Waleed Al Husseini, chercheur de Vérité

Publié le par danilette

Waleed Al Husseini, chercheur de Vérité

Walid Al Husseini est le nouveau Karim Amer ! Jeune Palestinien arrêté par l'Autorité Palestinienne, il risque cependant une peine bien plus sévère, la prison à vie !

mes sources : 

http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=331563
http://www.nytimes.com/2010/11/16/world/europe/16blogger.html?_r=2
http://online.worldmag.com/2010/11/11/palestinian-blogger-arrested-for-insulting-islam/
http://www.skepticalconservatives.org/?cat=374
le site de l'Egyptienne Marwa Rakha   

 

     

Waleed Khalid Hasayen, Walid Husayn, est un blogueur de 26 ans qui a été arrêté en Cisjordanie dans la ville de Qalqilya par la police de l'Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas pour avoir critiqué l'Islam et revendiqué son athéisme.
Sur son blog "Nour Al Akl", l'esprit éclairé, il réfute tous les arguments religieux, spécialement ceux de l'Islam, et il écrit de long messages détaillés sur la fausseté des religions. 

Au début de l'été 2010, une page facebook intitulé "Allah" a été créé par un utilisateur anonyme. Le créateur de la page a utilisé son excellente maîtrise de la langue arabe et composé des strophes poétiques qui imitent les versets du Coran. La page a attiré de nombreux fans, certains qui appréciaient la créativité de l'écrivain mais d'autres, offensés qui postaient des défenses de l'Islam et enfin de simples curieux.
Il y avait beaucoup de spéculations sur l'identité du créateur de la page jusqu'au début du mois quand Walid a été arrêté.  
À son apogée, le blog Husayin en langue arabe avait plus de 70.000 visiteurs, en grande majorité des pays arabes et si cela est vrai cela signifie que de nombreux jeunes arabes sont en plein questionnement sur l'Islam, quelle bonne nouvelle !
Des visiteurs en colère postaient des réponse et même des menaces de mort. Des groupes Facebook ont été formés contre lui.
Sa mère a annulé sa connexion Internet familiale après avoir découvert ses articles sur l'athéisme sur son ordinateur, en espérant qu'il changerait d'avis (ou en voulant le protéger). Il a commencé à fréquenter un café internet où, après avoir passé plusieurs heures par jour pendant plusieurs mois, il a éveillé les soupçons.
Le responsable du café aurait averti les services de renseignement palestiniens. Après avoir surveillé Husayin pendant quelques mois, les fonctionnaires l'ont arrêté le 31 octobre. Il n'a pas été encore inculpé mais reste en détention, a déclaré le porte-parole de la sécurité palestinienne Adnan Damiri.
Husayin est le premier à être arrêté en Cisjordanie pour ses opinions religieuses, a déclaré le Sheikh Tayssir Tamimi, le Chef du tribunal islamique palestinien.
Deux cousins de Husayin ont dit que sa mère pense (elle n'est pas libre de dire ce qu'elle pense) qu'il devrait recevoir une sentence de prison à vie, à la fois pour rétablir l'honneur de la famille. Son père a demandé que les journalistes n'écrivent pas d'articles sur son fils pour éviter à sa famille la honte publique (pardon).
D'après Zainab Rashid,  Facebook pourrait avoir aidé l'Autorité Palestinienne à traquer le jeune blogger, est-ce possible ? Cela serait une trahison et une faute impardonnable d'une gravité extrême. Même si ce n'est pas de la responsabilité directe de Facebook, il faut savoir que de nombreux gouvernements utilisent Facebook pour traquer leurs opposants, cela se fait beaucoup en Iran ou des comptes sont manipulés, le Hamas également a ainsi piégé des soldats israéliens il y a quelques mois etc.

Un groupe facebook dédié à sa défense a été créé; les administrateurs du groupe essaient de mobiliser la communauté internationale et les groupe de défense des droits de l'homme. Ils ont également créé une pétition exigeant la liberté du blogueur détenu.

