Le droit d'auteur considère que le traducteur est un auteur

1) Le droit d'auteur considère que le traducteur est un auteur

2) Que dit la loi ? http://blog.axe-net.fr/duplicate-content-plagiat/

"Il est interdit de reproduire librement un texte, une image, un son, sans le consentement de son auteur (article L.122-4).

En revanche, lorsque l’oeuvre a été « divulguée » (rendue publique par son auteur), vous pouvez en citer des extraits, sous certaines conditions , Il faut indiquer le nom de l’auteur ainsi que la source (Article L.122-5 alinéa 3 ), ce peut être une « analyse », ou une « courte citation » (Article L.122-5 alinéa 3, point « a »). En aucun cas, la reproduction complète (sous quelques formes que ce soit) n’est autorisée. Le droit de citation autorise donc à reprendre un court extrait d’une « oeuvre » en citant la source, et ce, uniquement dans le but d’illustrer un propos. En aucun cas il ne permet de reproduire un article complet. La copie même en citant sa source n’est pas un droit."

3) Conditions d'utilisation des traductions du blog http://danilette.over-blog.com/


Désormais, mes traductions d'articles sont réservées à mes partenaires. Pour les autres, seul un extrait est autorisé avec un lien actif, selon la règle sur le web mais il est possible de m'écrire pour me demander un article complet.

Pour toute demande, écrire à blogdanilette@gmail.com

Certains sites ont la désagréable habitude de copier des articles sans autorisation, sans indiquer les sources, et vont même parfois jusqu'à les signer, cela est interdit par la loi régissant le copyright, mais plus encore, c'est considéré par le Din Torah comme un vol du travail d'autrui. 

Pris sur le site MODIA du Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour :
"Je vous précise aussi que le captage de textes ou d'écrans (le coucou qui prend le travail d'autrui comme si c'était le sien) est une pratique illégale... Il arrive que des sites copient intégralement des pages sans autorisation, cela est interdit autant par la loi que par le dine Torah, c'est un vol du travail d'autrui."



Lire aussi :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :