Spécial Amir Benayoun

Publié le par danilette

Trois chansons tirées du nouvel album du chanteur israélien Amir Benayoun sont devenues l'hymne des dissidents syriens. Elles ont été écrites à la demande des manifestants anti-Assad, LIEN

Pour expliquer les manifestations qui secouent le pays, Bachar al-Assad, le chef d'Etat syrien s'en est pris à plusieurs reprises à Israël. Toutefois, il est peu probable qu'il ait réellement cru lui-même en cette accusation et devrait donc être surpris de voir les manifestants chanter des chansons israéliennes.

A la demande des leaders de l'opposition syrienne, le chanteur israélien Amir Benayoun a enregistré trois chansons en arabe et les a dédiées aux révolutionnaires syriens.
 
L'une des chansons, ''Zini'', est déjà devenu un hit sur Youtube et est utilisée comme hymne de l'opposition sur les pages Facebook de nombreux leaders anti-Assad.
 
Les trois chansons sont tirées de l'album, également intitulé Zini, qui est sorti plus tôt ce mois ci sous le label de Benayoun, Nevel Asor. Les chansons de l'album, toutes en arabe, sont une adaptation du Livre de l'Ecclésiaste traduit avec l'aide du père d'Ami Benayoun, Maxim, né en Algérie.
M. Kara a affirmé qu'Ami Benayoun était très connu en Syrie et qu'il avait déjà reçu des demandes de la part des figures de l'opposition syrienne pour traduire les chansons du chanteur en arabe.
 
Amir Benayoun a ajouté trois chansons à son album et M. Kara a distribué le CD aux leaders des 15 groupes syriens d'opposition lors d'un meeting organisé en Turquie plus tôt dans le mois.
 
Dès lors, la chanson ''Zini'' est devenue une sorte de cri de ralliement anti-gouvernemental. L'un des clips de la chanson posté sur Youtube par ''akhbaralarab'', un utilisateur des Emirats arabes unis, a déjà été visionné plus de 1500 fois. D'autres clips utilisent la chanson comme musique de fond pour les séquences de la répression violente des forces du gouvernement contre les manifestants.
 
Amir Benayoun a déclaré qu'il avait écrit son album pour les Arabes israéliens et de la région.
 
''B'ezrat Hashem (avec l'aide de Dieu) ils comprendront ce qu'est Israël et ce que nous sommes'', a-t-il ajouté.
 
Le chanteur, âgé de 35 ans, s'est fait connaitre du grand public israélien en 1999 avec l'album ''Only You'', une sélection de balades Mizrahi et moyen-orientales. Dans les années qui suivirent, il s'est davantage concentré sur la religion et est devenu étroitement lié avec le mouvement Chabad.
 
Aujourd'hui, il est identifié comme appartenant à l'aile droite du mouvement sioniste religieux. L'année dernière, il a sorti la chanson ''Je suis ton frère'', qui critique fermement l'aile gauche de la classe politique israélienne, qu'il accuse de compromettre la sécurité nationale.
 
Le mois dernier, il a enregistré la chanson ''Je tremble'', avec des membres de la chorale des enfants d'Itamar. La chanson a été écrite en souvenir des cinq membres de la famille Fogel qui ont été assassinés dans leur maison par des terroristes au mois de mars.
 
La tournée de l'album ''Zini'' débutera ce mardi soir à Césarée.

Zini, chanson en arabe devenu "l'hymne" des dissidents syriens !
Ani Ahikha, je suis ton frère
Pour Tamar, la fille aînée Tamar Fogel de la famille Fogel
Kché at atsouva, quand tu es triste
Nichmati, mon âme
Yéruchalaym chel Zahav, version Amir Benayoun

RIBONO CHEL OLAM, Maître du Monde, c'est moi, Israël, c'est moi ton fils, regarde-moi, ils m'assassinent, cet ennemi mauvais a creusé à l'intérieur de mon âme, je pleure et n'arrive pas à croire que ça s'aggrave et se developpe...

Eli Eli 


 

Publié dans Musique

Commenter cet article