Un dissident russe et champion d’échecs remporte un Prix des droits de l’homme

Publié le par danilette

Garry Kasparov recevra un Prix de UN Watch dans le Hall de la Société des Nations à Genève
 

«UN Watch a décidé d'accorder le Prix Morris B. Abram des droits l’homme à Garry Kasparov pour sa longue lutte non-violente en faveur des droits de l'homme fondamentaux en Russie », a déclaré le directeur général Hillel Neuer. «M. Kasparov est non seulement l'un des plus brillants hommes de ce monde, mais aussi parmi les plus courageux.»

Le prix annuel de droits de l'homme de UN Watch est nommé en l’honneur du très estimé défenseur américain des droits civils, diplomate et délégué aux Nations unies qui a fondé cette ONG de surveillance en 1993.

Dirigée depuis dix ans par l'Ambassadeur Alfred H. Moses, UN Watch est surtout connue pour l'organisation du 
Sommet annuel de Genève pour les droits de l'homme et la démocratie, un rendez-vous incontournable pour les dissidents, et pour inviter des victimes à témoigner devant le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, y compris des militants chinois, cubains, égyptiens, libyens, nord-coréens, syriens, soudanais et vénézuéliens.



M. Kasparov a été battu et emprisonné par les autorités russes pour avoir osé défier Poutine.Cliquez ici pour visionner la bande vidéo de son récent passage à tabac alors qu’il protestait contre l'arrestation des musiciens Pussy Riot .

M. Kasparov 
a activement promu le passage de la loi américaine Magnitski, qui sanctionne les responsables russes impliqués dans des atteintes aux droits humains et continue à travailler pour l'adoption de mesures similaires dans d'autres pays. Il a été classé par le magazine Time comme l'une des 100 personnalités dont l’exemplarité morale est en train de transformer le monde.

« Le statut de la Russie dans le monde et à l'ONU entraîne des responsabilités », a déclaré Neuer. « La Russie est en violation de plusieurs accords internationaux dont elle est signataire, ainsi que de ses propres dispositions en matière de droits politiques. L’article 2 de la 
Constitution russe garantit à ses citoyens ‘la reconnaissance, le respect et la protection des droits de l'homme et des libertés civiles’. Dans la pratique, ces libertés sont systématiquement violées. »

M. Kasparov recevra le Prix Morris B. Abram 2013 des droits de l’homme le mercredi 5 juin 2013, à Genève, lors d'un dîner de gala en présence de la communauté diplomatique qui marquera aussi le 20e anniversaire de UN Watch. L'événement se tiendra à l’historique Hôtel des Bergues, lieu de la première assemblée de la Société des Nations en 1920.

En 2005, après près de 20 ans au sommet mondial des joueurs d’échecs, Kasparov a pris sa retraite du monde compétitif des échecs pour rejoindre la première ligne du mouvement démocratique russe. Il a fondé le Front civil uni et organisé les Marches de la dissidence pour protester contre les politiques répressives de Vladimir Poutine.

En 2012, Kasparov a été élu au Conseil de coordination de l’opposition. La même année, il a été nommé président de la Human Rights Foundation située à New York, succédant à Vaclav Havel.

Traduit par David Ouellette, Cerji.ca
lire aussi : www.bluewin.ch

Publié dans Onu - Ong

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article