Uptodate Libye

Publié le par danilette

 sources : l'express.fr, 20minutes et différents blogs : 

SOULÈVEMENT - En Libye, au Yémen, au Bahreïn, la révolte continue de gronder...

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/libye-l-armee-de-l-air-tire-sur-la-foule-a-tripoli_964565.html http://www.20minutes.fr/article/673723/monde-suivez-evenements-monde-arabe-direct-lundi-armee-bombarde-tripoli-fait-de-nombreux-morts

19h40 Le président de la République Nicolas Sarkozy a condamné "l'usage inacceptable de la force" en Libye. Il a également exigé "l'arrêt immédiat" des violences et appelé à une "solution politique afin de répondre à l'aspiration du peuple libyen à la démocratie et à la liberté". 


19h27 De nombreux témoignages, rapportés par Reuters, la BBC et le Guardian, évoquent l'intervention de l'armée de l'air à Tripoli. Des attaques aériennes qui auraient déjà tué 250 personnes dans les dernières 24 heures selon un opposant politique cité par Al Jazeera. Des informations qui confirment les témoignages des pilotes déserteurs, arrivés à Malte dans l'après-midi (lire plus bas, à 19h). 


19h10 Dix Egyptiens ont été tués par balles dans la ville libyenne de Tobrouk, non loin de la frontière avec l'Egypte, a déclaré un médecin égyptien qui tentait de se rendre en Libye, citant des Egyptiens fuyant le pays. 


19h Le correspondant d'Al Jazeera à Malte rapporte que les pilotes des avions militaires qui ont atterri à l'aéroport de la capitale, La Valette, sont des hauts gradés -Senior colonels- qui avaient reçu l'ordre de tirer sur les manifestants. Ils ont refusé d'obéir et ont deserté. Ils avaient fait atterrir dans l'après-midi deux avions militaires libyens et deux hélicoptères civils transportant sept personnes, qui seraient de nationalité française. Selon les sources de La Valette, les hélicoptères avaient obtenu l'autorisation d'atterrir à Malte mais ils n'avaient en revanche pas obtenu celle de quitter la Libye, ce qui semble indiquer qu'ils ont fui le pays. Les sept personnes à bord ont déclaré à la police de l'air et des frontières être de nationalité française mais une seule détient un passeport. Elles ont affirmé travailler sur une plate-forme pétrolière en haute mer, du côté de Benghazi, et ont demandé la protection des autorités maltaises.

 

18h20 Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a demandé au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, lors d'une conversation téléphonique, que les violences contre les manifestants devaient "cesser immédiatement", a annoncé son porte-parole. 


18h15 Le groupe français de BTP Vinci a décidé de rapatrier ses expatriés travaillant sur la construction de la tour de contrôle du nouvel aéroport international de Tripoli en Libye. 


18h05 La rumeur persiste, jusque dans les arcanes du pouvoir britannique. Mouammar Kadhafi pourrait avoir quitté la Libye en direction de Caracas, au Venezuela, selon le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, en marge d'une réunion de l'UE à Bruxelles. "Vous m'avez demandé si le colonel Kadhafi est au Venezuela, je n'ai pas d'information me permettant de dire qu'il y est" mais "j'ai vu des informations qui suggèrent qu'il est en route" pour ce pays, a-t-il déclaré en marge d'une rencontre avec ses homologues européens. Le gouvernement vénézuélien dément la présence de Kadhafi sur son territoire et assure qu'il n'a eu pour le moment "aucun contact" avec le dirigeant libyen. 

William Hague n'a pas détaillé l'origine de ces informations. Un porte-parole de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a indiqué pour sa part ne "pas avoir d'information" à ce sujet. Il s'agit à ce stade "de rumeurs infondées", a-t-il ajouté. 

 

18h La violence en Libye "doit absolument cesser", a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, en visite officielle au Brésil. 

 

17h50 Les forces de sécurité libyennes mènent une opération contre "les repaires de saboteurs et de terroristes", a annoncé lundi soir la télévision d'Etat, sans préciser le lieu de cette opération. Selon la chaîne, les forces de sécurité appellent les citoyens à coopérer avec elles "pour restaurer la sécurité". Cette opération contre "les terroristes" a fait plusieurs morts, a annoncé la télévision d'Etat, avant de montrer des images "en direct" de manifestants pro-Kadhafi sur la principale place de Tripoli. 

 

17h45 Total rapatrie "la majeure partie" de ses expatriés en Libye et leurs familles. "Quelques effectifs" restent sur place "avec des mesures de sécurité renforcées". 


17h28 La Libye avait menacé de ne plus aider l'Europe dans la lutte contre l'immmigration si elle se prononçait sur des questions internes. L'Union européenne a annoncé ce lundi qu'elle condamnait la répression des manifestations en Libye. 

 

17h15 Le Grand Prix de Formule 1 prévu à Barheïn le 13 mars est annulé

 

 

 

 

 

 20h24: Mohammed VI veut poursuivre les réformes
Le roi du Maroc, Mohammed VI, a déclaré qu'il ne cèderait pas à «la démagogie», au lendemain des manifestations réclamant un progrès démocratique dans le pays. Il a toutefois fait un pas vers les protestataires en réaffirmant sa volonté de poursuivre les «réformes structurantes».

20h00: Demande de dissolution de l'ex-puissant parti du président déchu Ben Ali en Tunisie
Le ministre tunisien de l'Intérieur Farhat Rajhi a déposé ce lundi une demande officielle de dissolution du Rassemblement constitutionnel démocratique, (RCD), a rapporté l'agence TAP.

