Le point sur la situation en Syrie par MEMRI

Publié le par danilette

MEMRI Middle East Media Research Institute 

Enquête et analyse n° 661

 Facebook Syrie : Appels à manifester le 5 février 2011

 Par Yael Yehoshua *

 NB : Les chiffres fournis ci-dessous sont exacts à la date du 31 janvier 2011.

 Introduction

 Depuis plus d´une semaine, des militants syriens font grand usage de facebook pour appeler à des manifestations de masse en Syrie, le 5 février 2011. Le 5 février a été appelé "Journée de la colère". Sur les pages facebook créées à cet effet, des membres appellent les Syriens à descendre dans la rue à cette date et à manifester pacifiquement dans tout le pays, ainsi que devant les ambassades de Syrie des capitales arabes et européennes, en signe de protestation contre l´oppression du régime syrien. Ces pages facebook présentent en outre des images et des vidéos fustigeant le président syrien Bashar El Assad et appuyant les manifestations contre le pouvoir.

 Les organisateurs ont affirmé leur soutien des manifestants en Tunisie et en Egypte et ont adopté une stratégie identique : ils ont ouvert des pages facebook dans le but de diffuser le lieu et l´heure des manifestations, et ont créé une photo à endosser par tous les sympathisants de la cause sur leur profil facebook. L´activisme syrien sur facebook est toutefois limité, comparé à celui des militants tunisiens et égyptiens : le nombre de personnes qui se sont enregistrées sur ces pages est moins important que pour l´Egypte et la Tunisie, et une partie d´entre elles se trouve en dehors du pays.

 Parmi les partisans de cette "Journée de la colère" se trouvent le Bloc islamique indépendant, qui fait partie du mouvement d´opposition de la "Déclaration de Damas". Celui-ci appelle les Syriens à prendre part à une "manifestation générale et un rassemblement de masse" devant le Parlement, le 5 février à Damas. En outre, l´organisation fait l´éloge des manifestations tunisiennes et égyptiennes, et met en garde le régime syrien contre la poursuite de l´oppression, de la corruption et des arrestations politiques. (2) Des sites ont aussi publié un message des "Comités populaires de la province d´Alep" annonçant un rassemblement de protestation le 5 février dans le centre d´Alep, deuxième plus grande ville de Syrie. (3)

 Les organisateurs des manifestations prévues à Damas et à Alep ont énoncé leurs demandes comme suit : une amélioration des conditions de vie, le respect des Droits de l´Homme, la liberté d´expression pour tous les citoyens syriens et un plus grand pouvoir d´influence des jeunes en Syrie. Ils ont demandé à ce que les protestataires arrivent munis de drapeaux syriens et de banderoles. (4)

 Le régime syrien est sur ses gardes face à l´éventualité d´une propagation des manifestations sur son territoire. Le 29 janvier 2011, les autorités syriennes empêchaient la tenue d´une manifestation de solidarité avec les manifestants égyptiens devant l´ambassade d´Egypte à Damas, craignant que la situation ne dégénère. (5) On rapporte en outre que le chef des services de sécurité syriens, Ali Mamlouk, a rencontré des gouverneurs de provinces et des commandants de la police pour préparer l´éventualité de manifestations dans le pays. (6)

 S´agissant de l´accessibilité à facebook, qui joue un rôle crucial dans la mobilisation populaire des différents pays arabes actuellement en proie aux soulèvements, les rapports se contredisent : selon un rapport d´Alarabiya.net, mis en ligne le 25 janvier 2011, les autorités syriennes ont restreint l´accès à facebook dans le but d´empêcher la propagation des émeutes en Syrie, mais certains utilisateurs tentent toutefois d´accéder au réseau par des moyens détournés. (7) L´agence de presse syrienne SANA a pour sa part nié les faits, affirmant que l´accès à Internet était libre dans tout le pays. (8)

 Ci-dessous des exemples de l´activisme syrien sur facebook, en prévision du 5 février 2011 :

 Pages facebook créées pour diffuser l´information des manifestations du 5 février :

 En prévision des événements, plusieurs pages facebook ont été créées, des pages intitulées "Journée syrienne de la colère", "La révolution syrienne contre Bashar El Assad", "Vers l´action populaire en Syrie : Journée de la colère du 5 février 2011". Ces trois pages comprennent quelques 5000 membres inscrits, mais le nombre augmente d´heure en heure.

 Page facebook lancée en prévision des manifestations, 1500 membres :

http://www.facebook.com/pages/ywm-alghdb-alswry/147151028676674?ref=nf

 Page "Action populaire", 1000 membres : http://www.facebook.com/pages/nhw-hrak-shby-fy-swryt-ywm-alghdb-5-shbat-2011/175027102541306

 Page intitulée "La révolution syrienne contre Bashar El-Assad" :http://www.facebook.com/note.php?note_id=136763013004194#!/Syrian.Revolution

 Des appels à rejoindre les groupes facebook de la "Journée de la colère" et à participer aux manifestations ont aussi été diffusés par twitter.

 Compte twitter consacré à la Journéede la colère en Syrie : http://twitter.com/AngrySyriaDay

 Des pages spéciales ont également été créées sur facebook pour permettre aux utilisateurs de confirmer leur participation aux manifestations. Ainsi, une page intitulée "Journée de la colère en Syrie – Action populaire en Syrie" appelant à la tenue de manifestations en Syrie et à l´étranger, affiche 127 confirmations, et une autre page annonçant une manifestation prévue sur la place Sa´d Allah Al-Jabiri d´Alep en affiche 194.

