Sacrés Israéliens !

Publié le par danilette

Sur le site http://fim13.blogspot.fr/

Diffamés à longueur de temps en Europe pour être des « occupants » ou des « colonisateurs », si ce n’est des tueurs d’enfants, les Israéliens trouvent quand même le temps d’accumuler des performances économiques de toutes espèces, hors du commun et souvent  « morales ».


 Des performance d'Israël qui laissent songeur. « Près d'un quart des IPO (Introductions en Bourse) aux États-Unis ces cinq dernières années sont le fait de sociétés ou de technologies israéliennes; Israël est également le troisième centre de R&D [Recherche et développement] dans le monde.
Et de quoi parle la presse généraliste à longueur d'années à propos de cette partie du monde? Des conflits. Sans les oublier, détournons l'objectif vers le magnifique système mis en place. « Une R&D soutenue par l'État, dans laquelle les start up peuvent venir puiser afin de créer des usages commerciaux. Des start-up abondées à 50% par l'état, mais dont le système est géré par le privé, et pour des montants lui donnant les moyens de ses ambitions (500.000 euros chacun); un maillage avec les États-Unis permettant de viser ce marché roi dès le départ: et des Anglais, des Italiens, des Allemands qui arrivent toutes les huit semaines en meute pour faire leur marché et ramener dans leur panier la quintessence des technologies de demain.

Et nous, euh... Nous sommes le neuvième partenaire d'Israël en Europe. No comment.

 

« La Région Île-de-France réagit de son coté, un premier "start-up Arena" est en route qui mènera dix PME européennes, dont une française, à Tel Aviv, afin d'y trouver le financement d'amorçage qu'elles obtiendront peut-être en France en jouant au loto. Pour le prix d'un PC portable, prenez un billet pour la terre sainte des entrepreneurs et revenez avec la foi et les fonds. Le mur des lamentations est désormais en France. » (1)

 

Pendant deux jours Israël et la firme palestinienne de communication PALTEL ont posé ensemble 15 km de câble optique pour fournir à Gaza ses premiers services d'Internet à haut débit. Deux semaines de plus seront nécessaires pour que les accès soient disponibles, permettant aux Gazaouis de se connecter au monde entier en utilisant les dernières technologies.

 

L'opération n'était pas facile dans un endroit quotidiennement soumis à des tirs de barrage de mortier et de roquettes Kassam. Pendant 10 heures, les 3 et 4 octobre, des opérateurs vêtus de gilets pare-balles et coiffés de casques militaires ont creusé et percé pour poser l'infrastructure du câblage optique, à 350 m. des faubourgs de el-Haza près de Khan Younis.

 

Le responsable israélien des liaisons administratives avec Gaza, Adam Avidan, résumait l'entreprise en soulignant que son pays combattait les terroristes de Gaza et non les civils. Tous les détails du chantier, et essentiellement sa sécurisation, avaient été arrêtés comme s'ils s'agissait d'une opération militaire.

 

Ce genre de situation rappelle celle des employés de la centrale électrique d’Ashkelon qui rétablissent sous le feu des missiles du Hamas les réseaux d'approvisionnement électrique de Gaza, endommagés par ces mêmes missiles. (2)

 Notes:

 (1) "Hormones positives de croissance" Chronique de Denis Jacquet L'Entreprise n° 315 octobre 2012 p. 98 

 (2) D’après l’article du 4 oct. 2012 de Tovah Lazaroff dans Jérusalem post : Israel, Palestinians cooperate on Gaza Internet

 Pour un autre regard sur le Proche-Orient n° 8 Octobre 2012 ICI 

Publié dans Tikoun Olam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article