19h58: La Russie va évacuer ses citoyens de Libye

L'évacuation débutera mardi, a annoncé, ce lundi, le ministère russe des Situations d'urgence. Quatre avions russes, dont un Iliouchine-62 et un Iliouchine-76, seront dépêchés mardi, où se trouvent actuellement plus de 500 Russes, a déclaré la porte-parole du ministère Irina Andrianova. La compagnie de chemins de fer russe RZD avait déjà annoncé plus tôt dans la journée qu'un groupe spécial de ses représentants allait se rendre en Libye pour organiser l'évacuation de ses 204 employés travaillant dans ce pays.

 

19h55: Al-Jazira dénonce un brouillage par les renseignement libyens
Cette chaîne de télévision par satellite affirme que «la source du brouillage a été localisée dans un bâtiment des services de renseignement libyens (...) au sud de la capitale, Tripoli». L'accès au site internet de la chaîne est également bloqué en Libye, indique Al-Jazira dans un communiqué.

19h49: Egypte - Des policiers limogés manifestent sur la place Tahrir
Des dizaines de policiers limogés ont manifesté ce lundi sur cette place désormais celèbre de la capitale égyptienne, afin d'obtenir leur réintégration par le nouveau pouvoir. Les policiers sont accusés par de nombreux Egyptiens d'avoir été le fer de lance de la répression du régime du président Hosni Moubarak.

19h36: Démenti de la fuite de Kadhafi au Venezuela
Le vice-ministre libyen des Affaires étrangères, Khalid Kayem, a opposé ce lundi un démenti aux informations non confirmées selon lesquelles le colonel Mouammar Kadhafi se serait enfui au Venezuela. «Cette information ne repose sur aucun fondement», a-t-il déclaré à la télévision nationale. A Caracas, une source gouvernementale avait démenti que Kadhafi soit en route vers le Venezuela. 

19h35: Le Président Nicolas Sarkozy condamne «l'usage inacceptable de la force» en Libye
Le chef de l'Etat demande, dans un communiqué, l'«arrêt immédiat des violences» en Libye contre des opposants qui «n'exercent que leur droit fondamental à manifester et à s'exprimer librement». Il appelle également à une «solution politique pour répondre à l'aspiration des Libyens à la démocratie».

19h27: Centaines de protestataires devant l'ambassade de Libye au Caire, en Egypte
Le rassemblement organisé ce lundi soir a pour but de protester contre le régime du colonel Kadhafi. Une manifestation analogue s'est déroulée devant le consulat d'Egypte à Alexandrie, où les protestataires - égyptiens et libyens - brandissaient des portraits de Kadhafi et de son fils Saïf al Islam barrés de croix.

 

 19h23: Bahreïn/pouvoir: défilé de soutien
Des milliers de Bahreïnis ont défilé ce lundi soir dans la capitale Manama pour clamer leur soutien au gouvernement dominé par la famille royale sunnite et dont la démission est demandée par des protestataires chiites.

 

19h20: Libye: 10 Egyptiens tués par balles

Ces Egyptiens ont été tués dans la ville libyenne de Tobrouk, non loin de la frontière avec l'Egypte, a indiqué un médecin égyptien qui tentait de se rendre en Libye, citant des Egyptiens fuyant le pays, rapporte l'AFP.

 

19h15: Les pilotes des avions de chasse qui ont rejoint Malte auraient refusé de bombarder la capitale libyenne Tripoli
D'après le correspondant de la chaîne Al-Jazira à Malte Karl Stagno-Novarra, les pilotes des avions de chasse seraient des gradés libyens qui auraient eu ordre de bombarder les manifestants. Ils auraient refusé cet ordre et se seraient enfuis jusqu'à la petite île méditerranéenne. L'un des deux officiers a demandé l'asile politique à Malte.

19h08: Les lignes téléphoniques coupées en Libye
La chaîne Al Jariza rapporte que la coupure de ces lignes rend très difficile la transmission et la vérification des informations.

19h07: 160 morts à Tripoli, en Libye
La chaîne Arabiya TV a rapporté que selon des témoins, 160 personnes sont mortes ce lundi dans les heurts à Tripoli, en Libye.

18h52: L'Italie en alerte maximum dans toutes ses bases aériennes
Le pays a déclenché cette alerte ce lundi après l'atterrissage, dans l'après-midi, de deux Mirage et deux hélicoptères civils en provenance de Libye à Malte, a annoncé l'agence italienne Ansa.


         

 

Le dirigeant libyen Mouamar Kadhafi a trouvé un moyen pour écraser son peuple et sauter toutes les étapes habituelles progressives de répression des manifestations, matraques, gaz lacrymogène, jet d'eau, balles en caoutchouc, voir dans les cas les plus extrêmes tirs à balles réelles quand les manifestants attaquent dangereusement les forces de l’ordre ! Kadhafi a préféré sauter les étapes : tirs à balles réelles, puis chars puis avions de guerre.
De nombreux témoignages, rapportés par Reuters, la BBC et le Guardian, évoquent aussi l’intervention de l’armée de l’air à Tripoli. Des attaques aériennes qui auraient déjà tué plus de 250 personnes dans les dernières 24 heures.
Des milices ramenées par Mouamar Kadhafi ont envahi les rues de Tripoli et tirent sur les citoyens libyens pour essayer de les contrôler, une rumeur annonce un chiffre de 35.000 miliciens ramenées du Tchad.

 

Publié dans Afrique - Maghreb...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article