Un mikvé, bain rituel juif, du 14ème siècle, découvert au Portugal

Publié le par danilette

source : www.publico.pt/cultura/noticia/banhos-judaicos-medievais-descobertos-em-coimbra-1617489 via www.timesofisrael.com/plumbers-in-portugal-find-14th-century-ritual-bath/

Des employés municipaux qui réparaient une fuite d'eau ont découvert ce qui semble être les vestiges d'un mikvé vieux de 600 ans. La découverte a été faite dans la ville de Coïmbra quand des plombiers ont remplacé les canalisations d'un immeuble ancien dans ce qui était autrefois le quartier juif de la vieille ville, selon un article publié jeudi par le quotidien Plubico. Ce genre de petite piscine à des fins religieuses découverte dans le sous-sol d'un bâtiment de la Rua do Visconde da Luz, dans l'ancien quartier juif de la ville, est étonnamment bien conservée. On sait que la  Rua Visconde da Luz, anciennement appelé Do Coruche, était l'une des limites du quartier juif qui existait jusqu'au règne du roi Ferdinand Ier, vers 1370 ce qui indique que ce mikvé est antérieur à cette date.

Jorge Alarcão, un archéologue qui a été appelé pour étudier les structures, a déclaré : "C'est la 1ère découverte de ce genre faite au Portugal."

"Cela pourrait être la découverte archéologique la plus importante faite à Coimbra au cours des 70 dernières années", a commenté le maire de Coimbra, Manuel Machado. "Si d'autres chercheurs confirment cette découverte, ce mikvé sera un des plus anciens jamais découverts en Europe", at-il dit. [NDT : Il en existe des beaucoup plus anciens en Europe]

Les techniciens municipaux qui ont été obligés de creuser dans une petite cour derrière l'immeuble sont tombés sur une porte en métal qu'il ont du faire sauter. Ils sont tombés sur un escalier en pierre accédant à un sous-sol. 

Alerté, le Bureau de conservation du Centre Historique, a effectué deux visites les 18 et 19 Novembre, impliquant des techniciens de différentes spécialités, dont l'archéoloque Raquel Santos, l'historienne de l'art Luisa Silva et le restaurateur Manuel Matias.

Ils se sont rendus dans cette grotte de calcaire naturel, apparemment utilisée à différentes fins à travers les âges. Quand, en descendant les escaliers, la petite piscine est apparue, ils ont compris qu'il s'agissait d'une construction qui avait été soigneusement conçue.

Au dessus de la piscine, se trouve les traces d'une fresque antique avec des motifs floraux. Les techniciens sont convaincus que cette peinture probablement du XVIe ou XVIIe siècles correspond à la dernière phase d'utilisation de ce lieu avant l'Inquisition portugaise.

Adapté par Danilette

Articles liés :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article