Rachid Al-Ghannouchi, leader de l´opposition islamiste en exil, appelle à renverser le régime tunisien

Publié le par danilette

MEMRI Middle East Media Research Institute

Dépêche fr. n° 217

 

Soulèvement en Tunisie : Rachid Al-Ghannouchi, leader de l´opposition islamiste en exil, appelle à renverser le régime

 

Ci-dessous des extraits d´une interview de Rachid Al-Ghannouchi, leader de l´opposition islamiste tunisienne en exil, diffusée sur Al-Jazeera (Qatar) le 15 janvier 2011.

 

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais :

http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/2759.htm


Rachid Al-Ghannouchi : Je salue les jeunes et les femmes de Tunisie, qui ont réussi à donner une leçon au plus grand dictateur de l´histoire tunisienne. Ils n´ont cessé de scander : "Ben Ali le lâche, la Tunisie ne sera jamais humiliée." Et en effet, Allah a concrétisé leurs espoirs. Ben Ali s´est avéré être un lâche qui s´est enfui comme une souris dans le silence de la nuit.

 

[...]

Il leur reste à ne pas s´accommoder de la destitution du dictateur et à renverser la dictature. Il y a encore une dictature en Tunisie. Le dirigeant est parti, mais le régime est encore en place. C´est évident dans la constitution même.

 

La constitution tunisienne a été conçue sur mesure pour les besoins du dictateur, qui a pris le contrôle de tout le pays. La dictature transparaît dans les lois relatives aux partis politiques. Il existe tout un système judiciaire. La police a quartier libre. La dictature transparaît dans toute la structure étatique, conçue sur mesure pour les besoins d´un seul parti politique. En conséquence, c´est devenu un Etat mafia, un Etat policier, l´Etat d´un dictateur.

 

[...]


Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

 

Pour consulter l´intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d´accès, visiter le sitewww.memri.org/french.

 

Le MEMRI détient les droits d´auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu´avec mention de la source.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article