Sur son profil sur Blogger, Waleed a écrit ce qui suit : 
Mes chers visiteurs, je suis à la recherche de la vérité. Dans mes écrits, je ne cherche pas à faire une distorsion des faits en faveur de mes arguments. Je pose simplement des questions que beaucoup d'entre nous n'ose pas poser et je vous exhorte à être honnête avec vous-mêmes quand vous chercherez les réponses. Nous ne sommes pas deux parties en guerre l'une avec l'autre. Nous n'allons pas nous laisser entraîner dans la tentative vaine de prouver qui est le plus fort en se discréditant les uns les autres. Si quelqu'un peut réfuter mes arguments et prouver qu'ils sont fallacieux, j'écouterai et je répondrai rationnellement. Je ne me moquerai pas de ses opinions, ni ne manipulerai les mots pour prouver que j'ai raison. Je ne suis pas un ennemi de l'Islam ni des Musulmans, après tout, nous recherchons tous la même chose, la vérité. Bien sûr, je sais que les Musulmans ne me considèrent pas comme leur meilleur ami. Je ne suis pas contre l'Islam en particulier, je suis seulement un être humain fatigué d'observer que le monde est en train de s'effondrer autour de nous à cause des religions et des querelles religieuses. Il est ironique de constater combien les érudits musulmans contribuent à de telles guerres et destructions en combattant le manque de foi. Mon cher ami croyant, je t'invite ardemment à utiliser le cerveau qui t'a été donné pour chercher ta propre vérité au lieu de te reposer paresseusement sur les traductions et les interprétations des autres. Je crois en toi ! Je sais que tu ne vas pas te contenter de fausses demi-vérités qui ont été clairement manipulées pour servir ceux qui ont un grand intérêt à les promouvoir. J'espère que tu es un vrai chercheur de vérité et non pas quelqu'un qui cherche à faire valider ce qu'il croit comme étant la vérité.
My dear visitors, I am seeking the truth. In my writings, I am not trying to twist facts to the favor of my arguments. I am just posing questions that many of us do not dare to ask and I urge you to be honest with yourselves while attempting to find the answers. We are not two parties at war against one another. We will not be dragged into a futile attempt to prove who is the fittest by discrediting each other. If someone can refute my arguments and prove the fallacy of my logic, I will listen and respond rationally. I will not mock his opinions or manipulate words to prove my points. I am not an enemy of Islam or Muslims; after all, we are all seeking the same thing – the truth. To be more precise, I know I am not the Muslim's best friend. I am not against Islam in particular, I am just a human being who is tired of watching the world collapse around us because of religions and religious strifes. It is ironic how Islamic scholars contribute such wars and destruction to the lack of faith. My dear believer, I urge you to use the brains you were given to seek your own truth instead of lazily relying on the misleading pacifying translations and interpretations of others. I have faith in you! I know you will not settle for fake half truths that were clearly manipulated to serve the best interest of those who promote them. I hope you are a truth seeker not just someone who is looking for a validation for what he believes to be the truth.

Vous pouvez trouver sur le web différentes versions des articles suivants traduits en anglais et même en français, je ne sais pas si c'est authentique, il faudrait que qu'un lecteur arabophone vérifie si ces textes correspondent bien à ceux publiés en arabe, il est possible de le faire, ils sont encore accessibles !

Waleed Al-Husseini, le 3/9/2010, Mes Dix commandements pour les Athées
1. Ne méprise pas les autres et ne discrimine pas en raison du sexe ou la race. Sois bon, loyal, sincère et respectueux envers ton prochain.

2. Ne pratique pas l’endoctrinement sur tes enfants, apprends-leur à réfléchir par eux-mêmes et à examiner les preuves ; explique-leur qu’ils ont tout droit d’avoir un avis différent du tien et de l’exprimer dans une atmosphère d’aisance et de révérence.

