Un message de Yehoshua Rahamim Dufour du site modia

Publié le par danilette

La révolution du monde arabe n'est pas un extrémisme musulman, c'est une révolte des minorités pauvres bafouées pour les profits d'une minorité. Et cette révolution peut un jour éclater à son tour en Israël, car les conditions y sont de plus en plus fabriquées par les minorités riches au pouvoir. Et la Torah a enseigné la colère du Ciel contre ces injustices trop cruelles. 

Par le Pr Rav Yehoshua Rahamim Dufour (Dipour, en hébreu) sur le site modia.org

 

http://www.modia.org/entree/ravdipour-650.jpg

Soyez informés personnellement de ces nouvelles

Les forces armées d'Egypte, qui ont pris le pouvoir en expulsant sous la menace Moubarak, ont diffusé aujourd'hui coup sur coup des communiqués destinés à rassurer tant les habitants d'Egypte que les pays étrangers. Concernant Israël où Netanyahou avait demandé que les relations restent identiques pour assurer la stabilité de toute la région, l'armée a déclaré dans son 4e communiqué ce soir: "l'Egypte respectera tous ses accords régionaux et internationaux". Donc aussi le traité de paix avec Israël de 1979. 

Ce, alors que la foule en émeute demandait la rupture de ces traités signés avec les USA et Israel. Signalons que les liens étaient directs et très forts entre les USA et les divers responsables de l'armée égyptienne.

De la même manière, le communiqué emploie de nombreux termes affectifs envers tous les citoyens du pays, parlant de fils, de frères, de coopération, d'entente, de respect, etc. Il a aussi promis des élections démocratiques avant la fin de l'année, la remise des pouvoirs aux instances civiles et il demande aux citoyens, dans ces conditions, d'évacuer les sites des manifestations.

Certains font cependant valoir que le Chef de l'armée est un fidèle de Moubarak, et que le modèle habituel des armées prenant le pouvoir n'est guère démocratique. 
Mais tout le déroulement des manifestations en Egypte a montré au monde que ce peuple ne suit pas les modèles classiques des autres peuples, y compris du monde arabe. L'Egypte est, certes, un pays musulman en majorité mais n'est pas un pays arabe, pas plus que l'Iran.
Et on craint toujours que, comme en Iran, une population ayant gagné une révolution se trouve volée et violée par ceux qui s'emparent du pouvoir en ces circonstances.

Pendant ce temps, en Irak comme dans d'autres pays arabes, nouveaux attentats meurtriers des extrémistes religieux contre... leurs propres frères musulmans. Et, faut-il le rappeler, Israël n'est et n'a été en rien dans toutes ces situations contrairement à l'idiotie partagée aussi par tous les gauchistes occidentaux qui font continuellement d'Israël un bouc émissaire. Ils restent simplement dans l'antisémitisme archaïque des siècles de civilisation chrétienne, inconscients, primitifs et retardataires. Ils ne sont plus dans l'histoire présente.

Que le Ciel aide et nous souhaitons à tous la paix. Avec nos remerciements et nos efforts communs depuis Jérusalem.
Modia

La révolution du monde arabe n'est pas un extrémisme musulman, c'est une révolte des minorités pauvres bafouées pour les profits d'une minorité. Et cette révolution peut un jour éclater à son tour en Israël, car les conditions y sont de plus en plus fabriquées par les minorités riches au pouvoir. Et la Torah a enseigné la colère du Ciel contre ces injustices trop cruelles. 

Les révoltés font maintenant éclater aussi le scandale en Israël: 
1. j'avais de nombreuses fois hurlé la souffrance des pauvres et des survivants de la Shoa à qui les gouvernements de gauche et de droite et des partis religieux volaient sans fard les compensations vitales envoyées aux survivants mourant lentement. J'ai lancé des appels en vain pour les aider par des dons. 
2. Des grévistes sans mot d'ordre des partis manifestent en protestant, disent-ils contre la transformation d'Israël en une société de lords et de seriteurs affamés.
3. Trop c'est trop: maintenant en Israël des survivants de la Shoa dans la faim vont faire grève publiquement. Honte à nous tous.

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article