Une bonne nouvelle... d'Albanie, Angelo Pezzana

Publié le par danilette

La bonne nouvelle arrive d'Albanie, lettre de Jérusalem, Angelo Pezzana

www.informazionecorretta.com/main.php?mediaId=115&sez=120&id=45722

 Sali Berisha

Le président Mahmoud Ahmadinejad, a menacé une nouvelle fois Israël, accusant l'état juif d'être "une tumeur cancéreuse". Rien de nouveau, il répète depuis des années que la « simple existence du régime sioniste est une insulte à l’humanité et à toutes les nations du monde ». Il l’a encore répété vendredi dernier et la plupart des journaux, trop occupés à blâmer Israël, n’ont pas eu de réaction. Le droit de se défendre existe pour tous les états du monde, sauf un. Ahmadinejad a ajouté dans la même intervention que « la lutte contre les sionistes élimine les obstacles empêchant de sauver le monde de l’exploitation, de la dépravation et de la misère ». Le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei s’est joint à lui dans ses bons vœux et a prophétisé que dans un avenir proche, la terre d’Israël retournera aux mains des Palestiniens, car Israël sera détruit.

 

On pouvait s’attendre à lire des analyses et des commentaires indignés de la part des chefs d’états, des premiers ministres, des responsables religieux, ces derniers toujours prêts à invoquer la paix entre les hommes de bonne volonté… mais rien n’est venu. La volonté du Criminel suprême iranien doit être partagée puisqu’elle ne suscite pas de critiques.

 

Il existe quand même une bonne nouvelle, il y en a un au moins qui a élevé la voix pour crier haut et fort qu’Ahmadinejad exprime et partage la même idéologie qu’Adolf Hitler, il a dit que c’était de la paranoïa et que sa course aux armes nucléaires devait être stoppée immédiatement parce que c’est un défi à la stabilité du Moyen-Orient et une menace pour la paix mondiale. Il a dit clairement « maintenant », il n’a pas dit dans six mois, il n’a pas dit qu’il faut continuer avec les sanctions, non, il a dit qu’il faut l’arrêter immédiatement, à n’importe quel prix.

 

On peut penser que finalement, l’Europe chrétienne prend conscience du danger que représente l’Iran pour le monde libre, quelqu’un intervient, il était temps ! Mais qui est cet homme courageux, qui ne craint pas d’être qualifié de va-t-en guerre ? S’il n’est pas juif, c’est sans doute un ami des juifs, une catégorie de méchants, qui ne bénéficie pas de la bienveillance des media… non, il n’est ni juif ni chrétien, il est… musulman. Il s’appelle Sali Berisha, c’est le Premier ministre de l’Albanie, un pays à majorité musulmane, et il faut lui rendre honneur. S’il réussit à faire des émules dans le monde musulman, dominé par le fanatisme et la peur, alors il reste un peu d’espoir.

 

C’est un grand plaisir de penser que parmi les Churchill actuels, se trouve un musulman. Après ses déclarations, Israël est moins seul.

Traduit par Danilette

Publié dans Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean 29/08/2012 18:25


Etonnant, mais il y a des gens réalistes partout, mais je crains qu'ils ne puissent pas faire grand chose !!!!