Une grossière manipulation du site mediapart pour appeler au boycott d'Israël

Publié le par danilette

Le 21 juillet 2014, le site Mediapart publie un article intitulé : Liste des produits d'Israël à boycotter : http://blogs.mediapart.fr/blog/jjmu/210714/liste-des-produits-disrael-boycotter dont voici un extrait :

"Liste des produits israéliens à boycotter 
Face au drame des Palestiniens, nous ne pouvons pas faire grande chose, à part relayer les informations qui nous parviennent. Hors cela, il y a tout de même une arme en notre pouvoir, le boycott. En effet de nombreuses entreprises, israéliennes ou non, soutiennent la politique sioniste d’occupation. En voici une liste, à vous de faire le reste : 
Parmi les produits israéliens : 
Carmel (fruits et légumes) - Jaffa (fruits et légumes) - Kedem(avocats) - Coral (Cerises) - Top (fruits et légumes) - Beigel (biscuits apéritifs) - Hasat (agrumes) - Sabra (repas complets) - Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés) - Dagir (conserves de poissons) - Holyland (miel, herbes) - Amba (conserves) - Green Valley(vin) - Tivall (produits végétariens) - Agrofresh (concombres) - Jordan Valley (dattes) - Dana (tomates cerises) - Epilady (appareils d’épilation) - Ahava (cosmétiques de la Mer morte) 

Le code barre sur la plupart des produits israéliens commence par : 729"

etc... dans la même veine  


Cet article est déjà suffisamment honteux et rappelle de terribles souvenirs aux Juifs qui ont bonne mémoire mais pour pousser un peu plus l'infamie, l'article est illustré par une vidéo d'un court extrait où Coline Serreau (la réalisatrice des films : Trois hommes et un couffin, Chaos, etc.) parle d'un boycott que les auteurs essaient de faire passer pour un appel au boycott d'Israël. Or il n'en est rien, elle parle en fait de son film documentaire sorti en 2010 : 

Solutions locales pour un désordre global, lien,  lien,

Il est honteux de détourner ce que dit Coline Serreau pour essayer de l'appliquer au boycott d'Israël ! Elle parle effectivement d'un boycott mais celui des multinationales du secteur chimique des fertilisants, des pesticides, des insecticides et des semences !

"Le dérèglement écologique mondial est une conséquence directe de notre système de production et de consommation. Il en résulte une crise profonde des ressources de la terre qui menace gravement la sécurité alimentaire de la planète. Pourtant, des solutions existent. Et toutes de fondent sur l'élaboration d'un autre type de société... Il est urgent de présenter ces alternatives qui promettent de sauver la planète et l'humanité par la même occasion" 

"Les films d'alertes et catastrophistes ont été tournés. Ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu'il existe des solutions, faire entendre les réflexions des philosophes et économistes, qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s'est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives". Coline Serreau

Solutions locales pour un désordre global            

Voici la video où il n'est absolument pas question
d'Israël mais de son film ! 

 

 

 

 



Il faut lire les commentaires sous l'article et sous la video de tous ces gens haineux aux facultés intellectuelles réduites par cet abrutissement sans nom, je leur conseille d'être cohérents dans leur boycott, voici une vraie liste de produits juifs, qu'ils essaient donc de s'en passer : Pour un boycott efficace des "produits juifs" !

Ils ont réussi, l'usine Sodastream de Mishor Adumim, dans la banlieue de Jérusalem situé à 15 km, va fermer, contrairement au désir des employés palestiniens qui non seulement se retrouvent au chômage mais perdent des conditions de travail exceptionnelles. Comme on le voit dans cet extrait essayaient de convaincre tous ces prétendus défenseurs de la cause palestinienne de les laisser continuer à travailler en paix et en harmonie avec leurs collègues de travail israéliens, voir ici

 

Dernière mise à jour 3/9 15:40

Commenter cet article

kravi 02/09/2014 15:49


Moi qui croyais sottement que le boycott ou l'appel au boycott étaient des délits punis par la loi.


Gageons que médiapart ne sera pas inquiété par les salopards tapisseurs du mur des cons.