Voici comment Erdogan invente son printemps arabe, Fiamma Nirenstein

Publié le par danilette

http://www.informazionecorretta.com/main.php?mediaId=253&sez=120&id=41436

Sur GIORNALE du 15/09/2011, en pag.12, avec pour titre "Così Erdogan s'inventa la sua primavera araba", "Voici comment Erdogan invente son printemps arabe", Fiamma Nirenstein commente le voyage d'Erdogan en Egypte

 Le Hamas est le meilleur ami d'Israël en ce moment : le groupe terroriste a déclaré qu'il était contre la déclaration unilatérale d'un État palestinien à l'ONU. Il a dit clairement que c'était une perte de temps car son objectif est la destruction de l'État d'Israël. Par conséquent, il vaut mieux investir dans le domaine du terrorisme et des missiles. Abou Mazen peut lui, être défini comme un ennemi hésitant, les Américains (en particulier Obama) sont contre la déclaration unilatérale palestinienne, les Européens tentent d'éviter cet acte qui est un refus des négociations indispensables pour arriver à la paix. Abou Mazen s'agite beaucoup, il est en pleine confusion mais il continue sur sa lancée.

Nous avions donc déjà le meilleur ami,  l'ennemi agité, voici maintenant le pire ennemi  : Erdogan, le premier ministre turc qui veut faire son propre printemps, à l'image de ses désirs et entreprend une visite en Égypte, Tunisie et Libye. Il veut devenir le mentor du nouveau monde musulman. Les Frères Musulmans n'apprécient pas du tout que les foules égyptiennes applaudissent l'héritier de l'empire ottoman qui a dominé le monde arabe pendant des siècles.

Mais Erdogan qui est intelligent a compris que ce qui peut gommer les rivalités historiques, c'est la nouvelle religion de notre époque : la haine contre Israël. Erdogan en a fait sa bannière. Il dit que l'état palestinien, sans négociations, sans compromis, celui de l'ONU, "ce n'est pas une option, c'est une obligation". Il considère le rendez-vous de l'ONU le 20 septembre comme un grand ralliement unitaire pour "punir Israël". C'est tout autre chose que la paix.

Au fait le printemps arabe n'était-il-pas une révolte contre des dictateurs qui avaient fait de la haine contre Israël leur alibi pour se maintenir au pouvoir et continuer à affamer leurs populations ? C'est cela le printemps d'Erdogan ?

 

© http://danilette.over-blog.com


Lire aussi :

Commenter cet article