Un choix de valeurs par Léon Rozenbaum

Publié le par danilette


Le rejet des Juifs par une société quelconque est à la fois un symptôme et une alarme face à une chute morale et matérielle imminente. C'est manifestement ce qui se produit dans l'Europe entière, surtout occidentale, même si y perdurent quelques foyers de résistance notamment en Europe de l'Est.
Le phénomène "Dieudonné" n'est clairement qu'une manifestation extérieure d'un très profond malaise moral de la société française qui ne se remet ni de la Shoa, ni de la collaboration avec les Nazis, ni du colonialisme français, et a déjà démissionné face à l'invasion musulmane.

La vraie question désormais, pour nous, face à ce naufrage annoncé du vieux continent est celle de l'attitude des Juifs qui y vivent. Vont-ils décrocher à temps de cet exil si long qu'ils en ont souvent perdu le sens?
Leur nostalgie déclarée du second royaume de Judée détruit par Rome s'est elle transformée progressivement, malgré tous les parasites idéologiques et alimentaires qui tentent de les dissuader, en une adhésion au surgeon de la souveraineté juive aux temps modernes, fruit de l'effort sioniste centenaire?

L'avenir du Peuple Juif ne dépend plus d'eux puisque désormais la majorité des Juifs sont rassemblés en Israël. Mais de leur décision et de leur engagement éventuel vers l'Etat Juif, dépend la rapidité avec laquelle ce dernier s'imposera dans la paix au Proche-Orient. 
Même si la masse critique est déjà atteinte dans l'Etat hébreu, il est clair qu'un apport rapide et substantiel de population juive à l'identité affirmée, modifiera les rapports de force et les équilibres en vue d'une stabilisation régionale quelconque. 

Lire la suite sur : http://www.sourceisrael.com/read.php?id=265

Publié dans Léon Rozenbaum

Commenter cet article