Traduction du discours de Gabriel Latner

Publié le par danilette

Ce discours remarquable a été fait par Gabriel Latner, un étudiant de 19 ans de Cambridge dans une récente soirée de "la Société des débats" de la prestigieuse université. Gabriel Latner n'est pas par ailleurs un sioniste inconditionnel, il se définit lui-même comme : "pro-Israel, pro-Palestinien, et pro-Paix".

Le débat organisé à Cambridge avait pour thème : Israël est-il "un état voyou" ? Et selon les règles de la Société des Débats, une motion a été votée, à la fin du débat par les 800 invités qui ont ainsi déterminé le meilleur orateur et débateur de la soirée. 

Le thème avait été proposé par la désormais célèbre Lauren Booth, belle-soeur de Tony Blair qui s'oppose férocement à Israël et a travaillé pour la chaine de TV d'état iranienne et s'est même recemment convertie à l'Islam au cours d'une visite en Iran.

Elle était accompagnée dans son réquisitoire contre Israël par Mark McDonald, fondateur des "Amis travaillistes de la Palestine" face à M. Latner.

Le journal "Irish Independent" a qualifié le discours de M. Latner comme "la plus audacieuse et brillante défense d'Israël depuis la traversée de la Mer rouge par Moïse". voir l'article : http://www.independent.ie/opinion/columnists/kevin-myers/kevin-myers-israel-is-a-rogue-all-right-maybe-even-a-lovable-one-2415718.html

Depuis ce débat, Lauren Booth a été tellement contrariée par le succès du jeune Gabriel Latner qu'elle en a développé une hostilité qui frise désormais la haine à son égard. Tout est bon pour nuire à Gabriel Latner, elle a porté plainte auprès de l'Université de Cambridge sous le prétexte que celui-ci l'aurait "insulté" au cours de la soirée, il risque désormais la suspension à vie de la Cambridge Union Society 

En fait après vérification sur le journal des étudiants de Cambridge, il apparaît que G. Latner a bien fait l'objet d'une exclusion mais a été réintégré après avoir présenté des excuses à Lauren Booth qui n'a pas accepté les excuses, lire les articles ici :

http://www.varsity.co.uk/news/2919

http://www.varsity.co.uk/news/2689

Voici comme je vous l'avais annoncé vendredi, la traduction en français de son discours :

Israel is a Rogue State, Gabriel Latner 

Israël est un Etat voyou

C'est une guerre des idéaux et les autres orateurs présents ce soir sont, à juste titre, des idéalistes, je ne suis pas un idéaliste, je suis un réaliste, je suis ici pour gagner et mon seul objectif, c’est que ce soir quand vous franchirez la porte de sortie, certains d’entre vous aient eu leurs convictions ébranlées.
Je fais face à un défi singulier, la plupart si ce n’est la totalité d'entre vous, ont déjà pris leur décision, en effet ce sujet est trop envahissant pour que la grande majorité d'entre vous n’aie pas déjà une opinion. Je serais prêt à parier que la moitié d'entre vous appuie fermement la motion, et que l’autre moitié s'y oppose tout aussi fermement. 

Je veux gagner, et cela me lie à vous. Je suis tenté de faire ce que les autres orateurs vont faire, rabâcher tout le mal ayant été fait depuis l’origine par  les gouvernements israéliens, ainsi  ceux qui en sont déjà convaincus seront satisfaits. Et peut-être inspireront-ils un sentiment de culpabilité aux rares indécis pour les amener à voter pour la motion, ou plus exactement, contre Israël.
Il est si facile de faire une distorsion de signification et de sens des lois internationales pour transformer Israël en état criminel. Cela a déjà été utilisé sans relâche.

Le plus facile serait pourtant de faire jouer votre compassion en vous racontant des histoires personnalisées de souffrance palestinienne. Et on peut faire des discours très éloquent sur ces questions. 
En vérité, maltraiter des personnes, qu'il s'agisse de ses propres citoyens ou d’une nation occupée, ne transforme pas un état en « Etat voyou ». Si c'était le cas, le Canada, les États-Unis et l'Australie seraient tous des « Etats voyous » sur la base des traitements infligés à leurs populations autochtones. Le traitement infligé à l’Irlande par la Grande-Bretagne qualifierait celle-ci facilement pour entrer dans cette catégorie. Ces arguments, s’ils sont émotionnellement satisfaisants, manquent de rigueur intellectuelle.
Plus important encore, je ne pense pas que ces arguments soient suffisants pour gagner. Ils ne changeront pas le rapport de force. La moitié d'entre vous sera d'accord mais pas l’autre moitié.

