Survie, Brigitte ULLMO BLIAH

Publié le par danilette

 

Brigitte ULLMO BLIAH* Lundi, 03 Janvier 2011

SurvivalCover1La Question qui passionne les historiens, qui a été posée par le Dalaï Lama au Rav Léon Askenazi Manitou, est celle du secret de la survie du Peuple Juif. Il ne s'agit pas seulement d'une interrogation académique, mais d'une préoccupation qui nous interpelle en tant que juifs responsables de la poursuite du Peuple Juif.

C'est dans ce contexte qu'il faut comprendre le souci des parents juifs d'assurer pour leurs enfants une descendance juive. C'est dans cet esprit qu'il faut avoir conscience de l'importance qu'il y a à préserver le caractère juif de l'Etat d'Israël.

Pour des juifs assimilés, pour des juifs ignorants de l'enjeu que représente la survie de ce petit peuple, le souci des parents d'un mariage juif pour leurs enfants est à la fois pathétique –démodé- et surtout raciste : comment donc expliquer aux enfants de ne pas tomber amoureux hors la tribu, dès lors que la tribu n'existe plus, et que les parents eux-mêmes ne croient plus en rien? 

Une seule solution : être amoureux de la petite étincelle follement dangereuse qui s'appelle être juif, vivre avec elle tant et si bien, qu'elle allume le cœur des enfants.

Pour rester juif, il faut être fortement accroché à ses convictions. Pour transmettre, il faut être artiste, c'est pourquoi il faut d'urgence placer les meilleurs d'entre nous auprès des enfants dans les écoles. S'il s'agit de réaliser un projet commun, le vivre ensemble se justifie : le véritable enjeu, c'est d'inventer un projet pour le Peuple Juif de l'Etat d'Israël.

Mais il y a aussi la réalité quotidienne : l'Etat d'Israël est toujours en guerre. Un député de Kadimah a dit ces jours ci qu'il faut que l'Etat finance des masques à gaz pour la totalité de la population, qu'il est vrai qu'Israël est le seul pays au monde à le faire, mais que c'est le seul pays à en avoir besoin.

 Cette guerre n'est pas seulement militaire et anti-terroriste, et elle ne se limite pas à un combat médiatique. La guerre pour la terre, pour chaque maison, chaque centimètre carré. Puisque l'Etat est démocratique, il suffit d'exiger une modification de la composante démographique du pays pour détruire le caractère juif de l'Etat.

Dans les autres pays du monde, une situation d'attaques terroristes, de lancers de missiles déclenche la mise en place de l'état d'exception, qui se définit comme une mise entre parenthèse des libertés. Une telle procédure est prévue par les constitutions les plus démocratiques, car chacun comprend qu'il faut prendre parfois des mesures exceptionnelles pour sauver le pays.

En Israël, il y a toujours eu un profond désir de vivre comme si le pays était en paix. Il s'agit d'une réaction saine, à condition qu'elle remette pas en question l'existence même du pays.

Comment comprendre l'appel des rabbins visant à interdire la vente et la location de maisons à des arabes ?

Quel besoin d'énoncer ces propos ? Pour créer le pays, l'agence ''juive''a acheté des terres grâce aux dons de juifs du monde entier, afin que ces terres soient occupées par des juifs, ce qui a permis de créer un pays juif.

La Histadrout a lancé des campagnes pour ''le travail juif'' : il fallait donner une préférence aux juifs, car ces derniers n'avaient pas de travail en raison de la concurrence des arabes qui fournissaient un travail moins cher. Personne n'aurait eu l'idée de taxer de racisme ce qui constitue le moyen pour les juifs de créer leur nation dans le cadre du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Les vérités et les logiques d'un temps ne correspondent plus aux vérités et à la logique contemporaines : à l'ère de la mondialisation, qui parle encore du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ? Le déchaînement de critiques unanimes qu'a provoqué cet appel n'est pas étonnant : Nos ennemis ont l'intelligence de placer la survie de l'Etat juif en contradiction avec les droits de l'homme, sachant à quel point les juifs sont attachés à la dignité humaine que la Bible a apportée au monde.