3. Ne tourne pas le dos au bien et n’hésite jamais à établir la justice. Sois toujours prêt à pardonner le tort commis délibérément mais expié.

4. Cherche toujours à renouveler tes connaissances et tâche de ne faire de mal à personne.

5. Forge-toi ta propre opinion en t’appuyant sur des fondements rationnels et en faisant appel à tes expérience personnelles. Ne te laisse jamais endocriné par les autres et ne t'autorise pas à les suivre aveuglément.

6. Tâche d’analyser et de scruter tout ce qui t’entoure, de confronter tes convictions à la réalité et sois prêt à renoncer à tes croyances les plus chères si elles ne sont pas en concordance avec la réalité.

7. N’emploie jamais la répression contre tes détracteurs et ne fuis pas celui qui s’oppose à toi, tu dois respecter ses opinions quelles que soient les divergences.

8. Mène ta vie avec béatitude et jubilation et vis ta sexualité pleinement, pourvu que cela ne nuise pas à ton prochain, et laisse les autres en faire autant, peu importe leur orientation sexuelle, car cela ne regarde personne d’autre

9. Ne traite pas ton prochain comme tu ne voudrais pas qu'il te traite.

10. Pose toutes sortes de questions et anticipe l’avenir au delà de ta propre vie.

Pourquoi j'ai renié l'Islam, publié le 11 août 2010

Les musulmans me demandent souvent pourquoi j’ai quitté l’Islam. Ce qui est frappant c’est que les musulmans n’appréhendent pas que le fait de renoncer à l’Islam est un choix qui s’offre à tout le monde et que n’importe qui a le droit de le faire. Ils sont persuadés que quiconque quitte l’Islam est un agent qui travaille pour le compte d’un état occidental, notamment celui de l’état hébreu, et qu’il reçoit en contre partie des sommes astronomiques de la part des gouvernements de ces pays et de leurs services secrets. Ils n’imaginent même pas que les gens puissent jouir d’une liberté de penser et de croire.

Avant de commencer, j'aimerais souligner qu’en vous présentant cet article, je ne voulais pas insinuer que le Christianisme ou le Judaïsme sont meilleurs que l’Islam, il ne faut pas penser que je rejette uniquement l’Islam parmi toutes les religions, car elles sont toutes pour moi des légendes qui se concurrencent les unes les autres en termes de naïveté.

Tout d’abord, il m’était indispensable d’ôter l’enveloppe sacrée dont les textes religieux et la Charia (jurisprudence islamique) sont enveloppée pour pouvoir les remettre en question, les contester et les scruter avec l’oeil de l’observateur qui cherche la vérité, et non celui des théologiens responsables de l'endoctrinement massif de leur auditoire, et qui promeuvent l’Islam comme étant une religion de paix, de fraternité, de miséricorde, de loyauté et d’égalité, une religion qui a sauvé la femme d’un triste sort en lui accordant un statut meilleur et qui a appliqué la justice sociale.

Voici maintenant une liste des raisons qui m’ont poussé à renier l’Islam :

L’Islam est-il une religion de tolérance ?

L’Islam est une religion autoritaire qui ne reconnait pas le libre arbitre de l'individu, chose qui se manifeste en toute clarté à travers des sentences barbares comme celle de lapider les coupables d'adultère, de jeter les homosexuels du haut d’une falaise et de tuer les apostats. A cela s’ajoute la situation déplorable des adeptes des autres religions abrahamiques au sein des états musulmans. L’Islam impose à ses adeptes de se battre contre les infidèles, jusqu’à ce qu’ils se convertissent ou acceptent de leur payer un impôt de capitation « la Jizya » en signe de soumission.

Les textes sacrés de l'Islam incitent de manière évidente à la guerre et aux conquêtes de nouveaux territoires pour répandre la religion de Mahomet, au lieu d’utiliser des moyens pacifiques pour faire parvenir leur message grâce à la persuasion ou à la rationnalité  qui fait si cruellement défaut à l’Islam, comme à toutes les autres religions d’ailleurs.C'est un outrage aux valeurs humaines.

