Réponse au discours de Moubarak par une blogueuse égyptienne

Publié le par danilette

Sur le blog de Marwa, une jeune femme égyptienne

Marwa

http://marwarakha.com/?p=5695

Quand j'ai écouté le discours du President Moubarak, au début j'ai été émue presque au larmes à la vue de ce vieil homme vaincu plaidant auprès de son peuple, rappelant ses années de "servitude" et son patriotisme. Je pense que sa voix s'est étranglée quand il a parlé de son désir de mourir sur la terre d'Egypte !

Je dois admettre que le discours est très bien écrit ; il contient un fort message émotionnel et en même temps il préserve l'image d'un président renversé se raccrochant à sa dignité. Mais en l'analysant de plus près, grâce à Wael Abbas, on réalise que le choix des mots renferme un piège manipulateur.C'est un discours creux qui ne promet pas grand chose au peuple égyptien.  

Moubarak a dit que deux clauses de la constitution seront changées ; deux clauses qui se réfèrent au mandat présidentiel ! Que devient la loi d'urgence ? Que devient l'autocratie d'un pouvoir centralisé ? Que devient le système judiciaire et son manque d'indépendance ? Que devient la presse dont on étouffe la voix ?

Une autre question : durant la période depuis aujourd'hui jusqu'au mois de septembre, où le "président sans légitimité" va se retirer, que va devenir l'Egypte ? Plus de vols ? Plus de vandalisme ? Plus de corruption ? Que se passe-t-il s'il change la constitution de manière à empêcher à jamais des élections justes ? Les grands voleurs auront des occasions en or de fuir l'Egypte et d'emporter avec eux tout ce dont ils ont envie en le prélevant sur notre richesse nationale ! Que devient Habib El Adly, Ministre de l'intérieur de l'ancien cabinet remanié, c'est le criminel responsable de la mort de plus de 300 manifestants, celui qui est derrière la mort de Khaled Said et Sayeb Belal et responsable de la torture d'un nombre infini de victimes aux mains d'officiers de police et de voyous ! Que deviendra cet homme ?

Que deviendra l'actuel Ministre de l'information, Anas El Fikky ? C'est l'homme qui traite les Egyptiens comme s'ils appartenaient à son ranch privé ; il nous a laissé dans l'obscurité de l'ignorance et nous a nourris de stupidités ! C'est l'homme responsable de la répression de la liberté d'expression, de la liberté de la presse et qui empêche l'indépendance des médias ! Il est responsable des mauvaises performances de la télévision d'état égyptienne et de la couverture ridicule des évènements importants en Egypte !

Que vont devenir les hommes d'affaires corrompus qui ont monopolisé avec succès nos ressources nationales ? Que devient Aisha Abdel Hady, ministre de la main-d'oeuvre et des migrations ? C'est la femme qui a été photographié embrassant les mains de Susanne Mubarak ! Elle est toujours en charge de l'humiliation des travailleurs égyptiens du pays et de l'étranger !

Que devient le célèbre Safwat El Sherif, porte-parole du Conseil de la Shoura ? C'est l'homme qui a réussi à planter une graine de corruption dans n'importe quel organisme gouvernemental dont il a pris la charge depuis les années 70 !

Qu'advient-il de l'actuel parlement ? De la soi-disant assemblée populaire actuelle ? Des élections falsifiées et de leurs représentants qui sont tout sauf des personnalités représentatives ?

J'espérais que le discours de Moubarak répondrait à ces questions au lieu de faire un lavage de cerveaux aux Egyptiens pour qu'ils soient encore plus soumis ! J'espérais entendre des excuses claires sur le black-out médiatique, la répression de l'information et le manque de transparence !

Cher Président Moubarak, je n'ai pas encore eu de fermeture (censure) !


 When I first listened to President Mubarak's speech, I was moved almost to tears at the sight of this old defeated man pleading with his people, reminding them of his years of "servitude" and his patriotism. I think he choked on a few words when he was talking about his desire to die on the soil of Egypt! 

I have to admit that the speech is very well written; it has a strong emotional appeal yet at the same time preserves the image of a toppled president holding on to his dignity. But upon examining it closely – thanks to Wael Abbas – you will realize how slippery and tricky the choice of words is. This is a hollow speech that promises very little to the Egyptian people! 

Mubarak said that 2 clauses in the constitution will be changed; two clauses relating to the terms of presidency! What happens to the Emergency Law? What happens to the autocracy of a centralized leadership? What happens to the judiciary system and its lack of independence? What happens to the stifled voice of the press?

Another question: from now until September when the "president-sans-legitimacy" steps down what would become of Egypt? More theft? More vandalism? More corruption? What if he changes the constitution in a way that forever hinders fair elections? What happens to his network of corruption? The big thieves will have a golden opportunity flee Egypt and to take with them whatever their hearts desire from our national wealth! What happens to Habib El Adly – Minister of Interior from the ousted cabinet – this is the criminal who is behind the death of more than 300 protester, behind the death ofKhaled Said and Sayeb Belal, and behind an infinite number of torture victims at the hands of thugs and police officers! What will happen to this man?

What happens to the current Minister of Information – Anas El Fikky? This is the man who treats Egyptians like his private mushroom ranch; he has kept us in the dark and fed us bullshit! He is the man behind the clampdown on freedom of speech, freedom of press, and media independence! He is the person behind the poor performance of the Egyptian state TV and the ridiculous coverage of major events in Egypt!

What happens to corrupt business men who have successfully monopolized our national resources? What happens to Aisha Abdel Hady, Minister of Manpower and Migration? This is the woman who was pictured kissing the hands of Susanne Mubarak! She is still in charge of the humiliation of Egyptian workers domestically and abroad!

What happens to the notorious Safwat El Sherif, Speaker of the Shoura council? This is the man who managed to plant a seed of corruption in whatever government body he took charge of – since the 70s!

What happens to the current parliament? The current make-belief People's Assembly? The forged elections and their anything-but-representative figures?

I was hoping that Mubarak's speech would address those points instead of brainwashing Egyptians into more submission! I was hoping to hear a clear apology about the media blackout, the clampdown on information, and the lack of transparency! 

Dear President Mubarak, I have not had my closure yet!


Lire aussi : 

Publié dans Egypte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article