Stéphane Hessel ou les impostures de l’ancêtre suprême, G.-W. Goldnadel

Publié le par danilette

Merci à Clément Weill-Raynal d'avoir signalé cet article 

 

Lire l'article en entier sur http://www.bvoltaire.fr/goldnadel/stephane-hessel-ou-les-impostures-de-lancetre-supreme,1891

[...]

Mais je veux rappeler ici, à destination des petits marquis médiatiques qui ont fait le lit du succès phénoménal d’un livre sans consistance, ainsi qu’aux 12% des socialistes qui ont voté pour lui, le morceau de bravoure de l’interview surréaliste que leur vénérable et vénéré héros avait donnée l’année dernière au Frankfurter Allgemeine Zeitunget dans laquelle il considérait comme« souple » l’occupation nazie :

[...]
Si je peux oser une comparaison audacieuse sur un sujet qui me touche, j’affirme ceci : l’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions ainsi que le vol d’œuvres d’art.

Tout cela était terrible mais il s’agissait d’une politique d’occupation qui voulait agir positivement et, de ce fait, nous rendait, à nous résistants, le travail si difficile.

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article