L'appel des Rabbins, quant à lui, n'a rien de diplomatique, ou de ''politiquement correct'', et il est particulièrement choquant : nous sommes tous antiracistes parce que juifs, et n'avons aucune raison dans l'absolu d'admettre, même de la part de Rabbins, de telles déclarations. En outre, ces dernières n'ont pas été associées à des explications suffisamment claires et explicites, eu égard au fait que les ennemis de l'Etat Juif ont à leur disposition une armée de spécialistes en communication.

Cependant, ce serait faire injure à tous ces rabbins que de penser que leur propos vise à priver les étrangers de tout droit, et ainsi les discriminer : il faut rappeler le contexte : occuper les maisons des juifs et les racheter constitue un autre moyen, pour les arabes , de gagner du terrain. Ce moyen est redoutable, car il touche le point faible de la société israélienne : l'argent . Puisque nous ne sommes pas racistes, et qu'on propose plus cher, pourquoi ne pas vendre à un arabe ?

C'est dans ce contexte de guerre qu'il faut comprendre le cri d'alarme des rabbins.

Si les démocraties ont eu la faiblesse de donner à leurs ennemis la force de les terrasser, le petit Etat d'Israël ne peut se permettre de disparaître sur l'autel des pseudos droits de l'homme- pseudos, car les israéliens bien sûr n'auraient aucun problème à vendre et louer à des arabes si ces derniers n'avaient pour objectif de détruire le pays .

Le lettre des rabbins est un réflexe de survie. Le côté provocateur et clair de leur déclaration est un moyen de mettre à l'ordre du jour la question essentielle du combat pour la terre, qui se perçoit surtout en Galilée – Le Rav Eliahou est Rabbin de Safed-.Il n'est pas certain que le message ait été transmis de manière à être compris par tous.

Israël est l'unique pays au monde à mener un combat quotidien destiné à préserver les libertés fondamentales et les droits de l'homme alors qu'il est en permanence confronté à des menaces de destruction .Nos ennemis instrumentalisent les droits de l'homme dans le but précis de saper le caractère juif de l'Etat : il ne faut pas être dupe, il importe d'abord de préserver l'existence du pays.

Et qu'on ne vienne pas comparer une telle déclaration, à des propos identiques qui pourraient être tenus vis-à-vis des juifs dans le reste du monde : car les juifs se sont toujours comportés comme de loyaux citoyens vis-à-vis des terres d'accueil : tandis que les palestiniens sont en état de guerre avec Israël, et les arabes israéliens par la voix de leurs représentants au Parlement israélien s'identifient à leurs frères palestiniens.

En réalité les arabes rachètent les terres aux juifs aujourd'hui comme les juifs les leur ont achetées autrefois. Et de même que les arabes d'alors, n'ayant aucun projet qui leur était propre, ont vendu leurs terres pour de l'argent, de même aujourd'hui les israéliens qui ne comprennent pas le véritable enjeu de la nation juive, défendent le droit des arabes à acheter les terres en Israël.

Jamais on ne le répètera assez: le véritable enjeu, c'est de ranimer la flamme juive dans le cœur des Israéliens. C'est la Torah qui a apporté la morale au monde, et le seul fondement légitime d'un Etat Juif est bien sûr de respecter cette morale, en particulier en ce qui concerne les étrangers, et l'autre en général. Il faut que ceci soit clarifié davantage et sans ambiguité. Mais d'abord il faut exister et survivre en tant que peuple juif.

*Brigitte ULLMO-BLIAH est Avocate à Jérusalem

www.parolevolee.com

Lire aussi : 

Un courant orthodoxe met en danger la sécurite d'Israël

 

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article