L'UNESCO donne une énième gifle à Israël, Deborah Fait

Publié le

http://www.informazionecorretta.it/main.php?mediaId=115&sez=120&id=37152

Israël vient encore de recevoir une gifle de l'Organisation des Nations Unies, par l’intermédiaire d’une de ses diverses instances et organisations. Cela commençait à nous manquer vraiment, ça faisait tellement longtemps qu'on n'avait pas été condamné ! Mais cette fois, ce n'est pas une condamnation, c'est bien pire, il s'agit de délégitimation et de mépris non seulement pour Israël mais pour le Judaïsme et pour le Peuple juif dans son ensemble.

Je parle de l'Unesco, c'est-à-dire l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture à l’intérieur de laquelle le bloc des votes arabes forme désormais une nette majorité comme dans tous les organismes dépendant des Nations unies. L'Unesco donc, a décidé de considérer les Lieux sacrés des Juifs comme appartenant légitimement à la Palestine occupée.

Il faut pourtant toujours garder à l'esprit que cette Palestine bénie ou maudite n'existe pas encore, elle n'existe pas, parce que les Palestiniens après plus de 60 ans, ne veulent toujours pas s'asseoir à une table pour discuter. Ils adorent se lamenter, dire que tout est à eux, accuser Israël de toutes les monstruosités, monter le monde entier contre lui mais pour s'asseoir, pour discuter, pour négocier et pour prendre des décisions définitives, il ne faut pas rêver.

Donc maintenant le moment est arrivé de nous enlever nos Lieux sacrés, ceux où les Juifs priaient alors que l'Islam n'existait pas encore, alors que Mahomet n'était pas encore né et alors que n'existaient pas encore ni Rome, ni Paris, ni Londres.

Bien avant, les Juifs priaient déjà sur les tombes de leurs Patriarches, là où sont enterrés depuis près de 4000 ans Abraham, Isaac, Jacob, Sarah, Léa et Rachel.

Vous devez savoir qu'on a changé le nom du tombeau de Rachel qui est devenu une mosquée et qui s'appelle la mosquée Bilal bin Rabah. Qui était ce Bilal ? Peut-être un imam célèbre, peut-être un de ceux qui prêchaient cette loi du Coran : « si vous voyez un Juif, tuez-le immédiatement ».

Donc avec 44 voix pour, une voix contre et 12 abstentions, l'Unesco a déclaré que cette mosquée, l'ex-tombeau d'une certaine Rachel que les Juifs appelle « notre mère », est une partie intégrante de la Palestine occupée et que « toute action unilatérale des autorités israéliennes sera considérée comme une violation du droit international ».

Ca ne leur vient pas à l'esprit à ces gens intelligents que ce sont eux qui violent le droit international en remettant à un pays qui n'existe pas, les lieux sacrés d'un peuple ancien qui vit dans un pays qui existe bel et bien et qui s'appelle Israël.

Ils y auront certainement pensé mais la ligue Arabe et les Palestiniens ordonnent et l'ONU obéit.

L'Islam a vu le jour entre l'an 610 et 632 de notre ère.

Le Judaïsme est né plus de 2000 ans avant l'Islam et Mahomet, le plagiaire a écrit le Coran en se basant sur le Judaïsme et sur le Christianisme, il a copié tout le monde en ajoutant quelques idées personnelles ou celles de ses bergers.

Les tombeaux des Matriarches et des Patriarches du Peuple juif existent depuis des milliers d'années et maintenant les Musulmans sont en train de se les approprier. Ils ont pris le Mont du Temple, ils ont griffonné des phrases en arabe dans les catacombes de nos tombeaux sacrés à Hébron. 

Quand Jérusalem était occupée par la Jordanie, celle-ci a détruit des centaines de synagogues, de tombes juives, des cimetières entiers, des églises et ni les Juifs, ni les chrétiens ne pouvaient s'approcher de leurs sites sacrés.

C’est arrivé il y a seulement 40 ans, pas 400 ans et ça a duré 20 ans pendant lesquels ils n'ont pensé qu'à détruire ; personne n'a dit : « allons-y, faisons un État palestinien », personne n’y a pensé, les Arabes de Palestine se sont souvenus qu’ils voulaient un État seulement après 1967 et depuis ils nous cassent les pieds et la seule chose qu'ils font pour essayer de l'obtenir, c'est clamer « nous voulons aussi Haïfa et Tel-Aviv ».

« Territoires occupés de Palestine », ça veut dire quoi ? Depuis quand ces territoires appartenaient à un État palestinien ? Quel État palestinien ? Quelle était sa capitale ? Quelle langue y parlait-on ? Il n’a jamais existé. Il n'y avait rien de tout cela et maintenant ils veulent tout, ils veulent Israël, ils veulent nos Patriarches, ils répandent même la rumeur que le juif Jésus était palestinien, même s’il y a 2000 ans, les Arabes n'existaient pas, encore moins les Palestiniens dans les Royaumes d'Israël, on murmure même qu'à l'époque, les Arabes consistaient en quelques tribus nomades et misérables qui parcouraient les déserts d'Arabie.

C'est de la folie, mes amis, désormais ils ne savent plus quoi inventer pour nous donner des coups de pieds dans l'estomac. Ils veulent tout nous enlever et ensuite nous condamner si nous avons le malheur de nous défendre becs et ongles ; ils menacent même de prison nos politiciens et nos militaires qui se rendent en Angleterre, en Espagne, dans ces pays qui accueillent à bras ouverts les purs musulmans, peu importe qu'ils soient terroristes ou assassins.

