Un entretien avec l’ambassadeur Christian Lambert sur la disparition de Ben Laden

Publié le par danilette

Un entretien avec l’ambassadeur Christian Lambert

www.les4verites.com/La-disparition-d-Oussama-Ben-Laden-ne-changera-rien

Monsieur l’Ambassadeur, vous avez été chef de poste diplomatique en Afghanistan pendant plusieurs années. Quels constats, réflexions et conclusions vous inspire la disparition de Ben Laden abattu au Pakistan par un commando de l’armée américaine ?

C’est une grande victoire psychologique et morale pour les États-Unis. Les Américains n’ont pas oublié l’agression meurtrière du 11 septembre 2001 conçue et dirigée par Ben Laden et ses séides au nom de l’islam. Le 2 mai 2011, après 10 ans de recherche, l’Amérique s’est enfin vengée, affichant à cette occasion force et dignité et recevant l’approbation de la plus grande partie de l’opinion occidentale. Comme l’a dit le président Obama : « Justice est faite » et l’impact sur l’opinion du peuple américain est tel que ce succès de l’armée américaine dont le chef suprême est le président des USA contribuera beaucoup à son éventuelle réélection en 2012.

Tout ceci paraît positif. En revanche, ce qui ne l’est pas du tout, ce qui est littéralement stupéfiant, c’est la complicité du Pakistan en faveur de Ben Laden, qui s’est exercée sans discontinuer depuis 10 ans. Depuis 10 ans, le Pakistan a toujours fait échouer les tentatives américaines pour neutraliser le chef d’Al Qaïda, ceci à un point tel que les Pakistanais au plus haut niveau, ceux du chef de l’État, du gouvernement, de l’armée, des services secrets (ISI : 800 000 hommes), ont fait construire à partir de 2005 une véritable forteresse pour abriter Ben Laden et ceux qui l’entouraient. Et pas n’importe quelle forteresse : mur intérieur de 2 m d’épaisseur, mur d’enceinte de 7 m de haut, surmonté de fil de fer barbelé, portes blindées, et surface dix fois supérieure aux maisons voisines d’une localité résidentielle habitée par des officiers à la retraite. Et on a le culot d’essayer de nous faire croire que personne n’était au courant ! C’est un peu comme si on disait qu’à Versailles, les habitants ignorent qu’il y a un château…

Quelles seront selon vous les conséquences pour Al Qaïda de cette disparition ?

Elles ne seront pas importantes. Al Qaïda n’est par une armée à l’occidentale. C’est une nébuleuse qui regroupe un certain nombre de groupements de fanatiques, notamment au Sahel (AQMI), parfaitement autonomes. Les islamistes sont nombreux à travers le monde et leur dispersion dans l’oumma (communauté musulmane mondiale, plus d’un milliard d’individus) rend leur recherche très difficile. Je rappelle que les pays occidentaux dépensent chaque année des milliards de dollars pour lutter contre le terrorisme et que, sans cette recherche permanente, nous aurions en France – où vivent 8 millions de musulmans (en Europe, 30 millions) – un attentat tous les 15 jours. C’est dire combien cette guerre secrète sera longue, difficile et onéreuse. Il se trouvera toujours quelques individus pour passer à travers les mailles du filet.

Vous dites en substance que tout ceci est issu de la religion musulmane ?

Évidemment oui. Les islamistes sont, à ma connaissance, des musulmans qui ne font qu’appliquer le Coran et la charia à la lettre. Je suis à cet égard toujours étonné de l’ignorance de la grande majorité des Occidentaux de la réalité du monde islamique. Si vous voulez connaître cette réalité, je vous conseille de prendre votre bâton de pèlerin et de marcher d’Islamabad à Casablanca, en passant par le Sahel et le Soudan. Vous verrez ce qu’il en est : pauvreté extrême, état sanitaire déplorable, absence d’hygiène, menace constante de disette, recours permanent à l’islam par les prières quotidiennes, haine de l’occident chrétien… C’est cela la réalité, et non les riches musulmans occidentalisés d’Abou d’Abi !

En sachant cela, vous comprenez combien il est facile pour les prédicateurs de recruter, notamment au Pakistan (160 millions d’habitants) qui, de tous les pays musulmans, est sans doute le plus profondément anti-occidental et anti-chrétien – plus que l’Iran. Je rappelle que le Pakistan joue admirablement double jeu pour recevoir les fonds américains (1 milliard de dollars par an pour l’armée… et la corruption). C’est le Pakistan qui alimente la guerre en Afghanistan. Plusieurs convois américains y ont été détruits sur la route Karachi-Peshawar. L’un des soucis majeurs de l’opération américaine a été d’agir très vite pour éviter une réaction anti-américaine de l’armée pakistanaise.

Mon sentiment est que le Pakistan, par talibans interposés (surtout les pachtounes dont le territoire s’étend aussi bien au Pakistan qu’en Afghanistan), finira sans doute par l’emporter et instaurera une sorte de califat en Afghanistan, comme à la fin des années 1990, avec l’application stricte de la charia: main coupée à la hache pour les voleurs, lapidation des femmes adultères, et, de façon générale, comme je l’ai constaté moi-même dans les campagnes afghanes et pakistanaises, la femme maintenue au même niveau que le bétail…

Après des années de guerre, les armées occidentales se retireront après avoir afghanisé l’armée afghane  qui passera chez les talibans. Cela finira comme au Sud-Vietnam, mais en pire !

Publié dans Terrorisme - Djihad

Commenter cet article