 Page "Action populaire", 127 confirmations : http://www.facebook.com/event.php?eid=175308452510885#!/event.php?eid=149985825055327

 Page consacrée à la manifestation d´Alep, 194 confirmations :http://www.facebook.com/event.php?eid=175308452510885#!/event.php?eid=149985825055327

 Communiqué diffusé sur facebook : Journée de la colère, une manifestation apolitique pour changer notre condition amère

 Un communiqué mis en ligne sur plusieurs pages facebook et différents sites Internet, portant le titre de "Journée syrienne de la colère, le 5 février 2011", souligne : "Les protestations des autres peuples arabes n´ont pas été motivées par une volonté plus grande que la nôtre ou par des capacités plus importantes. Les régimes [d´Egypte et de Tunisie] ne sont pas moins cruels et violents que le régime de notre pays, mais [les peuples égyptien et tunisien] ont élevé l´étendard de la liberté et de l´honneur et ont tenu bon. La Journéesyrienne de la colère est un appel national indépendant de tout bloc ou mouvement politique. Il [exprime] la volonté du peuple, qui aspire à la liberté, entend s´élever contre sa condition amère et remédier à la situation économique déplorable qui se détériore de jour en jour." Les pages facebook appellent à diffuser le communiqué sur autant de sites et de tribunes que possible.

 Le communiqué : http://www.facebook.com/pages/ywm-alghdb-alswry/147151028676674

 Pancarte virtuelle appelant à manifester : "Samedi 5 février, dans toute la Syrie, dans chaque rue, contre l´oppression et la corruption" : http://www.facebook.com/pages/ywm-alghdb-alswry/147151028676674?ref=nf#!/photo.php?fbid=147362948655482&set=a.147230262002084.27852.147151028676674

 Photo de profil commune pour la Journéede la colère

 Comme lors de campagnes de protestation antérieures, des utilisateurs de facebook ont mis en ligne une photo de profil commune consistant en un drapeau syrien accompagné de la légende : "Journée syrienne de la colère, 5 février 2011".

 Photo de profil commune : http://www.facebook.com/pages/ywm-alghdb-alswry/147151028676674?ref=nf#!/photo.php?fbid=147230265335417&set=a.147230262002084.27852.147151028676674

 Celle-ci est utilisée par de nombreux membres.

 Images anti-Assad sur les pages facebook syriennes

 Les pages syriennes de facebook incluent aussi des images anti-Bashar Assad, où le président syrien est représenté la corde au cou, rappelant le sort de Saddam Hussein :http://www.facebook.com/event.php?eid=175308452510885#!/photo.php?fbid=1821234888256&set=o.420796315726 

 Une photo de Moubarak dans une situation identique a été mise en ligne sur une page égyptienne de facebook : http://www.facebook.com/ElShaheeed?ref=mf

 Voir les images de la page "Journée de la colère" : http://www.facebook.com/photo.php?pid=501159&o=all&op=1&view=all&subj=147151028676674&aid=-1&id=100000717707772&oid=147151028676674#!/pages/ywm-alghdb-alswry/147151028676674?v=photos

 La contre-campagne syrienne de soutien au régime

 En réaction, des pages ont été créées sur facebook dans le but de soutenir le régime syrien et d´endiguer la manifestation prévue pour le 5 février.

 Page intitulée "Contre le rassemblement de la Journéede la colère du 5 février – Allah est le protecteur de la Syrie" : http://www.facebook.com/pages/dd-wqft-5-shbat-w-dd-ywm-alghdb-alswry-w-swrya-allh-hamyha/160085677377630

 Page consacrée à l´organisation d´une marche de soutien à Assad le 15 février :http://www.facebook.com/pages/msyrt-mhbt-lqayd-alwtn-wlswrya-alhbybt-fy-15-shbat/126060727462044?v=wall#!/pages/msyrt-mhbt-lqayd-alwtn-wlswrya-alhbybt-fy-15-shbat/126060727462044?v=wall

 Yael Yehoshua est directrice de recherche au MEMRI

 

Notes : 

[1]Voir aussi MEMRI Special Dispatch No. 3521, "Arab and Iranian Reactions to the Tunisia Uprising,"http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/254/0/4926.htmet MEMRI Inquiry & Analysis No. 659, "Social Networks Harnessed by Protest Movement in Egypt," http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/4949.htm.

[2] Syriahr.com, 27 janvier 2011.

[3] Elaph.com, 28 janvier 2011.

[4] http://www.syriakurds.com/home/index.php?option=com_content&task=view&id=21854&Itemid=28;

http://www.facebook.com/home.php?sk=group_158766734172987&ap=1#!/home.php?sk=group_158766734172987&ap=1#!/profil.php?id=100001875828195.

[5] Syriahr.com, 30 janvier 2011.

[6] Sooryoon.net, 29 janvier 2011.

[7] Alarabiya.net, 27 janvier 2011.

[8] Sana.sy, 29 janvier 2011.

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

 Pour consulter l´intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d´accès, visiter le sitewww.memri.org/french.

 Le MEMRI détient les droits d´auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu´avec mention de la source.


Publié dans Syrie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article