Un dissident chinois éminent, le Dr Yang s'adresse au Conseil des droits de l'homme

Publié le par danilette

Un éminent dissident chinois s’adresse aux membres
du Conseil des droits de l'homme de l’ONU,
lors de la remise d’une distintction à Genève

Traduit par  observatoiredumoyenorient.blogspot.fr  pour UNWatch
 Lire le communiqué de presse

GENÈVE , le 25 mai 2012 - L’éminent  dissident chinois, le Dr Yang Jianli a reçu le Prix  Morris B. Abram des droits de l'homme 2012, de l'ONG  UN Watch, mercredi soir, en présence de plus de 150 ambassadeurs, fonctionnaires de l'ONU, militants des droits humains et des leaders communautaires, qui ont assisté, à Genève, au dîner de gala annuel de l'organisation non gouvernementale.

  

"Le docteur Yang est un survivant de la place Tiananmen qui a consacré sa vie à aider ses frères et sœurs en détresse, et à faire avancer la cause des droits de l'homme pour tous», a déclaré Hillel Neuer, le directeur d'UN Watch. "Il a passé cinq ans en prison parce qu'il a milité pour la démocratie et aidé les victimes. Le Dr Yang est un modèle universel pour les militants, les dissidents et les citoyens concernés".

La distinction du prix d'UN Watch mentionne notamment  les "actes de bravoure et les propos inspirants" du Dr Yang

Le Dr Yang réside actuellement aux États-Unis où il dirige le groupe d'activistes Initiatives for China [voir leur site]  . Il a accepté le prix "au nom de la grande multitude des victimes de violations des droits de l'homme, en Chine et ailleurs. "

«Un gouvernement qui prive systématiquement ses citoyens des droits de l'homme est intrinsèquement instable», a déclaré Yang dans son discours de remerciement, ajoutant que ces régimes constituent une menace pour la stabilité du monde entier.

S'adressant à un auditoire qui comprenait des délégués de l'ONU d'une douzaine de nations, dont les États-Unis, la France, le Canada, la Corée du Sud et le Honduras, Yang a dit que le gouvernement chinois "emprisonne systématiquement et régulièrement, torture et exile les meilleurs et les plus brillants citoyens  , sans aucune autre raison que l'exercice du droit de la liberté d'expression. "

La Chine poursuit "un génocide culturel sur les peuples tibétain, ouïgour et en mongol," et applique une " politique étrangère et des modèles de répression qui permettent aux régimes moralement en faillite de la Corée du Nord, de l'Iran et la Syrie d’annihiler les libertés et la dignité de leurs peuples." Cliquez ici pour la bio complète de Yang Jianli.

Le prix d'UN Watch honore l'héritage du regretté Abram Morris, un légendaire défenseur des droits civils aux États-Unis , avocat, militant, leader de la communauté, et diplomate. Né dans le sud-américain, Abram a fondé UN Watch en 1993, après avoir représenté les États-Unis au siège européen de l'Organisation des Nations Unies, à Genève . 

Les précédents récipiendaires  d'UN Watch 

Esther Mujawayo, activiste
pour les victimes du génocide
au Rwanda
Nazanin Afshin-Jam
fondatrice et présidente de
Stop Child Executions,
co-auteur du livre 2012 »,
The Tale of the Two Nazanins."
Le Dr Massouda Jalal
la première femme en Afghanistan a se présenter 
à l'élection présidentielle
et avoir servi comme
ministre des Affaires féminines.

www.unwatch.org
Contact: media1@unwatch.org          Tél: +41 22 734 1472

Créée en 1993, UN Watch est une Organisation Non-Gouvernementale (ONG) dont le mandat est d'assurer que l'ONU respecte sa propre Charte et que les Droits de l'Homme soient accessibles à tous. Située à Genève, UN Watch dispose du statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies (ECOSOC) et en tant qu'ONG associée au Département de l'Information Publique des Nations Unies (DPI).

Publié dans Onu - Ong

Commenter cet article