Sur le site des Frères musulmans : Une Charia pas étapes, MEMRI

Publié le par danilette

MEMRI Middle East Media Research Institute

Dépêche spéciale n° 3269

Sur le site des Frères musulmans : Une Charia pas étapes
Dans un article publié le 11 juin 2011 sur le site des Frères musulmans égyptiens, le cheikh Ahmad Gad, membre important de l'organisation, a estimé que la Charia devait être imposée graduellement en Egypte, en préparant le cœur et l'esprit de la population pour une introduction par étapes. Il a suggéré de tirer la leçon de l'expérience des premiers Frères musulmans, qui oeuvraient progressivement, et appelé Al-Azhar à se focaliser sur la promotion de l'application de la Charia. Extraits : 

"Suite à la révolution populaire bénie du 25 janvier 2011, un débat est intervenu entre la majorité, qui souhaite et appelle de ses vœux l´application de la Charia d´Allah, et la minorité, qui fait de l´islam un outil d´intimidation, qui craint les islamistes et un retour au Moyen-âge. 

Cette minorité, qui rejette les résultats du référendum tout en appelant à la démocratie (2), est composée de ceux qui s´opposent à un Etat religieux ou au califat et qui prônent le retour à un régime tyrannique laïque responsable de la corruption du pays et du peuple – une minorité bénéficiant d´une grande couverture médiatique…" 

"il n´y a pas d´espoir de réforme sans un retour de la loi divine" 

"La Charia islamique a gouverné pendant des siècles, avant de s´éloigner, puis de s´absenter pendant les siècles consécutifs. Les différentes formes d´impérialisme ont représenté un fardeau pour la nation [musulmane] à différents niveaux, suscitant un changement chez les gens… Lors de cette période obscure, l´Etat a imité tantôt les régimes orientaux, tantôt les régimes occidentaux. La corruption s´est développée, accumulée… [Aujourd´hui], il n´y a pas d´espoir de réforme sans un retour de la loi divine, choisie par le Créateur pour l´Homme. Cette nation n´aura aucune chance de succès, si ce n´est au moyen de ce qui lui a permis d´atteindre le succès à ses débuts. 

[Toutefois,] nous ne devons pas imposer la Charia islamique, ni contraindre la population à adopter quelque chose qu´elle ne connaît pas et dont elle n´a pas l´habitude… Car dans ce cas, des stratagèmes seraient utilisés pour la contourner, et il y aurait de l´hypocrisie. L´islam ne serait qu´apparat. 

Noé, que la paix soit avec lui, a reçu un signe clair, une vision dure, une prophétie, et une [manifestation de] compassion que son peuple n´a pas comprise… Noé ne pouvait imposer [sa foi à son peuple]. Il a défini le principe selon lequel on peut choisir sa foi sur la base de la persuasion et de la réflexion, plutôt que de l´oppression, de l´autorité, de la condescendance et de la contrainte. 

[Le Coran] dit: ´Ô mon peuple ! Dites-moi, si j´ai avec moi une preuve évidente émanant de mon Seigneur, et s´Il m´a accordé la miséricorde de Lui-même, et si celle-ci vous a été rendue obscure, allons-nous vous forcer à (l´accepter) alors même que vous y êtes opposé ?´ [Coran 11:28]" 

"L´action progressive n´impose pas l´islam d´un coup - mais étape par étape" 

"Il n´y a pas d´autre moyen qu´une action progressive, préparer les âmes et donner l´exemple, afin que la foi pénètre les cœurs... L´action graduelle n´impose pas l´islam d´un coup, mais étape par étape, afin de faciliter la compréhension, l´étude, l´acceptation et la soumission. 

[Allah] le Très haut a dit : ´Et les mécréants disent : pourquoi le Coran ne lui a-t-il pas été révélé [au Prophète] en une seule fois ? [Afin] que nous puissions renforcer votre cœur´ [Coran 25:32]. La descente du Coran s´est faite partie par partie, en plus de 23 ans, tributaire qu´elle fut des événements, des circonstances, des lois générées par ces [circonstances], afin de renforcer les cœurs et de rendre plus facile la mémorisation et la compréhension [du Coran]. Et ce [verset] en est la preuve ultime : ´Et c´est un Coran que Nous avons révélé par sections afin que vous puissiez le lire au peuple lentement et graduellement...´[Coran 17:106]." 