L’Islam est-il une religion de fraternité humaine ?
J’ai été sidéré en prenant conscience des commandements de l’Islam en ce qui concerne la répartition aberrante du monde en croyants et infidèles, avec toutes les dispositions déconcertantes que cela implique pour les « Dhimmis » et « la Jizya » !

L’Islam est-il une religion d’égalité ?
L’Islam a présenté la tribu de Quraysh comme étant celle élue pour commander la race humaine. Mahomet n’a attribué aucune responsabilité politique à une personne n’appartenant pas à sa tribu. L’Islam a légiféré l’esclavage, renforcé les écarts entre les classes sociales et autorisé le vol des propriétés des infidèles, la prise de femmes captives « Sabaya » lors des guerres et l’abus sexuel à l’égard des femmes esclaves « Imâa ». Il a gravement endommagé les relations conjugales par les législations de la dot (Mahr) et du divorce, faisant de l’institution du mariage une vulgaire transaction.

L’Islam est-il une religion de justice sociale ?
L’Islam repose sur les principes de pillage et de dépouillement ainsi que l’exploitation des peuples asservis par les systèmes d’impôts et de Jizya. Il a reconnu l’inégalité sociale en imposant la « Zakat ».

L’Islam est-il juste vis-à-vis de la femme ?
La femme en Islam a moins de raison et de foi, elle est impure pendant la période de menstruation et interrompt la prière, tout comme l’âne et le chien. Elle touche la moitié de l’héritage d’un homme et son témoignage en cour de justice compte également pour la moitié de celui d’un homme. L’Islam l’a mise sous la tutelle de son mari et a fait de son obéissance à celui-ci une condition nécessaire pour avoir l’approbation de Dieu. Ce mari détient également le droit de la corriger en la tapant et/ou en désertant le lit conjugal si elle refuse de se soumettre à sa volonté. Elle par contre n’a pas le choix et doit se soumettre au désir sexuel de son mari quand il le souhaite, sans aucune considération de ses sentiments ni de ses envies. Je ne suis pas "féministe" mais j’ai une mère, une sœur et une amoureuse et je ne peux accepter qu’elles soient humiliées et stigmatisées de la sorte, car je les aime beaucoup trop pour les traiter avec cette logique boiteuse qui infirme l’idée que l’Islam est une religion d’égalité et de liberté.

L’Islam est la créativité humaine
Toutes les formes d’expression artistique sont bannies en Islam : la musique, le chant, la danse, la peinture, la sculpture, la comédie, mais aussi la littérature, la poésie, la philosophie et la logique ! Si cela vous est difficile à croire, je vous invite à vous référer aux fondements de l’Islam et aux propos de Mahomet pour vous assurer que je n’exagère pas et ne dis que la stricte vérité.

L’Islam et la science
L’Islam est une religion riche en allégories, à commencer par le mythe de l’Oracle (parole de Dieu communiquée à Mahomet par l’intermédiaire de l’ange Gabriel), en passant par celui du voyage nocturne et de l’ascension (Al-Isrâa & Al-Mehraj) où Mahomet serait monté dans les cieux au dos d’une monture fantastique sous le nom du « Burâaq », pour finir en beauté avec les récits de miracles éblouissants dont personne n’a témoigné et qu’aucune civilisation n’a inscrits dans ses archives historiques ni mentionné des faits susceptibles de les accréditer.

L’Islam s’appuie donc sur la foi aveugle qui trouve en l’irrationalité et l’ignorance un champ favorable à son sa prolifération. N’oublions pas les contradictions flagrantes entre les textes sacrés et les vérités scientifiques les plus fondamentales, comme par exemple le fait que la terre est fixe et que le ciel est soulevé par-dessus la terre et retenu sans piliers, et que les astéroïdes servent à chasser les démons.