Donc, je vais essayer une méthode différente, un peu moins orthodoxe. 
Je vais essayer de convaincre les sionistes purs et durs et les partisans d'Israël qui se trouvent ici ce soir de voter pour la motion. À la fin de mon discours, j’aurai  présenté cinq arguments en faveur d'Israël qui montrent qu'Israël, s’il n’est pas un état qui sort « du droit chemin », est au moins un état qui sort du « chemin » tout court, de la norme.  
Permettez-moi d'être clair. Je n’utiliserai pas d’arguments montrant qu’Israël est « mauvais », qu’il ne mérite pas d’exister, ni qu’il se comporte d’une manière pire que tous les autres pays. Je vais seulement faire valoir qu’Israël est un «voyou» qui ne se comporte pas comme les autres. 
Le mot anglais «rogue » [traduit par «voyou» en français], a pris des connotations exceptionnellement péjoratives bien qu’en fait il soit neutre. Le dictionnaire d’anglais, « Oxford English Dictionary » le définit comme : « aberrant, anormal, égaré (en particulier dans l'isolement), n’étant pas à sa place au bon endroit ou au bon moment », alors qu’un autre dictionnaire d’une autre grande institution donne cette définition : «se comporter d'une manière inattendue ou anormale qui peut être destructrice».  
Ces définitions et d'autres encore, sont centrées sur les idées d'anomalie, d’inattendu ou d’inhabituel. Selon cette définition, un « état voyou » est celui qui agit d'une manière inattendue, rare ou aberrante. Un Etat qui se comporte exactement comme le fait Israël. 

Le premier argument est d'ordre statistique. Le seul fait qu'Israël soit un Etat juif suffit à le qualifier d’«état anormal»: Il y a 195 pays dans le monde. Certains sont chrétiens, d’autres sont musulmans, d’autres sont laïques. Israël est le seul pays au monde qui est juif. Ou, pour parler en risque statistique, la chance qu’un état choisi au hasard soit juif est de  0,0051. En comparaison, il y a 2 fois plus de chance de gagner au loto en achetant un billet d’au moins 10 € puisque la probabilité est de  0,017. La judéité d'Israël est une aberration statistique. 

Le second argument concerne les actions humanitaire d'Israël, en particulier, la réponse d'Israël à un problème de réfugiés. Pas la crise des réfugiés palestiniens car je suis sûr que les autres orateurs couvriront ce sujet mais la crise des réfugiés du Darfour. Tout le monde sait que ce qui s'est passé et se passe encore au Darfour est un génocide, même si l’ONU et la Ligue arabe ne le nomment pas ainsi (En fait, j'ai espéré que M. Massih serait en mesure d’en parler en tant qu’expert de la crise au Darfour, un grand expert puisqu’il représente l'ancien dictateur du Soudan qui est mis en accusation par la Cour Pénale Internationale).
Il y a eu un exode massif du Darfour parce que les opprimés recherchent la sécurité. Ils n'ont pas eu beaucoup de chance. Beaucoup se sont dirigés vers le nord, vers l'Egypte, où ils sont traités abominablement. Les plus courageux traversent le désert dans l'espoir d’atteindre Israël. Non seulement ils font face aux menaces naturelles du Sinaï mais ils sont également pris pour cibles par les soldats égyptiens qui patrouillent la frontière. Pourquoi prennent-ils tous ces risques ?
Parce qu'en Israël, ils sont traités avec compassion, comme des réfugiés qu'ils sont car cela réveille sans doute la mémoire d’Israël chargée de souvenirs de génocide. Le gouvernement israélien est même allé jusqu'à accorder la citoyenneté  israélienne à plusieurs centaines de réfugiés du Darfour. Cela seul suffit à mettre Israël à l'écart du reste du monde. 
Mais le véritable point de distinction est le suivant : L'armée israélienne envoie des soldats et des médecins afin de patrouiller le long de la frontière égyptienne. Ils sont envoyés à la recherche de réfugiés qui tentent de pénétrer en Israël. Non pour  les renvoyer en Egypte, mais pour les sauver de la déshydratation, de l’épuisement et des balles égyptiennes. 
Comparez cela à la réaction des Etats-Unis à l'immigration illégale à travers leur frontière avec le Mexique. Le gouvernement américain a fait arrêter de simples citoyens qui avaient donné à boire à ces clandestins traversant la frontière et qui mouraient de soif, alors qu’ici le gouvernement israélien envoie ses soldats pour sauver les immigrants illégaux. Qualifier ce genre de comportement d’anormal est un euphémisme. 

Mon troisième argument est que le gouvernement israélien se livre à une activité que le reste du monde évite,  il négocie avec les terroristes. Je ne parle pas seulement du Président de l'OLP, Yasser Arafat, un homme qui est mort avec plein de sang sur les mains, ils sont en train de négocier avec des terroristes au moment où nous parlons. Yasser Abed Rabbo est l'un des négociateurs en chef de l’OLP aux pourparlers de paix avec Israël. Abed Rabbo qui, pour promouvoir la paix, quand il dirigeait le FPLP, une organisation de « combattants de la liberté » n’avait pas hésité à faire tuer 22 lycéens israéliens. 
Et le gouvernement israélien accepte de siéger à une table avec cet homme pour parler de paix. Et le monde applaudit. On ne verrait jamais le gouvernement espagnol dans des pourparlers de paix avec les dirigeants de l'ETA , le gouvernement britannique ne négocierait jamais avec Thomas Murphy. Et si le président Obama avait accepté de parler de paix à la même table qu’Oussama Ben Laden, le monde aurait considéré cela comme de la folie. Mais on demande à  Israël  de le faire pour gagner les louanges de la communauté internationale. C'est la définition même du dictionnaire : se comporter d'une manière qui est inattendue ou anormale.
Une autre partie de la définition du dictionnaire définit un comportement ou une activité qui se produit à « un endroit ou un moment inattendu ». Lorsque vous comparez Israël à ses voisins régionaux, on voit à quel point Israël a un comportement « inattendu » pour la région. 

Et voici le quatrième argument : Israël a un meilleur dossier dans le domaine des droits de l'homme que n'importe lequel de ses voisins. Il n’y a jamais eu un état démocratique et tolérant au Moyen-Orient dans l’histoire, à l’exception d’Israël.

De tous les pays du Moyen-Orient, Israël est le seul où les homosexuels bénéficient d'un peu d’égalité. Au Koweït, au Liban, en Oman, au Qatar et en Syrie, les homosexuels sont passibles de flagellation, d’emprisonnement, ou des deux. Et ne parlons pas du traitement beaucoup moins clément subi par leurs homologues en Iran, en Arabie Saoudite et au Yémen, où ils sont condamnés à mort. Les homosexuels israéliens peuvent adopter des enfants, servir dans l'armée, contracter des unions civiles, et ils sont protégés par une législation anti-discrimination exceptionnellement sévère.
Cette législation est évidemment meilleure que celles qui incluent une peine de mort mais en plus, elle dépasse même la législation américaine.

La protection d'Israël pour les libertés civiles de ses citoyens lui a valu une reconnaissance internationale. « Freedom House » est une ONG qui publie un rapport annuel sur la démocratie et les libertés civiles de chacun des 195 pays dans le monde. Elle classe un pays comme «libre», «partiellement libres», ou «non libre». Au Moyen-Orient, Israël est le seul pays qualifié de «libre». Pas étonnant compte tenu du niveau de liberté accordée aux citoyens par exemple au Liban, un pays qualifié de «partiellement libre», où il y a des lois contre les journalistes critiquant non seulement le gouvernement libanais, mais aussi le régime syrien. J'espère que Mme Booth prendra la parole à ce sujet, compte tenu de son expérience professionnelle en tant que « journaliste » pour l'Iran. 
L'Iran est un pays qui est qualifié de «pas libre», aux côtés de la Chine, du Zimbabwe, de la Corée du Nord, et du Myanmar. En Iran, comme Mme Booth, je l'espérais, aurait du le déclarer dans son discours, il y a un tribunal spécial pour la presse qui poursuit les journalistes pour des délits aussi odieux que celui de critiquer l'Ayatollah, de faire un reportage susceptible de saper les «fondements de la République islamique» en utilisant des sources d’information suspectes (occidentales), ou d’insulter l'Islam. L'Iran est le leader mondial du nombre de journalistes emprisonnés, avec 39 journalistes (à notre connaissance) en prison depuis 2009. 

L’Iran a également chassé presque tous les journalistes occidentaux pendant les élections de 2009. (Je ne sais pas si Mme Booth en a été affectée). 
Nous ne pouvons pas vraiment nous attendre à mieux de la part d'une théocratie. C'est ce que sont la plupart des pays du Moyen-Orient. Théocraties et autocraties. Mais Israël est la seule, l'unique, l’anormale démocratie. Sur tous les pays du Moyen-Orient, il n’y a qu’en Israël qu’on ne réprime, ni ne censure les manifestations et les articles de presse contre le gouvernement.