"Le Prophète a agi de manière progressive, en préparant d´abord le peuple, puis sa famille, la société, l´Etat, et enfin le califat"
 

"Le Prophète - que la paix soit sur lui - a agi de manière progressive, en préparant d´abord le peuple, puis sa famille, la société, l´Etat, et enfin le califat... Cette méthode progressive a été employée dans le Coran [lui-même] pour la mise en œuvre de l´interdiction de boire [du vin]... [3] Elle a également été employée dans la présentation des devoirs de l´islam... Au début, il y avait deux prières - à midi et le soir - et après que les gens se furent habitués à elles, Allah a ordonné cinq prières diurnes et nocturnes... 

À la cinquième conférence des [Frères musulmans], [le fondateur du mouvement] l´imam [Hassan] Al-Banna, a parlé de l´action progressive et du recours à l´éducation, détaillant les étapes [de la mise en œuvre de la Charia]. Ils [les membres fondateurs du mouvement] croyaient en une application progressive de la da´wa : d´abord la phase de la lecture, de l´apprentissage de l´idée, de sa transmission ; [puis] la phase du développement [de l´idée] ; [enfin] la phase d´exécution, du travail et des résultats. Lors de cette même conférence, Al-Banna a déclaré, s´adressant aux hâtifs : ´Écoutez ce que je dis d´une voix forte et retentissante : Cette voie qui est la vôtre, dont les phases sont écrites et les limites définies, est longue, mais il n´existe pas d´autre voie. Je ne suis pas avec ceux qui veulent cueillir les fruits avant qu´ils aient mûri. Ceux qui attendent patiemment que les graines aient germé, que l´arbre ait poussé, le fruit mûri, et que le temps de la récolte soit arrivé seront récompensés par Allah... Que tel soit le salaire de ceux qui font le bien." 

Les différents mouvements islamiques doivent s´unir pour "restaurer le califat" 

"Je demande à l´honorable Al-Azhar de rassembler les mouvements islamiques afin d´unir la parole et l´effort islamiques, de restaurer le califat, et de préparer un plan de mise en œuvre la loi d´Allah le Très haut. C´est l´objectif de l´honorable [institut] Al-Azhar et de tous les courants islamiques. Et Allah aidera. 

Ô Allah, guide-nous, ouvre nos cœurs à la foi, et restaure cette nation [musulman] à ce qu´elle était autrefois : une nation unie T´adorant Toi, et Toi seul."   

Notes: 
[1] http://www.ikhwanonline.com , 11 juin 2011. 

[2] Allusion au référendum du 30 mars 2011 sur une série d´amendements constitutionnels limitant à deux le nombre des mandats présidentiels, permettant à des candidats indépendants de se présenter aux élections présidentielles, supprimant les restrictions à la création de partis politiques, et fixant la date des élections parlementaires à septembre 2011. Bien que le référendum ne porte pas sur l´identité religieuse du pays, la propagande des Frères musulmans a donné le sentiment que les partisans des amendements étaient religieux, et leurs adversaires laïques. Les amendements ont été adoptés, et le 23 mars, une "déclaration constitutionnelle" provisoire a été publiée, valable jusqu´à l´élection d´un nouveau parlement, qui aura pour mission de rédiger une nouvelle constitution. Récemment, la date des élections a suscité une controverse, ainsi que la question de savoir si la nouvelle constitution devait être rédigée avant les élections. Ceux qui appuient le report des élections arguent que les nouveaux partis politiques auront le temps de se préparer à rivaliser avec les pouvoirs établis : les Frères musulmans et le Parti national démocratique. 

[3] À l´origine, le Coran interdisait de boire du vin pendant la prière uniquement ; par la suite, une interdiction absolue de consommation d´alcool a été introduite. 
  


Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org. 

Pour consulter l´intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d´accès, visiter le sitewww.memri.org/french. 

Le MEMRI détient les droits d´auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu´avec mention de la source.


 

Publié dans Terrorisme - Djihad

Commenter cet article