Qui est Mohamed Merah ?

Publié le par danilette

Sources :    


www.slate.fr/france/51941/mohammed-merah-toulouse

 

 Le suspect encerclé par la police à Toulouse, soupçonné d’être l’auteur des tueries qui ont fait au total sept morts à Toulouse et Montauban, est Mohammed Merah, 24 ans, Français d'origine algérienne, selon l’AFP qui cite des sources proches de l'enquête. Selon Le Point, il s’agit d’un carrossier qui aurait «18 faits de violence à son actif et était jusqu'ici considéré comme un "petit délinquant"».

Mohammed Merah a effectué «des séjours en Afghanistan et au Pakistan par le passé» selon le ministre de l'Intérieur, qui a indiqué qu’il a été arrêté à Kandahar en Afghanistan pour fin 2010 pour des faits de droit commun. Les autorités afghanes ont alors prévenu la police française, qui a rajouté son nom à partir de cette date dans les fichiers des renseignements. Claude Guéant a aussi précisé que le suspect affirme «avoir voulu venger les enfants palestiniens autant qu'avoir voulu s'en prendre à l'armée française compte tenu de ses interventions à l'extérieur».

Selon le ministre, les négociations avec le forcené ont confirmé les traits de personnalité observés à travers son comportement lors des attaques:

«Déterminé, plein de sang-froid, maître de lui.»

Il a notamment tiré à travers la porte de son appartement sur les policiers venus l’interpeller. Par ailleurs, Mohammed Merah aurait appelé Ebba Kalondo, rédactrice en chef de France 24,chaîne d’information qui a un canal arabophone, rapporte Francetv.fr. Elle a été entendue par les enquêteurs et témoigne:


www.lexpress.fr 

Une journaliste de France 24, Ebba Kalondo, a quant à elle reçu, ce mercredi, vers 01h00, un appel de revendication d'un homme se présentant comme le suspect des tueries de Montauban et de Toulouse. Un coup de fil de onze minutes pris très au sérieux par les enquêteurs du fait des détails évoqués, notamment sur le nombre de balles tirées lors des trois crimes et le type d'arme utilisé. "Il disait que c'était pour se venger de la loi contre le port du voile et aussi pour la participation de la France dans la guerre en Afghanistan et aussi pour protester contre la situation en Palestine, a raconté sur france Info la chef adjointe du service Afrique de France 24/RFI. Il n'était pas du tout agité, pas du tout énervé, ni excité. Très, très calme, très convaincu par ses dires, très poli".  

"Il s'est dit affilié à Al-Qaeda et a dit que ce n'était que le début", a poursuivi la journaliste selon qui, à la fin de la conversation, il "a gentiment dit au revoir". L'homme a également "dit que tout était filmé" et "que ce serait sur la toile prochainement". 

Publié dans France

Commenter cet article

matias 22/03/2012 03:58


bonsoir


merci pour les infos


pour ceux qui veulent suivre les infos sur bfm tv


http://bfmtvlive.blogspot.fr/