J'ai un dernier argument, un dernier clou à enfoncer qui puisse faire pencher la balance en ma faveur, et il est assis juste en face de moi. La présence de M. Ran Gidor est de toute évidence la preuve qu’on a bien raison de qualifier Israël « d’état anormal ». Pour ceux d'entre vous qui n'ont jamais entendu parler de lui, M. Gidor est un conseiller politique attaché à l'ambassade d'Israël à Londres. C’est le gars que le gouvernement israélien a envoyé le représenter à l'ONU. Il sait ce qu'il fait. Et il est ici ce soir. Et c'est incroyable. 
Considérons, un instant, ce que sa présence signifie ici. Le gouvernement israélien a donné son approbation pour qu’un de ses hauts représentants diplomatiques participe à un débat sur la légitimité d’Israël. C'est remarquable. 
Pensez-vous une seconde qu’un autre pays au monde accepterait la même chose ? Si la «Société des Débats » de l'Université de Yale programmait un débat sur le thème : « Notre institution croit que la Grande-Bretagne est un état raciste et totalitaire qui a causé un tort irrémédiable à tous les peuples du monde », est-ce que les Britaniques autoriseraient un de leurs représentants officiels à y participer ? Est-ce que la Chine participerait  à un débat sur le statut de Taiwan? Jamais.

Et il y a peu de chance qu’un représentant du gouvernement américain ne soit jamais autorisé à prendre la parole dans un débat concernant le traitement des prisonniers à Guantanamo.
Mais Israël a envoyé M. Ran Gidor pour ce débat entre une « journaliste, star de la télé-réalité », et moi-même, un étudiant en droit 19 ans, qui n’est pas vraiment qualifié pour parler du sujet  de ce soir. 
Tous les gouvernements dans le monde devrait se moquer d'Israël en ce moment parce qu'il a oublié la règle n°1. Vous ne devez pas donner de la crédibilité à des idées tordues. Pour la même raison, vous ne verrez jamais Stephen Hawking, un grand scientifique débattre avec David Icke [qui est à l’origine de la théorie d’un complot de vampires]. Mais c’est pourtant ce que fait Israël. Encore une fois, il se comporte d'une manière inattendue ou pas normale, comme un « État anormal ». 
Cela fait cinq arguments qui visaient les partisans d'Israël. Mais il me reste encore une ou deux minutes. Et voici un argument pour vous tous : Israël a volontairement et brutalement bafoué le droit international. En 1981, Israël a détruit Osirak, le laboratoire de l’arme nucléaire de Saddam Hussein. Tous les gouvernements du monde savaient que Saddam Hussein fabriquait sa bombe atomique. Et ils n'ont rien fait, sauf Israël qui il est vrai a contrevenu au droit et à l’usage international. Pourtant il nous a aussi tous sauvés d'un Iraq nucléarisé. Cette action « anormale » aurait du faire gagner à Israël de la considération aux yeux de tous les peuples épris de liberté. Cela n’a pas été le cas. 

 

Mais ce soir, pendant que vous écoutez nos bavardages, je tiens à vous rappeler une chose : pendant que vous êtes là, l'Iran de Khomeiny travaille à la bombe. Et si vous êtes honnête avec vous-mêmes, vous savez qu’Israël est le seul pays qui a la volonté et le pouvoir de s’y opposer.

Israël, par nécessité, pourrait agir d'une manière qui n’est pas dans la norme, et vous feriez mieux d’espérer qu’il le fasse d'une manière destructrice. 

Toute personne saine d'esprit devrait préférer un Israël « voyou » à un Iran nucléaire. Sauf Mme Booth.

Adapté de l’anglais par Hannah et Danilette 


 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lumbroso Binyamin 24/11/2010 19:24



