Robert Lefkowitz et Brian Kobilka, deux Américains, juifs, récipendiaires du Prix Nobel de chimie 2012

Publié le par danilette

Le Prix Nobel de chimie 2012 

Robert J. Lefkowitz, Brian K. Kobilka

 

 

 

 

Robert J. Lefkowitz
Brian K. Kobilka

Robert J. Lefkowitz

Brian K. Kobilka

 

 


AFP : Deux médecins américains, Robert Lefkowitz et Brian Kobilka, ont reçu mercredi le prix Nobel de Chimie 2012 pour leurs travaux sur des récepteurs qui permettent aux cellules de comprendre leur environnement, une percée essentielle pour l'industrie pharmaceutique.

 

Le jury les a récompensés pour leur "étude des récepteurs couplés aux protéines G" (RCPG), des récepteurs propres aux mammifères.

 


Le prix Nobel de chimie 2012 est avant tout un prix Nobel de biochimie: il récompense deux chercheurs qui ont élucidé l’un des principaux mystères de la transmission moléculaire des informations à l’intérieur de chaque cellule des mammifères. A commencer par les corps humains. 

Un exemple: lorsque nous buvons une tasse de café, nous percevons et ressentons dans l’instant sa robe, ses fragrances, sa suavité exotique d’arabica. Comment ce miracle matinal peut-il se produire voire se reproduire pluri-quotidiennement? Pour une large part grâce aux précieuses clés moléculaires découvertes par Robert Lefkowitz et Brian Kobilka.

L’analyse (consciente ou non) des milliers d’informations qui nous parviennent de l’extérieur (mais aussi et surtout de l’intérieur) de notre corps réclame des myriades de molécules réceptrices situées à la surface des milliards de cellules qui constituent notre organisme. Ce sont ces récepteurs qui captent les substances moléculaires circulant dans leur environnement immédiat, des hormones ou des médicaments, par exemple...suite http://www.slate.fr:81/story/63087/nobel-chimie-2012-robert-lefkowitz-brian-kobilka-proteines-g

 


Les antisémites sont, me semble-t-il, interpelés au premier chef, car, ces récompenses, ces reconnaissances universelles, leur indiquent que, loin d’être animés d’une intelligence hors du commun ou de dispositions génétiques chimériques, la culture d’Israël, sa civilisation portent des espoirs d’humanisme et de progrès incontestables et incontestés auxquels il convient de s’intéresser tant qu’il est temps, Lire l'article d'Arnold Lagémi : Après la médecine et la physique, deux Juifs reçoivent le Nobel de Chimie ! Aux antisémites, de se poser les vraies questions !

Publié dans Tikoun Olam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article