Les miracles scientifiques dans le Coran
Nous savons tous la cocasserie, la falsification et l’escroquerie des adeptes de miracles scientifiques dans le Coran, et je trouve légitime de me demander pourquoi ces gens là s’amusent à tisser des mensonges autour de la religion. La réponse est simple : seule une toile de mensonges est capable d’en perpétuer un. L’Islam ne pourrait pas résister longtemps face à la science qui dévoile ses mythes et ses faiblesses indéniables, comme l’assertion que la terre est plate ou que deux personnes allaitées par une même femme deviennent frères biologiques. Ces gens protègent l’Islam contre l’usure et l’empêchent de périr en tentant de le faire concorder avec la science par l’arnaque et la distorsion. S’il s’agissait d’une véritable religion divine et d'un message du créateur de l’univers, ce ne serait pas la risée de la sphère scientifique ni une cible de critique incessante !

Le Dieu Islamique
Il s’agit d’un Dieu primitif, bédouin, anthropomorphe, qui puise ses caractères dans le monde des humains et éprouve des sentiments de colère, de revanche, de rancune, de supériorité, etc. Nous observons chez lui des images qui relatent les civilisations humaines, comme le majestueux trône porté par les anges, sur lequel il s’est affalé après avoir achevé le processus de création, ce qui nous rappelle la pratique des tribus de Honga-Bonga avec leurs chefs. Pire encore, certains actes humains, tels que les rapports homosexuels (chose dont même les Honga-Bonga ne se préoccupent pas), peuvent « ébranler » ce magnifique trône. Voici le texte d’un hadith transcendant qui a suscité mon attention : "Toute œuvre accomplie par le fils d’Adam lui revient sauf le jeûne, lequel m’appartient et je donne sa rétribution".

La question qui me taraude est celle-ci : Quel plaisir ce Dieu tout-puissant peut il trouver à ce que tous ces pauvres gens le vénèrent ? Qu’est ce que cela lui rapporterait ?

Le prophète de l’Islam et le Coran
Mahomet ne différait en rien des gangsters barbares qui abattaient, dévalisaient et violaient les femmes ; il en existe des preuves innombrables dans la Sunna, je vous invite donc à faire vos recherches avant de m’accuser de mentir dans le seul but de détériorer l’image du prophète de l’Islam. Ce dernier était un obsédé sexuel, et a contourné toutes les législations qu’il a décrétées pour assouvir son désir vorace ; il a tiraillé l’humanité et cantonné la nation avec une jurisprudence bédouine, rétrograde et caduque. Il n’a accompli aucun miracle susceptible de prouver sa prophétie, tout ce qu’il possédait était un bouquin présentant de fortes similitudes avec la poésie de ses contemporains, bourré d’erreurs scientifiques et de dilemmes philosophiques.

Conclusion : 
J’aurais probablement besoin d’écrire un bouquin sur les raisons qui m’ont poussé à renier l’Islam comme religion, mais ces quelques points cités constituent les grandes lignes qui m’ont tourmenté et intrigué depuis toujours et m’ont incité à réfléchir à l’essence de cette foi creuse qui n’est, comme toute autre religion, qu’un courant de pensée mythique mis au service de la politique.

 


Lire aussi :  

Syrie: une blogueuse devant la justice

L'Iran et sa marionnette le Hamas, Mélanie Phillips


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Crab2 Crab 10/01/2011 13:12



http://laiciteetsociete.hautetfort.com/arabe-et-athee/


 



benzaquin georges 28/11/2010 17:38



avis aux croyants de toutes les religions; lorsque l'homme grandit, il prend conscience de sa


finitude. Il sait qu'un jour il va mourir. Mais cela , il ne l'accepte pas ; cependant il va refouler cette notion dans son inconscient. Pour l'evacuer il invente une religion qui lui dit qu'il
possede une âme immortelle .C'est pour lui un soulagement et lui permettre de vivre avec cette illusion confortable.