Toutes les portes sont ouvertes aux Arabes, même au Hezbollah considéré pourtant comme un mouvement terroriste, mais si Tsipi Livni met les pieds en Angleterre, elle risque une arrestation. Comment en est-on arrivé là ? On accepte un terroriste assassin qui représente une organisation de tueurs mais on n’accepte pas un représentant du gouvernement israélien?

Le parrain des pendaisons de gays et de femmes, Ahmadinejad peut aller parler à l'ONU mais un Israélien risque de se faire arrêter s'il met les pieds à Londres ?

Quel est ce monde, est-il devenu une propriété musulmane ?

Eurabia ? C'est encore pire qu'Eurabia c'est désormais Mondarabia.

Et pourtant tous les gens sont contents et heureux, ils partent en vacances, ils chantent comme des pinsons, ils se convertissent à l'islam qui est si séduisant, des femmes ex-féministes parlent de la Burka comme d'un symbole de la libération de la femme (et dire que quand j'étais jeune, j'en ai attrapé des chaînes sur la tête de la part des fascistes et des communistes, pour libérer les femmes qui maintenant aiment et défendent la Burka), ils se mettent en colère seulement quand ils lisent le mot « Israël », alors la chanson se bloque et il commence la litanie : « fascistes, occupation, Palestine libre, Israël hors de Palestine ».

Et après vous dites qu'il n'y a pas de haine pour les Juifs ?

Qu'Israël est critiquable comme n'importe quel pays et que la critique n'est pas antisémite ?

Mais quelle idiotie !

Est-ce une critique [légitime], quand on met Israël et seulement lui sur le banc des accusés ?

Est-ce une critique, quand on nous traite de fascistes parce que nous voulons défendre notre majorité dans l'unique pays que nous avons ?

Est-ce une critique quand on donne aux Arabes nos Lieux sacrés ?

Est-ce une critique quand on nous boycotte dans tous les domaines, que ce soit commercial, industriel et pire encore scientifique et culturel ?

S'agit-il de critiques quand on rédige des documents de condamnations contre Israël, contraint de faire la guerre, sans jamais nommer le terrorisme ?

S'agit-il de critiques lorsque pas une journée ne s'écoule sans qu'Israël ne soit reconnu coupable de quelque chose, lorsque notre politique intérieure et même des affaires criminelles qui pourtant ne font défaut à aucun pays du monde, sont examinées au peigne fin, dans le but de nous condamner ?

Est-ce une critique de se faire traiter de fascistes pour ne pas inclure dans nos programmes scolaires, cette chose appelée Nakba, c'est-à-dire la souffrance des Palestiniens en 48 ?

Est-ce qu’en Amérique, on étudie le point de vue japonais dans le conflit américano-japonais ?

Aucun pays au monde ne fait étudier dans les écoles les sentiments de l'ennemi en cas de guerre.

En Italie, pendant des décennies, aucun étudiant ne savait qu'il y avait eu des Italiens chassés de leurs maisons et de leurs terres en Istrie et l'ex-Yougoslavie n'a jamais dans un livre d'histoire parlé de la souffrance de ces Italiens.

Alors pourquoi Israël doit-il le faire ? Pourquoi Israël doit-il toujours faire ce à quoi personne ne songe et s’il refuse, alors une fois de plus il est traité de fasciste ?

Il y a eu une guerre, Israël a été attaqué par cinq armées arabes en même temps. Cette guerre, c’est 6000 Israéliens morts, des soldats et des civils et si nous avions perdu cette guerre-là, Israël aurait cessé d'exister et il fallait en plus se soucier de nos ennemis ?

Et aujourd'hui, après sept guerres et des années de terrorisme, il faudrait qu'on fasse aussi étudier à nos enfants qui ont perdu un grand-père ou une grand-mère ou un père ou un frère ou une mère, comment ont souffert les pauvres Palestiniens ?

S'ils avaient accepté le plan de partition, personne n'aurait souffert, personne ne serait mort et aujourd'hui même les Palestiniens vivraient dans la prospérité au lieu d'élever leurs enfants dans la haine !

Aujourd'hui, après 63 années de désespoir, de douleurs, de guerres, d'autobus explosés et de restaurants réduits en cendres avec à l'intérieur des centaines de corps, une organisation qui devrait être en charge de la Paix, de la Justice, de la Culture nous enlève nos Patriarches, annule notre histoire millénaire, la délégitime, la méprise, humilie Israël et donne une énième satisfaction à nos ennemis de toujours, ceux-là même qui ne nous ont pas permis de vivre un seul jour de sérénité depuis 63 ans.

J'aimerais tant être très croyante et croire, en m'illusionnant, que le D. d'Israël ne permettra pas cette énième gifle, cette immense injustice contre son peuple. Deborah Fait.

adapté de l'italien par Danilette. 

Publié dans Deborah Fait, Onu - Ong, Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

serge yana 07/11/2010 16:30



il faut enfin laisser le monde crier et s'agitter, gérer nos affaires à notre idée interdire aux arabes(il n'y a pas de palestiniens)ce qu'israel estime devoir leur interdire, leur dire que nous
voulons la paix sans rien leur donner; que s'ils veulent quoi que ce soit, il doivent faire la guerre et la gagner



Liliane Bronner 07/11/2010 14:27



Excellent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



danilette 07/11/2010 15:08



J'aime bien ce qu'elle écrit, c'est toujours dans un langage très direct, rempli d'émotions...