Wafa al-Bass, "merci aux Israéliens de m'avoir sauvé la vie"

Publié le par danilette

Une jeune Palestinienne de 21 ans, Wa­fa Al-​Bass, après avoir été grièvement brûlée par l'explosion d'une bonbonne de gaz est dans un premier temps soignée dans un hopital de Gaza, son état empire, elle est transférée dans un service de pointe de l'hopital israélien Soroka. On lui prodigue des soins qui la sauvent, elle subit également une chirurgie plastique. Quelques mois plus tard, elle est de retour au point de passage d'Erez, frontière entre Gaza et Israel, elle prétend qu'elle doit retourner à l'hopital pour des soins.Sau­vée de la mort par les mé­de­cins is­raé­liens, en guise de remerciements elle a été chargée de se faire sauter dans le service même de l'hô­pi­tal qui l'avait soignée, en ten­tant un at­ten­tat ka­mi­kaze sui­cide.

On peut dire qu'elle doit 2 fois la vie aux Israéliens, une première fois pour l'avoir soignée de brûlures gravissimes et une deuxième fois pour l'avoir arrêtée avant qu'elle ne commette son attentat suicide.

Libérée en échange de Gilad Shalit, elle incite les enfants palestiniens à devenirs des Shahids, des martyrs et espère reprendre des études de ... non ce n'est pas une blague... de psychologie !!!

èhttp://fr.news.yahoo.com/les-confessions-dune-ex-kamikaze-palestinienne 

Une Palestinienne condamnée pour avoir tenté de se faire exploser à un point de contrôle israélien et relâchée mardi dans le cadre de l'échange avec le soldat Gilad Shalit espère voir les enfants palestiniens suivre sa "voie".

"J'espère que vous allez suivre le même chemin que nous avons pris et, si Dieu le veut, certains d'entre vous seront des martyrs", a déclaré Ouafa al Biss à des dizaines d'enfants venus lui rendre visite à son domicile de la bande de Gaza.

Ouafa al Biss se rendait en 2005 à l'hôpital de Beersheba pour s'y faire soigner quand des soldats israéliens au poste frontière d'Erez ont trouvé sa démarche bizarre. Ils ont retrouvé 10 kg d'explosifs sur elle. Membre des brigades d'Al Aqsa, Ouafa al Biss a été condamnée à douze ans de prison.

 


 

Publié dans Arabes palestiniens

Commenter cet article

Roberto 21/10/2011 02:12



Des gens méprisables, qu'il faut laisser crever. Inutile de leur porter secours, ceux sont des chiens enragés, dépourvus de toute humanité. Même les chiens valent mieux qu'eux. Ils ont eux même
fixés leur propre valeur. MILLE VINGT SEPT Palestiniens contre UN SEUL Israélien. C'est dire à quel point eux même considèrent comme des petits tant ils sont minables et microscopiques, dans tous
les cas des gens indignes d'avoir un pays. Leur luttes intestines prouvent que déjà entre eux ils s'entretuent. Une mère qui est capable d'envoyer ses 5 enfants à la mort, je crois que même les
Allemands n'y ont jamais pensé;



alexandre 20/10/2011 19:53


Son cas est tres grave, contagieux et incurable la cecité des journalistes est honteuse