur la Syrie aujourd'hui quant à l'avenir d'Assad. Beaucoup s'accordent à dire que sa fin est proche, mais certains pensent qu'il va survivre à ce tragique épisode de l'histoire syrienne et rester au pouvoir. 

 

Dans les deux cas, que va-t-il arriver à l'important arsenal d'armes conventionnelles en Syrie ? Est-ce que l'usage de ces armes aujourd'hui affectera l'avenir de la Syrie en supposant que la minorité alaouite en prenne le contrôle pour se protéger ? 


La Syrie est l'un des plus grands dépôts d'armes au monde ; des armes au service de quelques membres d'une même famille. Beaucoup de celles-ci sont démodées en regard aux armes actuelles mais elles restent mortelles quand elles sont utilisées contre des civils ou contre une armée avec des armes comparables. Voici un compte rendu détaillé des armes conventionnelles se trouvant en Syrie et qui ont presque toutes été fournies par l'ancien bloc soviétique. 


Qu'Assad croit qu'il peut survivre ou non, il aura besoin d'avoir un accès facile à ces armes. Il ne faut pas compter que le régime puisse avoir l'intention de neutraliser ce grand arsenal car il croit encore qu'il peut survivre à cette révolution. C'est la vraie tragédie à laquelle la Syrie devra faire face dans un proche avenir. 


Mais les Iraniens, avec un esprit plus clairvoyant peuvent décider de déplacer une partie de ces armes vers le Liban afin d'augmenter l'arsenal que le Hezbollah a acquis illégalement ; d'autres peuvent être déplacées dans la région de Sahel [Al ansariyah] où les Alaouites qui sont déjà lourdement armés les contrôleront pour pouvoir se défendre dans un avenir incertain. 


On peut supposer, toutefois, que la chute brutale d'Assad ferait tomber cet arsenal aux mains des jeunes sunnites entraînés à leur utilisation et prêts à se venger. 


C'est la principale raison pour laquelle l'OTAN doit trouver le moyen de contrôler ces armes pour sauver la Syrie d'une guerre civile imminente. Ne comptez pas sur les civils syriens, qui ont été tyrannisés, pour obéir à des règles. La brutale guerre sauvage qu'Assad a commencée se poursuivra après la victoire de la rue syrienne, peu importe les efforts exercés aujourd'hui par la communauté internationale et le département d'État américain. 


Il faut être réaliste au sujet de la colère profonde éprouvée par les Syriens. Non seulement parce qu'ils ont été systématiquement massacrés par Assad mais aussi parce que la communauté internationale et la ligue Arabe les ont abandonnés à la machine à tuer d'Assad depuis trop longtemps. 


La rue syrienne ignorera tous les plaidoyers les appelants à ne pas se venger contre les Alaouites de la même manière que le monde a ignoré leur appel pour les sauver d'Assad. À la fin, deux communautés de civils innocents payeront le plus lourd tribut et c'est alors que nous reconnaîtrons combien la politique d'apaisement est un échec pour l'humanité, de la même manière qu'elle a été un échec pour 6 millions de Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale. Dans ce monde violent qui est le nôtre, seul un usage déterminé de la force sauve des vies sur le long terme. 


Si l'administration Bush avait entrepris de changer le régime d'Assad dans les années 2003-2004, l'Iran serait plus faible aujourd'hui, moins d'Américains seraient morts en Irak et la Syrie irait beaucoup mieux aujourd'hui sans les sombres perspectives qui nous attendent. 


J'espère que l'ancienne secrétaire d'État Condi Rice lit ce blog. Farid Ghadry

Adapté par Danilette

Publié dans Syrie

Commenter cet article