Citoyen israelien depuis plus de 22ans, et survivant dans le maquis des yeshivotes(maisons d'etudes religieuses) et des synagogues orientales
a Jerusalem depuis 24 ans bien que je sois docteur en chirurgie-dentaire depuis 1973, j'ai hesite a commenter le pledoyer de ce gentil (dans le sens biblique du terme) etudiant,
parce qu'il me paraissait formellement objectif et de la sorte irreprochable, mais l'experience de mon vecu isreaelien a aiguise ma soif de Verite (au sens biblique
egalement) qui me fait dire que ce fabuleux "poisson" (colibret israelien qui se rapporte a tous ceux qui nagent a contre-courrant) est certainement denude de nageoires et d'ecailles,
c'est-a-dire tout simplement non-casher c'est-a-dire non credible pour un juif ayant conscience de la contradiction flagrante du nom ISRAEL evoquant tout simplement la vocation
sacerdotale universelle du peuple juif et le mot DEMOCRATIE evoquant parfaitement la legislation tout a fait laicque d'une nation ou d'un peuple quelconque faisant partie de la gentillite
environante par rapport a la judeite, ce qui me fait ressentir les propos de ce brillant etudiant, comme ceux d'un veritable enfant de choeur ou plutot d'une anguille (sans nageoires ni
ecailles d'ailleurs) remontant le courrant d'une onde impure sous l'impulsion d'un narcissisme excusable a l'age de 19
printemps, bien que passablement teinte d'orgueil du fait de vouloir se meler d'un probleme depassant ses competences puisqu'il est malheureusement ne un beau jour ONUsien d'un vote
"bon-aryen" qui crea l'Israelien jouant les parfaits "cameleon" pour ne pas etre vomis par la Terre Promise depuis l'Antiquite aux descendants purs et durs de nos glorieux patriarches:
Avraham, Itzhak et Yaakov le Pere des 12 celebres tribus d'Israel, ce nom se rapportant precisement a notre illustre ancetre Yaakov, apres son combat victorieux contre l'ange de son
frere jumeau: Essav(Esau) l'impie notoire, comme tout le monde le sait et dont ce remarquable pourfendeur de boucliers fait tristement partie, dans une eclatante confirmation de la
Halakha(jurisprudence rabbinique) : "Esav sonei Yaakov" (hebreu) qui veut dire : les descendants d'Esau haissent ceux de Yaakov, et ce, par attavisme mon cher
Watson!     


        



danilette 24/11/2010 23:06



Merci beaucoup de votre commentaire, cher Binyamin, c'est vrai que cela enrichit énormément un blog d'avoir des réactions, j'apprécie et pour tous les autres aussi qui prennent le temps de
laisser un commentaire intéressant, merci à Libellule et aux autres !


Ce qui m'a intéressée dans ce discours à Cambridge c'est évidemment ce qu'on perçoit de la personnalité de Gabriel Latner, il est jeune et a beaucoup de courage, il s'est attaqué à une grande
propagandiste extrémiste, la belle-soeur de Tony Blair dont on parle beaucoup en Angleterre, c'est un peu comme de s'attaquer à Dieudonné en France !


Il a du coeur et un grand sens du paradoxe, du sophisme qui devrait vous toucher si comme je le suppose, vous êtes talmudiste, l'êtes-vous ? J'avoue ne pas bien comprendre ce que vous dites ou le
trop bien comprendre. Il faut vivre en Europe pour bien saisir comment Israël est attaqué jour après jour et avec quels arguments il est attaqué ! Le mot Démocratie signifie bien littéralement,
un régime démocratique mais quand on le revendique c'est surtout l'aspect Etat de Droit qui est mis en exergue, un pouvoir législatif indépendant, une justice indépendante, des recours, une
presse libre...


Je dis Chapeau à ce jeune étudiant en droit, amoureux de l'éloquence mais avant tout Courageux ! Je ne comprend pas du tout qu'on puisse le juger si rapidement sans rien connaître d'autre de lui,
que signifie "enfant de choeur, anguille", cela me semble mal s'appliquer à lui ! Voudriez-vous qu'Israël ne soit pas une démocratie ? Cela serait trop risqué, mille excuses de s'en remettre aux
seuls rabbins et talmudistes ou à la Halacha, vous ai-je bien compris ? Laissons cela pour bien bien plus tard, 60 ans c'est bien trop jeune encore pour un pays, être juif, c'est bien attendre le
Messie, non ?



La libellule 24/11/2010 13:27



Bonjour Danielle... au fait j'avais publie sa version Anglaise... et avait commence a la traduire en Francais. Rogue veut aussi dire Paria...etat paria. Je me suis arretee au milieu par ce que je
ne voulais pas instiller au texte mes propres expressions de ce que le texte lui meme degageait. Les traductions integrales sont generales affreuses et souvent  incoherentes. Ce Lathner est
intelligent et j'admire certaines de ses sorties qui a mon avis sont admirables vu son age... un politicien dans l'oeuf.


Bon travail... merci.



danilette 24/11/2010 22:41



Qui es-tu cher chère Libellule ? Une bonne traduction, c'est tout un art qui demande une très bonne connaissance de la langue à traduire mais autant du français, beaucoup de sensibilité,
d'intuition et surtout du temps, ça demande beaucoup de temps. Je ne prétend pas du tout le faire aussi sérieusement que ça ! Etat paria, c'est bien c'est vraiment la caractéristique d'Israël, un
état paria, mais on a plus entendu parler d'état voyou. A bientôt et j'aimerais bien savoir qui se cache derrière ce joli pseudo...