Réponse du Centre Amit contre le Terrorisme au juge Goldstone (extraits traduits)

Publié le par danilette

 Je n'en ai traduit qu'un court extrait, se reporter à l'article en anglais qui sera sans doute traduit ultérieurement dans son intégralité.

Intelligence and Terrorism Information Center Le Centre Meir Amit d'Information
sur les Renseignements et sur le Terrorisme 
  http://www.terrorism-info.org.il
Réponse au Rapport Goldstone, le 4 avril 2011

 

Le 1 avril 2011, le Washington Post a publié une tribune du juge Goldstone dans lequel il se ravise de quelques-unes des principales conclusions du rapport et dit que : "Si j'avais su ce que je sais maintenant, le rapport Goldstone aurait été un document différent". 1
 

5. À la suite de son article , nous repostons les principales conclusions de la réponse ITIC au rapport Goldstone en anglais ainsi que dans d'autres langues. En outre, nous avons mis à jour les informations recueillies au cours de l'année écoulée 
Un lien vers la version complète apparaît sur ​​la page d'accueil ITIC et sur  terrorisme info.org.il 

 

Mises à jour de la réponse ITIC


6. Les mises à jour suivantes sont basées sur des informations recueillies au cours de l'année écoulée:

A) le Hamas a publiquement admis que la plupart (60%) des Palestiniens tués et blessés dans l'opération "Plomb durci" étaient des terroristes, des combattant et non des civils . Fathi Hamad , Ministre de l'Intérieur de l'administration de facto du Hamas, a été interviewé par Al-Hayat et cité par le journal du Hamas Felesteen le 1er Novembre 2010. Il a dit que 709 tués appartenaient aux réseaux militaires du Hamas et d'autres factions. La plupart appartenaient aux Brigades du Hamas  Izz al-Din al-Qassam, et certains appartenaient au "hommes de la sécurité". Ce chiffre correspond aux conclusions de l'examen effectué par les services de sécurité israéliens et il est significativement plus élevé que les statistiques faussées précédemment émises par le Hamas et les organisations terroristes. Le ratio entre terroristes combattants (60%) et civils (40%) confirme la revendication israélienne de l'effort systématique des Forces de Défense d'Israël (IDF) pour réduire le nombre de victimes civiles palestiniennes . 2 Il réfute également les données fournies par le Hamas et les organisations des droits de l'homme opérant dans la bande de Gaza, utilisées par le rapport Goldstone pour attaquer Israël qui prétendait que seulement 20% des Palestiniens tués était des "combattants".


B) le Hamas a admis que des combattants terroristes se trouvaient bien au siège de la police attaqué par l'armée israélienne . Dans l'entretien du 1er Novembre avec Al-Hayat cité par Felesteen, Fathi Hamad a admis que le premier jour de l'opération, quand Israël a attaqué le siège de la police, 250 agents appartenant à des terroristes du Hamas et autres factions ont été tués . Cela correspond à l'information que nous avions publiée dans notre réponse au rapport Goldstone en soulignant que le Hamas ne fait aucune distinction entre ses ailes militaire et de sécurité. Il confirme également l'information ITIC que le Hamas et d'autres agents terroristes étaient présents lorsque l'IDF a attaqué le siège de la police.  Fathi Hamad réfute la conclusion du rapport Goldstone qui affirmait que la police du Hamas est un organisme civil et donc que les policiers tués par l'armée israélienne étaient des civils et non pas des "combattants".


C) Les tirs de roquettes et obus de mortier visant délibérément des centres de population civile en Israël continuent . Selon le rapport Goldstone, ces tirs constitue un crime de guerre . Selon la tribune du juge Goldstone publiée dans le Washington Post, le Hamas et les terroristes d'autres organisations (que le rapport n'avait pas tenu responsables des tirs de roquettes et obus de mortier) "n'ont pas mené d'enquêtes dans ces tirs de roquettes et attaques au mortier contre Israël" 3 - comme l'avait exigé l'ONU. En outre, durant les deux dernières années le Hamas a continué à cibler des centres de population israélienne (bien qu'à un degré moindre que pendant la période précédant l'opération Plomb durci). Au cours des deux années écoulées depuis l'Opération Plomb Durci, 299 roquettes et 266 obus de mortier ont été tirés sur le territoire israélien, perturbant la vie quotidienne de la population civile dans le sud d'Israël . En Mars 2011, il s'est produit une escalade dans les tirs de roquettes et obus de mortier, à la fois quantitativement et qualitativement (des roquettes ont touché des villes israéliennes loin de la bande de Gaza, comme Beersheba et Ashdod). En outre, le Hamas et les autres organisations terroristes ont investi des efforts considérables pour améliorer leurs capacités de roquettes et obus de mortier, y compris en se dotant de fusées à longue portée qui peuvent atteindre désormais le centre d'Israël . 4


D) l'Iran et la Syrie continuent leur soutien massif à l'arsenal militaire du Hamas et d'autres factions terroristes dans la bande de Gaza, y compris l'amélioration de la puissance des roquettes . Ce soutien constant, qui a été complètement ignoré par le rapport Goldstone, a continué et s'est accéléré au cours de l'année écoulée . L'Iran utilise le renforcement militaire des organisations terroristes comme un outil pour atteindre ses objectifs stratégiques, joue un rôle central dans la reconstruction et la modernisation des organisations militaro-terroristes à travers un réseau de contrebande par voie maritime, aérienne et terrestre. Parmi les armes fournies par l'Iran aux organisations terroristes se trouvent des roquettes Fajr-5, qui ont une portée de 75 km 5 (leur permettant d'atteindre le centre d'Israël) et d'autres armes utilisant les dernières technologies (y compris des missiles anti-char). Toutefois, Israël a récemment intercepté une cargaison d'armes à bord du navire Victoria destinée à des organisations terroristes, contenant, entre autres, des missiles anti-navires C-704 fabriqués en Iran. Le soutien iranien comprend l'entrainement, l'aide pour developper des fabriques d'armes indépendantes, des fonds pour le Hamas et un soutien à la propagande politique [très efficace].


E) Les organisations terroristes ont amélioré leur tactique de combat utilisant des civils comme boucliers humains . Au cours de l'opération "Plomb Fondu" le Hamas a utilisé de manière intensive des civils comme boucliers humains, ce qui a posé de graves dilemmes moraux et opérationnels pour l'armée israélienne. Le rapport Goldstone a ignoré les grandes quantités d'informations indiquant l'utilisation par le Hamas de la population civile comme boucliers humains et a minimisé son ampleur et son importance. Pour le Hamas, la tactique a fait ses preuves. Ainsi, il a mis en œuvre les enseignements tirés de l'Opération Plomb Durci en amélioration sa tactique d'intégration d'agents terroristes et d'installations militaires au milieu de la population civile et dans les batiments publics (institutions comme hopitaux, écoles, mosquées etc.).

 

Lire la suite en anglais 


 

 

Publié dans Terrorisme - Djihad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article