Un petit tour dans la presse cette semaine, Nobeline

Publié le par danilette

UN PETIT TOUR DANS LA PRESSE CETTE SEMAINE sur le site http://echodupays.kazeo.com

 

Comme on avance inexorablement vers la date fatidique, on va mettre le paquet sur les candidats à la présidentielle, chez qui les cerveaux se sont mis en ébullition d’où il s’échappe une fumée un peu toxique.

Semaine du 30 mai au 5 juin 2011

 

Election présidentielle de 2012


Alain JUPPE,  ministre des Affaires étrangères

Il se dit prêt à se présenter à l’élection présidentielle de 2012 si, « pour des raisons hautement improbables…», Nicolas Sarkozy n’était pas en mesure de se présenter,« Voilà, je tenterai ma chance ». 

Autrement dit, si Nicolas Sarkozy ne fonce pas (dans le mur), il veut bien y aller à sa place ! Attention aux éclaboussures !!!


François HOLLANDE - PS

Son programme c’est …   la loi Hadopi !

Une révision du piratage sur internet est hautement prioritaire pour l’avenir des Français.

Ca commence par le piratage autorisé d’une chanson, ça finira bien par  le piratage de vos comptes bancaires.

Ne dit-on pas « qui vole un œuf vole un bœuf » ?


Jean-François COPE  -  UMP

Pour répondre à la lettre de Marine Le Pen, le secrétaire national de l’Union pour la Majorité Populaire, déclare qu’il traitera de la suppression de la bi-nationalité, en temps voulu. Comme dans les débats stériles précédents pour l’identité nationale et l’immigration, le calendrier de la présidentielle a prévu de saborder d’aborder le sujet dès le mois de juillet. Il prendra fin, comme les autres, 10 mois après… la présidentielle.


Les combinaisons :


Nicolas HULOT

Alors,  là, celui-là n’est pas encore mûr. On dira même qu’il est, à peine, vert-tendre. Comme il n’a pas compris que les écoloverts sont à gauche-toute, il vient de leur proposer une alliance avec Borloo !

La vilaine Joly s’en est étranglée. Elle a même confié qu’elle reconnaissait en Borloo, un clone de Sarkozy.

Pourtant les écoloverts ont mille fois déclaré qu’ils étaient réfractaires à tout clo(w)nage.

D’ici qu’ils demandent à faire éliminer ce clone interdit par la loi en vigueur en France, il n’y a qu’un pas. On serait Borloo, on se méfierait, non ?


Les communistes et les Mélenchonistes

Ha ! La clownerie n’a pas fini de nous amuser. Les 3% du PC hésitent à mélanger leurs torchons avec le 1% du chapeauté Mélenchon. Il leur faut une représentation, SEULS, dans ce grand cirque qui les verra, à coup sûr, s’affirmer sur la scène (clownesque) politique française. Non, mais …


OUF ! Et le FN n’est pas en reste dans tout ça.

Vous savez que les gens de la gauche ont décidé d’affréter « un bateau français pour Gaza » qui se joindra à la quinzaine de navires qui formera la prochaine flottille pour la paix. Normalement prévue en Mai, elle devrait larguer les amarres ce mois-ci.

C’est donc au Conseil Régional Rhône Alpes que revient le fleuron de cette armada française.

Le Front National (régional) vient de se rallier à la brochette rose, rouge, verte des pro-palestiniens dans cette expédition courageuse.

Oui-oui !

L’alliance Gauche-FN vient de voir le jour en Rhône-Alpes, pour la plus grande  joie des Fédérations nationales de ces partis.

Aubry crie au scandale et Marine fait le nettoyage par le vide !


Ils pourraient organiser un « train français pour Paris » - ça nous reviendrait moins cher - pour libérer les parisiens et les banlieusards de l’occupation de leur territoire.

Car la guerre civile entre les deux ethnies fait rage, aussi, dans la région.


Le maire rouge (ou rose) de Sevran fait appel aux casques bleus

Dans le conflit qui dure depuis trop longtemps au Proche-Paris, les médiateurs ne se bousculent pas au portillon. Alors, le maire de Sevran qui voit la sécurité de ses frontières lourdement menacée demande à l’Onu, par l’intermédiaire de la France, de venir régler le problème en lui envoyant son armée, la FINUP, (« P » pour Paris) pour mettre un terme à cette guerre.

Devront-ils tirer sur les belligérants ? demande le journaliste.

- Non, bien sûr, ils seront présents, seulement, répond le maire.

Comme au Liban, évidemment !


Et l’Union Européenne, toujours …

Nous avons vu la semaine dernière, à l’issue du nième G8 qui s’est tenu à Deauville, que la largesse de l’Europe est sans limite. Des milliards d’euros ont été consentis aux pays arabes en voie de démocratisation. 

Tous les ans est voté - et versé - par l’Europe, le montant de l’aide apportée aux Palestiniens qui pleurent toujours qu’ils n’ont pas de sous, pas d’Etat, qu’ils n’ont que des peignes et pas de cheveux.

Cette aide européenne leur est allouée, en prévision d’un Etat qui ne verra, certainement, jamais le jour. Vu que les israéliens s’en tiennent à leur sécurité (ils ont raison) et que les palestiniens convoitent le bien des israéliens (on connaît).

Donc, l’UE vient d’accorder, en rallonge,  la bagatelle de 6 millions d’euros aux palestiniens qui devront aider… « à soutenir  le développement culturel, sanitaire et humanitaire des habitants de Jérusalem » ! Culturel, cultuel, humanitaire… on entend toujours les mêmes mots, rien que des mots !

Les palestiniens, quant à eux, estiment que cette somme, tombée du ciel (de nos sous),  servira à « déjudaïser Jérusalem ».

Ha ! En achetant des roquettes et des tanks pour éradiquer les juifs de la ville ?

En attendant, les « chefs exilés du futur Etat » engrangent un bon paquet de fric qui servira peut-être de parachute doré au cas où…

Et, pendant ce temps, les idiots utiles qui payent, contraints et forcés, ces sommes astronomiques aux pays arabes, continuent de trainer la savate dans leur pays colonisé et en guerre contre l’occupant.

Mais, nous, nous ne découvrons pas, seulement aujourd’hui, que le Hezbollah s’autofinance par le trafic de la drogue. Avant lui, le Fatah révolutionnaire de la Palestine, aujourd’hui légalement en place, dirigé à l’époque par feu Yacer Arafat, n’a survécu que par ce trafic. Il payait en tonne de shit, les armes que lui vendaient les pays occidentaux.

On paye deux fois ! Vous comprenez ?

Pour finir ce survol de l’actualité de la semaine, nous parlerons


D’UN FILM, bientôt en tournage

Le film de Dieudonné (on-sait-pas-quand !) M’Bala M’Bala qui vient, lui, de s’associer avec un producteur iranien pour financer son« Antisémite ».

Le directeur de l’HACC, c’est le nom de la société de production iranienne, Ali-Akbari, reconnaît que « c’est en raison de [ses] croyances antisionistes qu’il a accepté de produire le film ».

Et savez-vous où sera tourné ce « film » … en France, dès le mois prochain !

 

Les « antifrançais, antiracistes et antisémites » ont de beaux jours devant eux dans le Pays des Droits de l’Homme.


Ô France, tu me feras crever mais je t’aimerai toujours !


Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article