Une nouvelle mosquée à Gaza, sur l'emplacement de la synagogue de Netzarim

Publié le par danilette

Sources : 

Rien de nouveau sous le soleil !

La grande mosquée de Gaza-ville était à l'origine une église batie au XIII° siècle par les Croisés sur une ancienne synagogue dont les colonnes avaient été conservées... [Michael Avi-Yonah dans La Terre Sainte] mais attention à vous, si vous le racontez aux "Palestiniens" de Gaza...
Ce n'était d'ailleurs pas l'unique synagogues de Gaza, il existe des vestiges d'autres synagogues1

Voici la nouvelle mosquée et le sermon de la prière du vendredi

Autrefois, la très belle synagogue construite sur le sable de Netzarim

Destruction de la synagogue de Netzarim

Saccages de synagogues et de restes d'implantation à Gaza, 12 septembre 2005

 Sources : YNET (Yediot Aharonot) et Haaretz

Des milliers de Palestiniens se sont infiltrés durant la nuit du 12 septembre dans les implantations évacuées de la bande de Gaza, et se sont mis à brûler des synagogues, des établissements publics, et à détruire tout ce qu'ils pouvaient.

A environ 2h30 du matin, une foule palestinienne venue de Khan Younès a envahi l'ex-implantation de Morag et a mis le feu à la synagogue. La foule en fête hissait les drapeaux de l'OLP et du Hamas, tirait des balles en l'air et des feux d'artifice. "Ce n'est que le premier pas de la libération. Demain, on libérera la Palestine toute entière" criaient la foule. Des jeunes ont même arraché des cadres de fenêtres et des poteaux électriques. Les policiers palestiniens restaient stupéfaits face à ce spectacle sans pouvoir prendre le contrôle sur les vandales. Plus tard, la foule déchaînée a gagné Netsarim, cassé les fenêtres de la synagogue abandonnée et tenté de la brûler. Des scènes semblables se sont déroulées à Neveh Dekalim où la synagogue a été incendiée et à Netzer Hazani (Ynet).

Le Ministre des Affaires étrangères Silvan Shalom a dénoncé la mise à feu des synagogues et a dit que "la profanation des synagogues est un acte de barbarie de gens n'ayant aucun respect pour les lieux de culte" (Harretz). Le Président de l'Autorité Palestinienne a publié très tôt ce matin un communiqué annonçant la destruction prévue des synagogues par l'Autorité Palestinienne (Ynet). 


Voici les merveilleuses serres de
Netzarim 
puis 2 semaines après
l'évacuation, après le saccage des
Palestiniens (il vaut mieux vivre
des généreuses subsides de
l'UNRWA,ONU, UE, USA...)

et un peu plus tard en oct 2006
voici ce qu'on découvert des soldats
israéliens au cours d'une incursion
pour faire cesser les tirs de roquettes :
les serres étaient utilisées pour
abriter des tunnels de contrebande
d'armes 

1 Gaza a été un carrefour stratégique entre l'Égypte et les Empires Assyriens et par conséquent tout le monde y compris les Babyloniens et les Perses se sont battus pour la contrôler. Alexandre le Grand l'a conquise et transformée en une splendide ville hellénistique. Les Hasmonéens en ont également pris le contrôle au cours de leur règne court. Durant la période byzantine (du IVe au VIe siècle de notre ère), les Juifs ne pouvaient pas entrer à Jérusalem et effectuaient leurs fêtes de pèlerinages à Gaza qui hébergeait alors une importante communauté juive.
Une synagogue de la période byzantine a été trouvée avec des vestiges de mosaïques. Elle qui se caractérise par son plan inhabituel qui comporte cinq ailes parallèles. Dans celle du centre, on voit le roi David, vêtu en empereur byzantin mais occupé à charmer les bêtes sauvages avec sa lyre. Une inscription nous apprend que cette synagogue a été bâtie en 508.
En 634, les Arabes conquièrent la bande de Gaza. Sous leur domination, il y avait une présence juive dans la ville et les environs, surtout des colonies agricoles juives qui subsistèrent jusqu'aux Croisés.
Les premiers témoignages du renouveau d'une présence juive datent du XIVe siècle. Au XVe siècle, Gaza était une grande belle ville avec une florissante communauté juive. Au XVIe et XVIIe siècle la ville et ses environs comportent à nouveau des colonies juives de caractère agricole.
La colonisation juive dans la région a été relancée au XIXe siècle. Itshak ben Zvi, le 2ème président de l'État d'Israël a rappelé avoir visité la communauté juive dans la bande de Gaza plusieurs fois avant la première guerre mondiale. La communauté juive a été anéantie pendant les émeutes arabes sanglantes de 1929.  Sources Michael Avi-Yonah et Eilat Mazar  

Lire aussi :  Ganei Tal était un petit village près de la mer, propre et verdoyant à Gaza

"Nous sommes arrivés dans désert jaune, un beau paysage, une mer d'un bleu profond, et une rangée de palmiers dattiers, la Muwasi, sur le rivage. La terre à côté des maisons était nu, pas d'arbres, ni fleurs, ni oiseaux et pas de pluie. Nos voisins arabes n’osaient pas travailler cette terre: "La terre est maudite", disaient-ils, "seuls des fous peuvent penser cultiver quelque chose dans le sable"
La volonté, la prière et la foi peuvent tout changer.
Les oiseaux ont commencé à venir, plus de pluie aussi, les fleurs ont fleuri, la ferme arborait pelouses, arbres et autres plantes, le désert petit à petit est devenu un paradis terrestre". 

Le détournement musulman de Ground Zero, Daniel Greenfield

mise à jour 19 juin 0h45

Commenter cet article