Selon la télévision israélienne, les négociations de Genève étaient un leurre, les USA et l'Iran auraient travaillé secrètement sur un accord depuis un an

Publié le par danilette

Iran's nuclear head Ali Akbar Salehi (photo credit: CC BY-Parmida76, Flickr)Le chef du programme nucléaire iranien Ali Akbar Salehi (crédit photo : CC BY-Parmida76, Flickr)

 Lire l'article en anglais sur : www.timesofisrael.com

Les négociations de Genève entre le groupe des grandes puissances 5+1 et l'Iran étaient un simple leurre car les termes d'un accord sur le programme nucléaire iranien ont été négociés entre un conseiller du président Barak Obama et un haut responsable du programme nucléaire iranien, ces discussions se sont tenues durant plus d'un an, a déclaré dimanche la 10ème chaîne de télévision israélienne.

Malgré une ostensible coordination entre les Etats-Unis et Israël sur les stratégies visant à empêcher le programme nucléaire militaire iranien, l'administration américaine n'a pas tenu Israël pleinement informé de ses discussions avec l'Iran, rapporte la 10ème chaîne de télévision israélienne mais Jérusalem a un tableau assez clair de ces transactions secrètes.

 

Le rapport, qui s'appuie sur de hauts responsables israéliens anonymes, a déclaré que l'équipe de négociateurs américains dans ces pourparlers secrets était dirigée par la conseillère d'Obama, Valerie Jarrett. Son principal interlocuteur, selon le rapport, était le chef de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran, Ali Akbar Salehi. Les entretiens ont eu lieu dans divers pays du Golfe.

Au cours des pourparlers, selon le rapport, les Américains ont proposé aux Iraniens une série de «mesures de confiance», soulignant la volonté américaine de conclure un accord et de relacher la pression due aux sanctions.

C'est cet accord, discuté dans ces pourparlers secrets, dit le rapport, que les Américains ont amené à Genève plus tôt ce mois-ci, où il a été largement adopté par le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine + Allemagne) .

La France a soulevé des objections aux conditions proposées, tandis que le secrétaire d'Etat américain John Kerry a lui, déclaré que les termes de l'accord étaient si "durs" que les Iraniens ont dû retourner à Téhéran pour obtenir le feu vert à la signature. Les négociations doivent reprendre mercredi.

Valerie Jarrett, conseillère du président américain Barack Obama (crédit photo: domaine public via Wikipedia)

Valerie Jarrett, conseillère du président américain Barack Obama (crédit photo: domaine public via Wikipedia)

Selon Channel 10, le canal secret de négociation a été supervisé directement par le président américain et a marginalisé Kerry qui devait simplement prendre l'avion pour Genève, comme il l'a fait vendredi dernier, et signer un accord pour lequel il n'avait pas joué un grand rôle. Mais des facteurs tels que la position française et les objections publiques d'Israël, ont fait dérailler ce plan, et les négociations ont avortées samedi dernier sans qu'un accord soit trouvé.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a publiquement fulminé contre les conditions offertes à l'Iran, y compris un assouplissement des sanctions non essentielles et la possibilité pour l'Iran de continuer à enrichir de l'uranium à 3,5%. Netanyahu veut la poursuite de toutes les sanctions et l'arrêt de l'enrichissement, comme une première étape vers le démantèlement de tout le programme "nucléaire militaire" de l'Iran.

Néanmoins, on s'attend à Jérusalem qu'un accord soit conclu dans un proche avenir. Kerry, avec qui Netanyahu est engagé dans une joute publique, devrait être de retour en Israël à la fin de la semaine, après la reprise des pourparlers de Genève.

Le rapport de Channel 10 n'est pas le premier à affirmer l'existence d'un canal secret USA-Iran impliquant la conseillère d'Obama, Valérie Jarrett. En Novembre 2012,  le quotidien Yedioth Ahronoth a déclaré que Jarrett l'amie d'Obama qui est une avocate de Chicago né à Shiraz, en Iran, de parents américains était  «un personnage clé dans les contacts secrets de la Maison Blanche et du régime iranien."

Ce rapport dit  "Jarrett a servi comme émissaire personnel et direct du président aux réunions secrètes avec les Iraniens, qui sont censées avoir eu lieu dans l'une des principautés du Golfe."

©Danilette©conditions de reprise

Publié dans Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PIMPRENELLE POURPRÉE 18/11/2013 08:39


Bonjour,


cete information a ete diffusee il y a presque un an dans un de mes articles/adaptation publiee par Front Page magazine.


http://srv06.admin.over-blog.com/index.php?id=1344272825&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=951384760262


L’affaire est bien Conclue avec l’Iran en dépit du déni de la Maison Blanche, affirme l’espion de la CIA,